AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 I need... You or your Blood ? ( Pv Yuyu ♥ )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iruka Seishi
Gossip Gaku's Powaa
Gossip Gaku's Powaa
avatar

Mon n'Age ? : 24
I Was Born : 12/07/1993
Inscription : 16/09/2010
Masculin Messages : 1096
Ou Suis-Je ? : Quelque part.
Mes Humeurs : Fatigué.
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: I need... You or your Blood ? ( Pv Yuyu ♥ )   Jeu 8 Mar - 12:40

Une journée de plus qui s'annonce. Décidément rien qu'en regardant le temps de dehors, on imagine déjà la monotonie de cette journée. Des nuages, un ciel gris, pas de bruit. Il manque plus qu'un coup de tonnerre pour briser ce silence morbide. La neige tombe doucement, en petite quantité, effaçant au fur et à mesure les possibles traces de passage de tel ou untel. Je m'imaginais doucement tel un flocon de neige, la vie étant éphémère, il nait en haut des cieux, puis disparaît une fois au sol... Une vie se résumant à la chute d'une histoire. Un signe ? Allais-je tomber ? D'une quelque manière que ce soit ? Étrange présage mais bon... Je me contenta de passer ma main sur cette vitre pour alors effacer cette buée, puis je me dirigea vers la douche, étant torse nu en cet instant.
La douche me servait à bien m'éveiller, étant limite dans les vapeurs de la matinée il y a quelques secondes de tout ceci. Je sentais ce liquide couler, épouser les formes de mon corps, titillant chaque parcelles de peau, vivifiant chaque centimètres de tissus musculaires de ma personne, un bien fou m'envahissant doucement. Après tout la douche est un moment de plaisir avant tout. Sinon, si cela est une corvée, alors on devient crade ni plus ni moins...
Une fois finit, je sortis de cette pièce confiné pour aller de nouveau dans la principale. Aucune de mes colocataire étaient là, colocataires masculins ou féminins. En parlant de ça, si les nouvelles étaient vraies, nous devrions accueillir une nouvelle arrivante, du moins je l'espère. Son nom ? Je ne m'en souviens plus sans qu'on me donne d'indice, mais bon, je verrais bien aujourd'hui. Qui sait, je la croiserais peut être dans le couloir ou en cours si on est dans la même classe. J'espère juste qu'elle sera joueuse, car ça me manque ce genre de personne... Enfin bon, j'avais ma dose par moment, mais là... Personne pour me tenir tête ou autre, transformant ma vie de manière monotone et ennuyeuse. Lassant voilà le résumé de tout cela... Cela devenait lassant à la longue.

Une fois habillé, ayant mis mon haut juste au corps sans manches, de couleur noir malgré le froid, mon jean bleuté, puis mes chaussures converses, bref, un attirail classique dirions nous. J'aimais m'habiller simplement, n'étant pas qualifiable de fashion victime. Je hais faire les magasin. Mais je ne dirais pas que je ne suis pas une fille, cela serait faire honneur aux machos de cette planète. Je respecte cela, mais je ne suis pas fan des magasins point à la ligne...
Par la suite, je fis les cent pas me demandant quoi faire, après tout, la journée était libre, on devra accueilli une demoiselle si ça se trouve d'après des rumeurs, mais en attendant je n'ai rien à faire, génial non ? Sans réfléchir, je sauta sur mon lit me mettant sur le dos, puis je me mis à admirer le plafond.

«  Sérieux... Tu peux pas m'envoyer un truc intéressant à faire hum ? Je sais pas moi... Un gars barraqué mais qui en a aussi dans le crâne ? Une fille jolie qui sait jouer avec les pensées ? Ou alors un truc qui fera bouger tout le monde ? Non... Tu me plonges dans la solitude, l'ennui et tout le tralala... Tu veux que je me pende ou quoi ? »


Non non, je ne perdais pas la boule, du moins normalement... Je m'adressais à dieu si on peut dire, imaginant qu'il était le mur. Espérant que personne ne m'entende sans quoi je devrais trouver une excuse. Je soupirais espérant que cette personne en qui je croyais pas ait entendu mes paroles pour m'envoyer la providence. Sans rien dire je ferma les yeux soupirant quelques paroles.

«  Ferme les yeux,
Endort toi,
Marche dans les cieux,
Fait ça pour moi...
Je serais le plus heureux,
De tout les paresseux... »


Des paroles qui me sortaient de la tête, las de la situation, mais bon sang, le saint esprit ne pouvait-il pas apparaître là devant moi ??? Je détournais la tête vers un encadré représentant moi et ma soeur. Quand soudain, mon regard devint floue. Je ferma les yeux un bref instant puis alors une fois stable, je sortis, marchant dans le jardin. Je devais bouger, penser à autre chose...

Si seulement quelqu'un pouvait me sortir de cet ennui...

______________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 



Dernière édition par Iruka Seishi le Ven 9 Mar - 1:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yumi
Qυεεиiε Cяøqυευsε dε Sυcεттεs
Qυεεиiε Cяøqυευsε dε Sυcεттεs ♥
avatar

Mon n'Age ? : 23
I Was Born : 02/09/1993
Inscription : 01/10/2009
Féminin Messages : 15199
Ou Suis-Je ? : Au Pays des Sucreries
Mes Humeurs : Absente mais Présence haha
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: I need... You or your Blood ? ( Pv Yuyu ♥ )   Jeu 8 Mar - 21:13

« Quoi que l'on puisse faire, quelque soit nos actes, nous serons toujours des Monstres pour eux alors n'essayes pas d'être gentil pour leur propre plaisir. »


Une des seules fois de sa vie, elle était en train de regarder par la fenêtre, son réveil ne l'avait même pas aidé à se lever. On aurait dit une gamine qui observait les quelques flocons tombaient. A vrai dire, n'importe qui aimaient la neige, même si celle-ci était froide et gênante niveau transport. C'était à la fois d'une douceur mais d'une dangerosité car après tout, les accidents à cause de la neige étaient très fréquents. Yumi ne pouvait pas dire si elle l'aimait ou pas, à vrai dire, elle était née un jour d'hiver où la lune était pleine et donc la neige était à la fois son alliée comme son ennemie. Pour Yumi, c'était ainsi que s'arrêta sa vision. S'amuser en jouant à des batailles de boules de neige, faire des bonhommes de neiges, ses humains pour elle étaient que des personnages inférieurs et médiocres. Le courant entres vampires et humains ne s'étaient pas rétablis, ils le craignent toujours autant comme les " suceurs de sang " les détestaient pour leur stupidité. Après tout, comment avoir de la compassion pour " leur proie ", ils ne servent que de repas, il était interdit pour eux de se rapprocher vraiment d'un(e) humain(e) puisque deux êtres d'espèces différentes ne pouvaient pas s'entendre à merveille. Nous n'étions pas à Roméo et Juliette, puis de toute manière l'histoire aurait fini pareille, des gens se mettront en chemin de leur relation puis à la fin, les deux mourront aussi stupidement l'un comme l'autre. Dire que c'était une belle histoire, à vrai dire pour Yumi, c'était une parmi tant d'autres. La jeune fille ignorait si elle avait cours ce matin ou non, si c'était un jour de la semaine ou bien le week-end, quel jour on était, quelle date, quel mois. C'était comme si Yumi ne suivait pas le temps, comme si elle s'en était détachée un moment mais est-ce mieux ainsi ? Pouvoir ne plus se préoccuper du temps qui passe, puis de toute manière, en quoi est-ce l'intérêt pour elle. N'importe quel vampire vit éternellement et gardera toujours sa jeunesse et sa beauté. Une fois qu'elle atteindra sa forme adulte ce qui était proche maintenant, elle ne vieillira plus puis elle subira les conséquences de sa race. Perte de goût, de plaisir à énormément de choses, la seule chose qui pourrait la satisfaire ne serait que le sang de ses humains, n'importe lequel ferait l'affaire car si elle n'en buvait pas, elle se condamnait elle-même à mourir.

Vivre éternellement ... Est-ce quelque chose de bien ? N'importe qui ne voudrait pas mourir, pourtant savoir que l'éternité n'a pas de limites, de vivre toujours avec le même physique et d'ainsi voir les humains changeaient et se succédaient. C'était comme si leur terrain de chasse se diversifiait. Ce n'était pas très gentil de dire ça ainsi mais c'était vrai. Yumi avait donné une chance auparavant aux humains de l'accepter même s'ils ignoraient sa véritable nature sauf que même malgré cela, on l'a traité de monstre à cause de son attitude, de sa beauté, de sa force et de son intelligence. Les humains détestent la différence, détestent se sentir inférieurs, détestent la rivalité, ces gens qui n'ont aucun mérite à ses yeux, de petites fourmis que les vampires pouvaient écraser, voilà ce qu'ils étaient. Comment avoir confiance en ses gens, ils trahissent par le dos, ils chuchotent des ragots. Oui, c'est ainsi qu'est cette race humaine, une bande d'hypocrites, ingrats, d'ennuyeux, ils avaient tout les défauts d'être détestable, ils étaient tous pareils, aucun était différent, c'était comme un copier/coller, rien de bien surprenant. Et dans tout ça, c'est Dieu qui créa tout ça ? Yumi n'y croyait pas, déjà à des Dieux de différentes religions mais en plus à de telles espèces pareilles, le pire, c'est que ces humains étaient très nombreux, comme s'ils dominaient le monde alors qu'avec leur force de mouche et leur intelligence d'âne, ils ne valaient rien. Oui, Yumi les méprisait, tellement qu'elle voudrait les faire souffrir comme ce qu'elle avait ressenti avant, car même si les vampires étaient considérés comme des ennemis aux humains, même s'ils étaient que des " suceurs de sang ", ils ressentaient eux aussi des sentiments comme ceux-là. La tristesse, la haine, la colère, la joie mais leur différence c'est qu'ils ne les montraient pas. Les vampires étaient plus forts et se devaient de ne laisser aucune émotion paraître, tandis que ces humais, lorsqu'ils sont tristes ils pleurent, lorsqu'ils sont joyeux ils sourient, lorsqu'ils sont en colère ils sont blessants. C'est d'une stupidité de tout montrer comme si on se mettait dans le rôle de la pauvre victime. Des agneaux ils étaient, et les vampires étaient ainsi les loups. Un instant, tout s'envola.

*Bip Bip Bip *
-" Putain de réveil ! Fallait vraiment que cette horloge ne marchait plus. Des appareils inutiles et bruyants. "

Toujours d'une telle élégance et discrétion. Yumi n'avait pas changé sa façon d'être malgré les mois qui défilaient. Changer était à la fois une bonne comme une mauvaise chose, mais souvent, les gens changeaient en mal à cause d'évènements tragiques qui pouvaient les arriver ou bien de la fréquentation. C'était une chose que la demoiselle trouvait débile. Tout le monde vit des moments douloureux, tout le monde avait ressenti la sensation d'être inutile et quitter ce monde affreux et pourtant, pourquoi les êtres différents d'eux parviennent à rester en vie ? La lâcheté. Les hommes la vivaient pleinement. A n'importe quel obstacle, ils baissaient les bras en essayant même pas d'avancer. Abandonner sans avoir rien essayer, n'est-ce pas un dicton banal des humains ? Pourtant, il résumait bien la situation. Ce que Yumi ne comprenait pas, c'était pourquoi lorsqu'ils souffraient, ils donnaient l'impression d'être les plus malheureux du monde, pourtant face aux autres qui ne sont pas humains, leurs souffrances n'étaient que minimum. Ce n'était vraiment rien comparer à d'autres mais ils avaient tous cette envie de se faire comme remarquer, en quoi est-ce un avantage d'être populaire ? D'être aimer, de se sentir accepter ? Est-ce si important d'obtenir cela pour se sentir confiant et fier ? Stupide. Ces gens étaient vraiment les rois des bons à rien. Et dire qu'avant, elle faisait partie de ses gens, et dire qu'elle ressentait ce qu'ils avaient ressenti, et dire qu'elle vivait comme eux, à la fois Yumi le regrettait, d'un autre côté, c'était comme si elle ressentait un manque de toutes ces choses. Vivre pour toujours, seule, sans ressentir énormément d'émotions, appelle ça t-on vivre ? Yumi avait aussi un être cher mais vit-il éternellement ? Impossible, il vieillirait, il changerait, il évoluerait, tandis qu'elle restera sous l'apparence d'une jeune femme. Le temps serait arrêté pour elle mais pas pour lui comme les autres personnes qui étaient condamnées à quitter ce monde. Pourtant, bien qu'ils savent qu'ils allaient mourir, c'était comme s'ils ne se rendaient pas compte de ce qu'ils allaient leur arriver. Ils vivaient dans l'instant présent en profitant de chaque instant. Les hommes étaient à la fois stupides mais dégageaient une atmosphère apaisante. Ce n'était pas pour rien, s'ils sont de bonnes proies.

-" Bon, c'est l'heure de sortir de ce trou à rat. "

Yumi préférait de loin sortir dans le froid que de rester sans rien faire au chaud. Elle n'était pas comme ses feignants qui restaient dans leur lit, comme ces paresseux qui ne faisaient rien de leur vie. Après tout, la jeunesse est une chose dont il faut en profiter, pour sa part, ce n'était pas un problème de perdre des années de jeunesse. 1 ans, 100 ans, 500 ans, elle avait toute la vie devant elle parce qu'à la différence des humains, elle ne pouvait pas mourir. En ouvrant son armoire, elle mit des vêtements pris au hasard pour les lancer sur son lit afin d'aller dans la salle de bain et ainsi se brosser les dents. Pas de douche ce matin, de toute manière elle en avait pris une hier soir et sortir en ressentant la fraîcheur de l'eau mais en plus de l'air, la jeune fille ne voulait pas prendre le risque d'attraper froid sachant comment cela finirait. Une fois qu'elle avait fini ce qu'elle devait faire, tout en passant rapidement un bout de brosse dans ses cheveux pour qu'ils soient à nouveau comme d'habitude, elle revint dans la pièce principale pour ainsi se changer. Un gros pull où il y avait à l'intérieur un autre sous-pull, un jean délavé avec des trous en ayant mis en dessous un collant noir et pour finir deux paires de chaussettes avec des bottines plates. Elle avait horreur des choses féminines, du maquillage, des talons, elle préférait ne pas se faire chier avec des choses aussi futiles et inutiles. Une fois prête, elle sortit ainsi, sans sac, sans rien, juste en mettant les mains dans ses poches, un petit voir gros bonnet sur sa tête. On dirait qu'elle était parée à aller au ski alors qu'elle n'avait jamais fait cela de sa vie mais elle savait qu'elle n'aurait aucune difficulté à le pratiquer puisque les vampires savaient s'adapter à toutes situations, après tout sa race fait partie d'une des plus " parfaite " vis-à-vis des autres. En sortant ainsi de l'établissement, aussi rapidement comme l'éclair, elle marchait donc sur la fine partie de neige qui s'était déposée pour ainsi regarder ses pieds laissaient des traces de ses pas. Elle redoutait un moment de vivre comme dans un de ses cauchemars, marcher sans voir d'indices de son passage, sans ses empruntes de pieds, après tout vivre sans vivre vraiment, quelle sensation désagréable.

« Ferme les yeux,
Endort toi,
Marche dans les cieux,
Fait ça pour moi...
Je serais le plus heureux,
De tout les paresseux... »


En levant doucement sa tête, elle vint à sentir qu'on l'avait tapé l'épaule violemment pour les humains, mais ce n'était rien pour elle, quoi que, étant impulsive, elle ne pu s'empêcher de s'arrêter un moment pour voir la personne qui lui avait fait ça. Ses yeux devinrent donc perçants tout en se retournant pour ainsi observer le dos de cette personne. Un garçon, ni trop grand ni trop petit, assez mince de corpulence. Il avait l'air d'être comme les autres dans l'académie. Ce garçon avait dit des paroles assez doucement mais ayant une ouïe très développée, Yumi n'avait pas eu le moindre soucis de les entendre comme s'il avait parlé normalement. Bizarrement, cette voix lui disait quelque chose, mais elle ne s'en préoccupa pas, tout comme cette aura, mais à vrai dire, elle avait pas le temps de perdre avec des gens, elle était à la base venue pour se promener et non pas taper la discute et faire ami-ami avec des gens, c'était une perte de temps et au final une grande déception vu que toujours, on se rendra compte de ce qu'est vraiment cette personne en la voyant retourner sa veste. En me retournant à nouveau, je vins faire un effort en faisant part de ce que je pensais.

-" Eh toi, la prochaine fois, fais un peu gaffe quand tu causes. Parler et marcher en même temps est plus dur qu'on ne le croit car on ne peut pas être totalement concentré dans ce qu'on fait. Puis je déteste les gens qui parlent doucement dans leur moustache, la prochaine fois parle plus doucement que mes oreilles puissent pas entendre. "

______________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Iruka Seishi
Gossip Gaku's Powaa
Gossip Gaku's Powaa
avatar

Mon n'Age ? : 24
I Was Born : 12/07/1993
Inscription : 16/09/2010
Masculin Messages : 1096
Ou Suis-Je ? : Quelque part.
Mes Humeurs : Fatigué.
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: I need... You or your Blood ? ( Pv Yuyu ♥ )   Ven 9 Mar - 0:03

De l'ennui, encore de l'ennui, toujours de l'ennui. Plus le temps passait, plus j'avais envie de prendre un marteau et taper sur tout ce qui bouge, juste pour faire un peu de bruit se faisait sentir. Fou, moi ? Non... Juste la solitude ou plutôt l'ennui qui me rend dingue. Pleins d'idées farfelues me passant par la tête, mais rien de bien coquin, par farfelues j'entends par là, des idées comme celle exprimé précédemment... Une envie de destruction, d'action pour tout simplement me divertir. Rien de grave hein. Ne me prenez pas pour un pervers en manque de jolie fille. Je voulais juste une compagnie pour m'aider à tuer le temps comme il se doit, après tout, est-ce trop demandé ? Être seul, rien faire c'est si simple, mais moi je ne voulais pas me contenter de ce que j'avais sous la main, à savoir quedal... Je voulais quelqu'un, pour parler un point c'est tout. Après tout, hors de question de rester là toute la journée.. Sans rien dire, toujours allongé sur ce lit devenant gênant, c'est d'ailleurs pour cela que je suis sortit dans le jardin...Je jurais dans ma tête par tout les mots possible... Je voulais une compagnie mince alors.. était-je maudis ? À croire que oui. Mais bon, je m'y ferais sûrement.
Être un vampire. Au fond, ce n'est pas si mal que ça. On dit que c'est horrible, pourtant, je ne trouve pas ça terrible. La seule chose qui me déplait est le besoin de sang. Le talon d'Achille de tous les vampires. Boire du sang est une obligation, sans quoi on dépérit doucement. Sûrement ce qui m'arrive... Tellement je m'ennuie, j'en ai oublié de me nourrir ces derniers temps, mangeant comme l'humain que j'étais, bien que cela ne soit pas suffisant. Je sentais ma tête tourner par moment, mais je ne me doutais pas de cela. Je ne faisais pas le lien oubliant tout ces détails. La seule qui aurait pu me remettre les idées en place à ce sujet... C'est Yumi. Une fille qui est comme un mentor si on peut dire. Je me rappel encore ce soir chez moi... La fois où elle a découvert ce que j'étais devenu. Pour tout avouer, je me souviens plus de son punch dans ma face que le reste de la soirée.
Yumi ? Une amie, une personne spéciale à mes yeux. En y repensant, cela fait un bail que je l'ai pas vu. Depuis quand ? Boarf.. La dernière réunion du conseil des élèves, avant les vacances. Où était-elle ? Sûrement avec Masataka, ou alors en compagnie de Kaname, après tout, elle vie chez lui si je ne me trompe pas. Enfin bref. Le simple fait de penser à elle m fait légèrement sourire en cet instant où je m'ennuie fermement. Je ne sent même pas l'impact que je procure à la demoiselle en question. Je suis tellement plongé dans mes pensées... A quoi je pense là ? Ma première rencontre, je revois ce minois divin aux cheveux blanc, ces yeux d'un rouge rubis écarlate, ces lèvres pulpeuses qui donne envie à la tentation... Quelle soirée là encore..

-" Eh toi, la prochaine fois, fais un peu gaffe quand tu causes. Parler et marcher en même temps est plus dur qu'on ne le croit car on ne peut pas être totalement concentré dans ce qu'on fait. Puis je déteste les gens qui parlent doucement dans leur moustache, la prochaine fois parle plus doucement que mes oreilles puissent pas entendre. "

Une voix ? Non, LA voix. Un sourire mesquin se dessine sur mes lèvres, pendant que mes jambes se stoppent. Qui est-elle ? Je reconnaitrais cette voix entre mille, comme la voix de ma soeur. Yumi en personne. Toujours ce ton, ton qui a des multitude de timbres, moi ayant goûté à de nombreux timbres de voix. L'hautaine comme la douce... Là, j'avais droit à la version énervée associée à l'hautaine. Je hausse les épaules l'air de dire " Cause toujours..", puis doucement, je fait demi tour, la regardant un bref instant, mon sourire ne faisant que s'affirmer.

" Toujours aussi douce quand tu es mécontente hein..."


La demoiselle ne semble pas trop dans son état d'observation parfaite. Elle semble dans la lune et donc ne capte pas que c'est moi. Je m'approche donc, tel un félin, en silence, mes attributs de vampire me faisant aller à elle silencieusement. Un fois face à elle, je fixe ses yeux améthystes, toujours aussi profond. Je lui souris puis lui dit doucement.

" Gomene Yumi-chan... Tu sais ce que c'est la distraction... Pour ce qui est de mes paroles, elles sont dédiées à l'ennui... Dommage que notre ouïe soit trop développée... Mais passons....
ça faisait longtemps, comment vas tu ? Tu te souviens de moi au moins ? C'est Iruka..."


Doucement, je vins tapoter son front pour la réveiller si on peut dire. Qu'elle se rappel de ces yeux, qu'elle puisse mettre un nom sur cette voix et ces yeux. Me considérait-elle toujours comme... Un ami ? Ou le temps avait-il effacé cela ?

______________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Yumi
Qυεεиiε Cяøqυευsε dε Sυcεттεs
Qυεεиiε Cяøqυευsε dε Sυcεттεs ♥
avatar

Mon n'Age ? : 23
I Was Born : 02/09/1993
Inscription : 01/10/2009
Féminin Messages : 15199
Ou Suis-Je ? : Au Pays des Sucreries
Mes Humeurs : Absente mais Présence haha
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: I need... You or your Blood ? ( Pv Yuyu ♥ )   Ven 9 Mar - 0:43

« Lorsqu'on ne donne plus de ses Nouvelles, les gens nous oublient, mais C'est la Preuve même que nous n'avions aucune Importance à leurs yeux. »


La neige tombait toujours, tombant sur les cils de la jeune fille qui lui gêna un peu la vue. Ce n'était pas vraiment désagréable au fond, cela lui donnait un peu de fraîcheur puis ce n'était pas bien méchant aussi. Le temps était un peu comme elle, changeant souvent de couleurs, passant d'un grand soleil à une pluie battante mais jamais l'inverse, jamais de l'orage puis le beau temps. A vrai dire, l'arc-en-ciel, Yumi n'avait jamais ressenti cela dans son coeur puis en voir un non plus. Pourtant ce n'était pas impossible d'en voir un mais c'était comme si elle n'arrivait pas à le voir, comme si elle ne voyait que le beau temps ou le mauvais mais jamais un mixte des deux. Aujourd'hui, son temps était mitigé. Elle n'était ni en colère ni joyeuse, puis de toute façon à quoi bon le ressentir si elle ne dégageait aucune expression. Ce n'était pas pour rien si un moment de sa vie, elle avait était appelée " Ice Doll ", la poupée de glace. C'était vers le collège parmi des humains. Yumi avait toujours été à Himitsu mais pour une fois elle avait demandé à son tuteur, Kuran Kaname si elle pouvait entrer dans une école où vivaient les humains, une question d'expérience et de s'intéresser plus précisément au type de proie qu'elle devait avoir. Malheureusement, cela n'avait pas fini en bien, au contraire, c'était vraiment à cette période là qu'elle avait commencé à changer, à la rendre de plus en plus mauvaise puisqu'avant elle l'avait été aussi à cause de nombreux évènements qu'elle n'a pu oublié, encore maintenant. Pour elle qui est vampire, la pire des races est celle des humains comme pour eux, ils les voient comme des monstres, des êtres hideux qui ont la même forme qu'eux et qui se dissimulent dans la masse pour ainsi les tuer. Bien que les vampires soient des êtres très beaux, la réputation qu'ils leur donnent est horrible mais eux, ne le sont-ils pas plus ? Après tout, ils tuent bien des animaux pour les manger, pour Yumi c'était le même principe, tuer des êtres inférieurs à eux comme pour les hommes c'était les animaux. Des proies faciles et exquises, en quoi est-ce le mal ? Pour les animaux, n'est-ce pas horrible d'être élever si bien pour être après tuer ? C'était le même but pour les vampires, prendre soin de leur victime et ainsi que la tentation et leur sang est des plus délicieux, c'est à ce moment là que les crocs sortent de sa bouche pour venir planter leur cou. Les vampires font peur pour cela mais après tout, les humains sont intéressés aussi par leur sujet. Dracula par exemple est bien une histoire parlant de vampire, une histoire connue et bien plus intéressante que Roméo et Juliette pour la demoiselle. Voilà un sujet plus passionnant qu'un amour interdit qui finira par s'effacer ensuite bien que pour les hommes c'est un amour qui deviendra éternel puisqu'ils meurent ensemble.

" Gomen Yumi-chan... Tu sais ce que c'est la distraction... Pour ce qui est de mes paroles, elles sont dédiées à l'ennui... Dommage que notre ouïe soit trop développée... Mais passons....
ça faisait longtemps, comment vas tu ? Tu te souviens de moi au moins ? C'est Iruka..."


L'ennui. Quelque chose qu'elle a connu fort longtemps et encore, ce n'était rien comparer aux autres moments qu'elle vivra, des moments éternels, elle était condamnée à vivre ainsi, pourtant n'importe qui voudrait avoir sa place pour ne pas goûter à la mort, mais la vie est faite pour être vécue puis succéder à d'autres personnes, alors ce qu'elle vivait ne s'appelait pas vivre vraiment. Autour d'elle, Yumi voyait des gens sourirent, s'amusaient, que ce soit des gens surnaturels comme elle ou des hommes. Ils arrivaient à trouver des choses qui puissent les divertir, d'une facilité qui ferait même peur. Pourtant, ce n'était pas si facile pour elle de sourire vraiment, de montrer qu'elle était heureuse. Comment faire comme si de rien était après les évènements qu'elle avait vécue, comment faire effacer les souvenirs qui l'accompagnent ? Impossible. Il lui était interdit d'être véritablement heureuse, elle devait vivre ainsi, et même si elle voudrait changer, elle ne le pouvait pas, c'était contre elle. En se retournant, elle sentit qu'il lui tapota son front, chose qu'elle n'appréciait pas vu qu'elle n'aimait pas qu'on la touche donc elle ne pu s'empêcher de lui jeter un regard noir. Bien qu'elle le connaisse, elle ne pouvait faire des efforts sur cela. Iruka Seishi. Elle avait oublié pendant plusieurs mois, mais elle arrive toujours à se remémorer tout les souvenirs au même moment. Lorsqu'elle entendait le prénom de quelqu'un, c'était comme un retour en arrière où elle aperçu tout les moments passés avec, comme un flash back très rapide et ainsi combler cet oubli comme s'il n'avait jamais existé. Yumi oubliait. C'était une chose impossible pour elle. Beaucoup on une bonne mémoire mais avec le temps ils oublient forcément. Les cours, des souvenirs, ils sont obligés de regarder des photos pour se remémorer cela. A la différence d'eux, la jeune fille n'en avait pas besoin, elle ne voyait pas le principe que les gens prennent des photos toutes les minutes ni même les albums souvenirs. En quoi est-ce utile puisqu'elle savait que si elle se faisait prendre en photo, elle n’apparaîtra pas dessus, un grand mystère que beaucoup de vampires vivent. Ce n'était pas pour rien si elle ne faisait pas de shooting pour ses films, que l'affiche était une autre image, par contre la filmer, on pouvait la voir, c'était un phénomène étrange qu'elle-même ne pourrait pas expliquer. Devrait-elle en parler avec Kaname pour le savoir ? Peu importe, elle ne voulait rien savoir.

- " Ouais je me souviens de toi, le nouveau vice-pré qui était venu nous interrompre avec Masataka dans la salle des membres du conseil. Comment je ne pourrais pas oublier cela. "

Ce n'était surement pas le meilleur des souvenirs qu'elle avait de lui, pas très flatteur surtout mais bon, c'était un des moments dont elle se souvenait hors de leur première rencontre quand il l'avait aperçu en tant que vampire, en tant que véritable identité car la fille qu'elle est actuellement est comme une doublure. Elle avait certes le même visage mais la couleur de ses yeux et de cheveux étaient différents. Ce n'était pas vraiment une teinture ou des lentilles de contact. La vérité, c'était sa véritable couleur lorsqu'elle n'étais pas vampire, elle avait gardé son apparence d'humaine car oui, elle avait honte de le dire, elle était aussi une de ces personnes. En bougeant le bras pour qu'il enlève le sien d'elle, Yumi le regardait donc dans les yeux. Malgré le temps qui passe, il n'avait pas changé d'un cheveux, toujours le même, toujours la même expression quoi que, plus mélancolique qu'avant. Elle avait pour habitude de le voir joyeux, de le voir comme un petit enfant heureux mais à vrai dire, maintenant ça sera plus difficile, il est devenu comme elle alors qu'elle lui avait dit de ne pas en devenir un. Elle se rappela du savon qu'elle lui avait passé, de la baffe méritée, elle voulait même l'envoyer plus fort dans le mur tellement elle était en colère qu'il avait fait cela car devenir vampire, à part être beau et vivre éternellement, quels étaient les autres avantages ? Rien. S'il était encore un simple mortel avec des pouvoirs, il aurait continué à sourire autant, à ressentir vraiment les émotions, à ne pas dépendre du sang car oui, c'est une torture de se retenir de boire lorsqu'on sait que c'était la seule chose qui nous tient en vie.

- " Toujours pas changer à ce que je vois. Comment se passe ta période de vampire. Es-tu satisfait maintenant d'en être un, hein ? "

Comme être satisfait alors qu'il devait surement pas contrôler ses actes. Les jeunes vampires ne savent pas exactement pourquoi ils peuvent agir ainsi, pourquoi leur corps n'est plus contrôler aux ordres que leur cerveau lui donnait. Souvent ces moments là signifient que son corps est impatient de boire du sang car un vampire ne buvant pas de sang pendant un certain moment, finissent en poussière et disparaissent, pire, comme s'ils n'avaient jamais exister, c'était une mort plus terrible que celle de mourir normalement. Certains vampires expérimentés pouvaient tenir longtemps sans boire du sang comme Kuran Kaname. Yumi c'était souvenu que depuis de longue année il n'avait plus bu du sang humain, ben depuis qu'il lui avait mordu. Il ne se contentait que du sang animal, tout comme les hommes qui les mangeaient. Yumi ne comprenait pas au début pourquoi et donc pendant une longue période, elle enchaînait meurtre sur meurtre, l'avantage des vampires c'est qu'il n'y avait aucun indice sauf les légers points sur leur cou mais peu visible à l'oeil nu, tout dépendait de la maîtrise du vampire. Iruka ne devait pas vraiment être à l'aise avec ses nouveaux pouvoirs aussi. Elle se rappela qu'il lui demandait de temps en temps conseils, Yumi n'était pas experte non plus, elle avait arrêté d'exercer ses pouvoirs sur ses victimes et les utiliser le moins souvent possible sachant que sinon, elle sera tentée de se laisser prendre par le pouvoir et ainsi mal finir les choses. Au bout d'un moment, Yumi vint à entrer dans sa tête, non pas pour lire ses pensées mais tout simplement lui faire passer un message, qu'il devait savoir aussi depuis longtemps aussi, donc ce n'était pas nouveau qu'il puisse entendre cela.

* Ne crois pas que j'ai oublié cela. Ce n'est pas que je te gronde plus que je te pardonne vraiment et tu sais ce dont je veux parler, Iruka Seishi. *

C'était comme un avertissement, elle était assez froide et cruelle envers lui malgré les moments qu'ils ont pu vivre ensemble mais se montrer gentille n'était pas une chose dont elle était la reine mais surtout elle savait que si elle se montrait sympathique avec lui, il se sentirait bien comme il est alors qu'être vampire est une chose que tout être humain redoute. Se faire mordre par un vampire est une sensation de douleur plus ou moins extrême, tout dépend de la corpulence de la personne mais surtout qu'après regretter ses moments d'humains et ainsi d'être condamner aussi à vivre éternellement à dépendre pire que la cigarette et l'alcool, aux sangs des autres. Et même, certains vampires se tuent, la différence entre des vampires basiques et des sangs-purs, même si pour n'importe qui il n'y avait pas réellement de différence, un petit voir grand fossé peuvent se creuser entres eux ce qui amène bien évidemment la jalousie et la rivalité pour montrer qui est le plus fort. Comme quoi, il n'y a pas que les animaux et les hommes qui le font. Il faut croire que nous sommes tous un peu des sauvages ... Nous avons tous un instinct animal.

______________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Iruka Seishi
Gossip Gaku's Powaa
Gossip Gaku's Powaa
avatar

Mon n'Age ? : 24
I Was Born : 12/07/1993
Inscription : 16/09/2010
Masculin Messages : 1096
Ou Suis-Je ? : Quelque part.
Mes Humeurs : Fatigué.
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: I need... You or your Blood ? ( Pv Yuyu ♥ )   Ven 9 Mar - 1:57

Le passé. Voilà une chose douloureuse. Au fond, la vie n'est autre que le passé ajouté au présent. Cet ensemble qui nous donne droit au futur. C'est un tout, il n'y a pas un sans l'autre. Inlassablement, je revoyais des scènes du passé, aussi bien moi et ma famille, notamment avec ma soeur, Haku, que moi et Yumi. Bien que le passé dans les deux cas n'est pas des plus joyeux...
Avec Haku, c'était une enfance plate, nous étions heureux l'un avec l'autre, chacun chouchoutant l'autre, nous nous bercions dans un lit d'amour fraternel. Ça, ça n'a pas de prix, cependant, ça n'a pas toujours été ainsi. Il y a eu des moments difficiles, des moments ou des cris et des pleures ont eu lieu. Des moments purement humains, après tout, la vie n'est pas rose tout le temps. Ça, Yumi le
savait et était l'experte pour le rappeler. En parlant du loup, je repensais à mon passé avec elle. Faisons un récapitulatif... Non, la conclusion. Une erreur. L'avoir rencontré ? Non, ma pensée envers elle... Je m'étais trop accroché à elle, tombant bien trop vite amoureux d'elle. Résultat des courses ? J'avais fait ce que ma soeur m'avait recommandé de ne pas faire. M'enfermer dans une bulle illusoire. J'en étais même aller jusqu'à rêver qu'elle me transforme pour que je puisse vivre à ses côtés. Ridicule n'est-ce pas ? Malgré tout, je m'en veux toujours bien que je ne montre pas. M'enfin, c'est ainsi, on fait tous des erreurs, il faut l'assumer ensuite. Chose que j'avais faite.
Oui je l'aimais, d'ailleurs si j'y réfléchit encore, j'ai un affection pour elle, mais moins prononcée, je désire uniquement être son ami proche. Et inversement, bien que là ce soit encore du domaine de l'utopie...

- " Toujours pas changer à ce que je vois. Comment se passe ta période de vampire. Es-tu satisfait maintenant d'en être un, hein ? "

Pique numéro un... Toujours les mots pour faire rire. Elle aussi n'a pas changé. Quoi que, peut-être un air plus sérieux que toujours. Sûrement le temps qui joue là dessus. Au fond, elle est encore jeune... Elle comme moi nous sommes condamnés à vivre, rester immobile alors que le monde bougera lui. Est-ce une bonne chose au final ? Si on est prêt à accepter la souffrance que sera la mort des autres alors que nous, nous vivrons alors oui, sans quoi, nous sommes tout simplement condamnés à la souffrance que la vie nous livre sur un plateau. Je ne répondais pas immédiatement.
Je réfléchissais à sa question. De façon générale, oui... J'étais satisfait. Non je n'étais pas devenu vampire comme dans mes rêves de gosse, mais au fond, le plus dur était passé. J'arrivais à contrôler mes pulsions disons du mieux que je le pouvais. Mais à quel prix ? Car dans le pire des cas, je m'auto mordais, m'offrant une mort lente. Ça, Yumi le savait, le soir où elle a tout découvert, elle m'a surpris en train de faire ça... Moi je me souviens surtout de sa réaction... Punch in the face. Une sacré jeune fille. Oui oui, moi, un homme qui m'étais fait taper pour ne pas dire tabassé par cette demoiselle. Bref, pour résumer, je me cachais derrière un voile, me disant ok, alors qu'en réalité, j'étais moi même, bien que mal à l'aise, ayant peur de perdre le contrôle à tout moment.

«  J'aurais tendance à dire qu'il n'y a que les cons qui ne change pas or... Tu sais à quel point je le suis.... Pour te répondre sérieusement... Les changements n'arrive pas ainsi... Il faut un déclencheur, or le mien n'est pas là. Du moins je crois. »


De nouveau cet air pensif, mes pensées allant vers une personne, bien qu'en partie pour elle je l'admet et ça, elle le savait. Je fut vite sortit de mes rêveries quand sa voix se fit entendre, profondément dans ma tête. Ah, point que j'avais oublié... Elle peut lire les esprit et entrer dedans comme dans un moulin. Je ferma les yeux, me trouvant à mon tour dans mon esprit, la voyant là, debout, au milieu de cette pièce où se trouvait comme des écrans, relatant des souvenirs différents.

* Pas besoin de m'appeler ainsi... J'ai presque l'impression que tu me déteste en me nommant ainsi... Bien que je ne te demande pas pour autant des câlins en m'appelant Ruru... Enfin bref. Oui, merci de me rappeler tout ces détails... Le temps effacera, mais pas immédiatement... Aussi malheureux cela soit-il. Tu sais à quel point je suis désolé... Mais là encore, passons. J'ai fait une erreur, je l'assume quitte à te perdre ou devoir te voir demain comme une parfaite inconnu, ce sera de ma faute et je le mériterais...*


Des paroles sérieuses pour une fois. Mon air avait changé, je paraissais plus... Mature? Sûrement l 'été qui m'aura fait cogité et donc réfléchir à ce point là. Quelques écrans s'allumaient montrant des images peut...amusantes. Ce soir là, où j'avais fait une belle gaffe. Oser déclarer ma flamme... Heureusement qu'il n'y avait pas le son. D'un geste de main je fit disparaître cela. Pour alors la regarder doucement. Que dire de plus... Je m'approcha puis alors, soudain, mon regard sembla divaguer. Je me perdais dans mes pensées. Manquant de peu de m'étaler par terre pour x raison. Je revins à moi, sur terre, sortant de cet état de pensée. Détournant les yeux.

«  La fatigue... »


Encore quelque chose qui va m'attirer ses foudres, elle qui est souvent curieuse. À moins qu'elle soit devenu totalement fermé à mon cas et se contre fiche de mon état, chose qui se pourrait possible. Combien de temps que j'avais pas mangé ? Moi m^me je ne m'en souviens plus..Je posa doucement une main sur mon front, comme pour calmer un mal quelconque de tête espérant qu'elle ne dise ou ne fasse rien de bien brutal. Sait-on jamais, après tout, Yumi n'est pas connu pour sa douceur, c'est une chose rare chez elle que peu de personne peuvent voir...
Je regarde un bref instant le soleil, m'éblouissant doucement avant de m'adosser à un mur légèrement pâle. Là c'est sûr... Je suis grillé, quelque chose ne va pas et je vais avoir droit à des remontrances.

______________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Yumi
Qυεεиiε Cяøqυευsε dε Sυcεттεs
Qυεεиiε Cяøqυευsε dε Sυcεттεs ♥
avatar

Mon n'Age ? : 23
I Was Born : 02/09/1993
Inscription : 01/10/2009
Féminin Messages : 15199
Ou Suis-Je ? : Au Pays des Sucreries
Mes Humeurs : Absente mais Présence haha
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: I need... You or your Blood ? ( Pv Yuyu ♥ )   Ven 9 Mar - 21:46

« Il n'y a que les Imbéciles qui ne changent pas d'avis, mais les plus Imbéciles sont ceux qui font les mauvais Choix. »


« J'aurais tendance à dire qu'il n'y a que les cons qui ne change pas or... Tu sais à quel point je le suis.... Pour te répondre sérieusement... Les changements n'arrive pas ainsi... Il faut un déclencheur, or le mien n'est pas là. Du moins je crois. »

Yumi n'aimait pas comment il lui parlait, il devait le savoir aussi, c'était comme s'il lui donnait des leçons, comme s'il la prenait pour une idiote. Pourtant ils avaient le même âge, Yumi était surement un peu plus grande que lui, et elle était vampire depuis plus d'années aussi. Tel est le dicton le dit : Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis mais croyez-vous que quelqu'un qui changent souvent d'avis n'est pas comme perdu dans sa tête ? Changer d'avis comme de chemises montre que la personne est comme déséquilibrée. Il parlait d'évènement déclencheur mais qu'est ce qui l'a poussé à devenir un vampire ? Il pouvait très bien rester comme il est, en gardant toujours ses pouvoirs, était-il en soif d'acquérir de nouvelles capacités ? Voulait-il connaître ce que ressentaient les vampires ? Il n'y avait pas que cette race qui était forte. Les Lycans, les Démons, des tonnes d'espèces parmi tant d'autres mais pourquoi devenir comme elle ? Parce qu'il la voyait comme modèle, comme un exemple ? Impossible, il savait très bien la réputation qu'elle avait. Yumi est une bad girl, elle a toujours été ainsi, même si par moment elle peut se montrer " sympathique " envers lui comme d'autres, elle n'avait rien d'une gentille fifille. La jeune fille aussi avait changé à cause d'un évènement déclencheur comme il le dit, mais elle avait une très bonne raison puis en plus ce n'était pas de sa faute si elle était un vampire. Elle avait découvert qu'elle en avait été un demi-vampire à sa naissance mais jamais elle n'avait souhaité être un vampire de sang-pur. Elle ne pouvait en vouloir à celui qui lui avait fait ça mais d'un côté si elle pouvait recommencer sa vie, beaucoup de choses allaient changer. Iruka lui, avait la possibilité de continuer d'être ce qu'il est au lieu de prendre un chemin plus sinistre. Il avait comme choisis la voie du mal, tuer pour survivre sans cesse mais tuer par ses propres mains et non via des gens comme pour les humains. Yumi ne comprendrait jamais pourquoi il avait été mordu, bien qu'il lui avait expliqué qu'il s'était fait attaquer, il avait suffisamment de force pour s'en sortir, ou plutôt de l'intelligence, les vampires n'étaient pas stupides, ils étaient rapides et savaient comment s'y prendre avec leurs faibles proies mais il a dû se laisser faire, il a bien eu de la chance d'être tomber sur ce vampire car qui sait, si ça en serait un autre, il lui aurait vidé tout son sang et au final, il mourrait comme beaucoup d'humains auparavant.

* Pas besoin de m'appeler ainsi... J'ai presque l'impression que tu me déteste en me nommant ainsi... Bien que je ne te demande pas pour autant des câlins en m'appelant Ruru... Enfin bref. Oui, merci de me rappeler tout ces détails... Le temps effacera, mais pas immédiatement... Aussi malheureux cela soit-il. Tu sais à quel point je suis désolé... Mais là encore, passons. J'ai fait une erreur, je l'assume quitte à te perdre ou devoir te voir demain comme une parfaite inconnu, ce sera de ma faute et je le mériterais...*

La demoiselle avait lu dans ses pensées, il est vrai qu'elle n'a pas vraiment changé du moins elle était redevenue ce qu'elle était avant. Ce n'est pas forcément que ça lui manquait, mais c'était vraiment Yumi, c'était sa personnalité, son caractère. Même si elle paraît désagréable, froide et blessante, c'était ainsi que n'importe quelle personne l'a connu, c'est ainsi qu'est faite Yumi, on ne pouvait faire d'elle une fille joyeuse et souriante qui était gentille et généreuse avec tout le monde. Pour elle, bien que ça a ses avantages, c'était hypocrite de jouer un rôle qu'elle n'était pas. Pourtant, en tant que vampires ce n'était pas un crime, elle était obligée de caresser dans le sens du poil ses victimes pour ainsi faire d'eux son repas sauf que pour elle, c'était une partie trop facile, analyser les besoins et les envies des hommes pour les combler, c'était vraiment du gâteau, pour elle c'était comme donner de la nourriture facile et gratuite, au final bien que ça te nourrit, tu n'en es pas autant satisfait. La jeune vampire se rappelait que pendant un temps elle l'avait surnommé Ruru, un surnom dont maintenant tout le monde l'appelle, au final elle ne voulait plus l'appeler ainsi, c'était un nom dont tout le monde s'en servait et qui n'avait plus aucune utilité. Même si un moment ils étaient devenus ce qu'ils appellent les humains " amis ", Yumi n'a jamais vraiment connu cela, ni les sensations, ni les sentiments qu'on pouvait avoir et donc elle ne pouvait le qualifier ainsi puisqu'elle ne savait pas ce qu'étaient des amis. Rire, s'amuser, passer de bons moments, c'était ça s'entendre avec quelqu'un ? Ce n'était pas étonnant si tout le monde pensait être l'ami de tout le monde, juste un bonjour, au revoir, des sourires, de petites discussions, tu te dis dans ta tête " Je l'aime bien, je me suis fait un ami ", l'homme est d'une telle naïveté et innocence que cela le tuerait. En enlevant légèrement les petites flocons posés sur ses cils, elle revint donc à lui parler directement que via les pensées.

- " Etre désolé est une chose mais après rattraper ses erreurs en est une autre. Je ne pourrais fermer les yeux sur ton cas en jouant les parfaites inconnues, ça serait une attitude lâche et je déteste les gens qui font cela, je n'imite pas les mauvais exemples puisque j'en suis une à ma manière. Tu dis que le temps effacera, mais quoi ? Le fait que t'es fait une des plus grosses conneries de ta vie ? T'as voulu être vampire pour quoi ? Etre un pur beau gosse, avoir la force et la rapidité ? Que je sache, tu possédais déjà tout cela non, tu étais si désespéré pour en arriver là ? Et dis toi que la vie est loin d'être finie, le temps effacera certaines blessures, à la différence des humains, eux arrivent à les remplacer et ainsi à s'en libérer, ils ne garderont jamais continuellement leurs souffrances puisqu'ils mourront mais nous les vampires, nous devons garder cela pour l'éternité. Pour les hommes c'est un grand mot voir incompréhensible pour eux mais pour nous, ça ne l'était pas au contraire, c'est naturel. Sans le savoir, tu n'es plus vraiment Iruka Seishi. "

Certes, c'était peut-être dur ce qu'elle venait de lui dire, mais bon ce n'était pas faux ce qu'elle lui disait. Iruka Seishi était le gars d'avant, l'homme qu'il était avant de devenir un vampire. Lorsqu'il est devenu, c'était comme une résurrection. Il avait pris une nouvelle identité, bien qu'il n'a pas changé physique et il ne changera jamais puisque le vampire qui l'a mordu avait arrêté son temps et qu'il ne pourrait plus jamais vieillir, continuer à rester comme il est actuellement, il n'était plus le Iruka que les gens avaient connu. Yumi pour elle c'était différent, ayant à sa naissance du sang de vampire, elle devait attendre d'atteindre son âge adulte et ainsi de ne plus changer. Elle était Yumi du début à la fin et encore on ne peut pas parler de fin. Yumi voulait surtout qu'il y réfléchisse sérieusement. Si elle ne l'avait pas grondé, ça serait une preuve qu'elle s'en ficherait de son cas et qu'il pouvait mourir à force de se priver de sang. Qu'il disparaisse en poussière envolée par le vent, cela ne lui importerait peu, mais est-ce le cas ? Elle préférait de loin se montrer cruelle que je m'en foutiste, puis de toute façon il la connaissait bien que c'était inévitable qu'elle puisse en rajouter des choses comme pour le faire culpabiliser plus. En continuant à le regarder, Yumi souria, un sourire qui n'était pas rassurant mais plutôt inquiétant, elle avait compris ce qu'il se passait dans sa tête et même en le regardant, elle avait pigé rapidement. Ce n'était pas étonnant aussi, un jeune vampire inexpérimenté, pour les autres vampires, il serait considéré comme faible, incapable de boire du sang d'humain et se retenant alors qu'il savait que s'il n'en buvait pas il en mourrait. A quoi bon vivre éternellement si on mettait notre propre vie en danger, ça serait plutôt du gachis au vampire qui lui a offert cela mais sans le savoir, ce vampire est question lui avait comme donné la vie et donc la vie d'Iruka était devenue comme la sienne, sa vie était aussi entre les mains de cet étrange inconnu et étant vampire il l'avait surement baptisé par un autre nom qu'il devait ignorer. En s'avançant de nouveau vers lui, Yumi vint donc à lui mettre un énorme coup de poing dans son ventre en pouvant entendre l'impact de son coup.

- " Réagis un peu, tu as l'air misérable à avoir une expression de dépressif, tu ne fais pas honneur aux vampires si tu continues comme cela. Sais-tu que quand un vampire nous fait honte, il est aussi dans notre devoir de les tuer pour qu'il ne puisse pas souiller encore plus notre race. Cette tâche est donnée au sang-pur, les vampires basiques aussi peuvent le faire mais ayant une force identique, il sera moins facile de l'exterminer et donc tout se basera sur l'intelligence. Veux-tu qu'un de nous te tue ? Si tu me dis oui, tu me décevras beaucoup, assumes ta connerie comme tu le dis, ne me déçois pas plus que tu l'as fait sinon tu vas le regretter et tu le sais. "

Même s'il pouvait ressentir la douleur, il avait changé et Yumi se devait de lui montrer qu'est ce que c'était qu'un vampire. Ce n'était pas étonnant si les humains avaient peur d'eux, ils avaient la capacité de se régénérer et de faire de leurs blessures comme si elles n'avaient jamais existé. Yumi allait donc lui montrer, avec son ongle, elle se fit un énorme trait de sang d'une longueur d'à peu près de 10 cm pour la voir quelques secondes après s'effacer par magie. Alors elle le fit pareil pour lui mais à la différence d'elle, étant débutant dans ce qu'il est, la plaie ne se refermera pas aussi rapidement, il devait attendre. Il devait imaginer donc un combat entre un des siens maintenant et lui. Le vampire aura forcément plus de maîtrise et se jouera donc de ce grand avantage. Lorsqu'il l'attaquera, il saura que ses blessures resteront intact pendant un temps tandis que lui se refermeront plus vite. Même un débile pourrait le savoir et ne s'en priverait pas. Pour finir sa proie il devait prendre toutes les cartes en main car en plus d'avoir de l'estime envers les autres vampires, il pourra ainsi prendre le sang de ce vampire, deux pour le prix d'un, même si tuer un des siens peut être surprenant, tout le monde le fait et le ferait dans des circonstances extrêmes. Le but du coup de poing qu'elle avait fait n'était pas vraiment de le mettre à terre bien que c'était un peu inévitable mais plutôt pour le relever. La fatigue disait-il, c'est pas en restant sans rien faire qu'il sera dynamique, c'est pas en gardant le ventre vide qu'il sera motivé, il était d'une telle logique que cela faisait rire Yumi, elle se moquait de lui d'une manière qui n'était pas totalement méchante, elle était comme celle qui devait le booster car elle savait qu'aucun autre des siens pouvaient le faire ni même son vampire volatilisait du moins elle ne savait pas s'il s'en souvenait, à quoi ressemblait-il et comment se nommait-il. Lorsqu'on se fait mordre par un vampire, c'était comme si on était dans un moment d'extase, le corps s'abandonne totalement et l'esprit ne pouvait plus le contrôler à cet instant. Yumi se redemandait une chose pourtant ...

- " Quel était le type de vampire qui t'a mordu ? "
Revenir en haut Aller en bas
Iruka Seishi
Gossip Gaku's Powaa
Gossip Gaku's Powaa
avatar

Mon n'Age ? : 24
I Was Born : 12/07/1993
Inscription : 16/09/2010
Masculin Messages : 1096
Ou Suis-Je ? : Quelque part.
Mes Humeurs : Fatigué.
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: I need... You or your Blood ? ( Pv Yuyu ♥ )   Ven 9 Mar - 23:40

Les relations vampires humains... Voilà une histoire depuis la nuit des temps. Les humains ont été et sont toujours aussi stupide, les décrivant depuis le début de l'histoire comme des monstres sanguinaires, des personnes qui ne jugent que par le sang. Un mensonge, un ramassis de mensonge sur mensonge, voilà tout, mais c'est ainsi. Alors qu'au fond, les vampires, du moins les «  bons  » ne sont que des personnes qui cherche à se faire comprendre. Les autres peuvent se montrer bien cruel, mais c'est ainsi. Après tout, les humains ne sont-il pas eux aussi cruels et idiots ? Bref...
Pour ma part, j'avais cette ouverture d'esprit, après à vous de voir si elle est trop grande ou pas assez, mais celle-ci avait fait que je m'étais rapproché trop vite de la demoiselle répondant au nom de Yumi. Je m'étais même épris d'un amour, mais là encore, je ne faisais que sauter sur une rose aux épines acérées pour ne pas la comparer à un vulgaire cactus, bien que des fois ça me démange. Yumi est une personne formidable de pas son attitude. Elle sait se montrer douce, mais là encore, il ne faut pas s'accrocher à ce côté là, sans quoi, quand elle montre son vrai visage, on est vite déçu. Pour ma part, j'avais passé ce cap, mais à quel prix ? Une connerie démentielle qui m'avait couté une vie amoureuse... Ce soir, je m'en souviendrais toujours...
Ses doigts passèrent sur ses cils devenus blanc. Je la regarda puis l'écouta parler de sa voix à la fois hautaine et aussi normale que d'habitude.

- " Etre désolé est une chose mais après rattraper ses erreurs en est une autre. Je ne pourrais fermer les yeux sur ton cas en jouant les parfaites inconnues, ça serait une attitude lâche et je déteste les gens qui font cela, je n'imite pas les mauvais exemples puisque j'en suis une à ma manière. Tu dis que le temps effacera, mais quoi ? Le fait que t'es fait une des plus grosses conneries de ta vie ? T'as voulu être vampire pour quoi ? Etre un pur beau gosse, avoir la force et la rapidité ? Que je sache, tu possédais déjà tout cela non, tu étais si désespéré pour en arriver là ? Et dis toi que la vie est loin d'être finie, le temps effacera certaines blessures, à la différence des humains, eux arrivent à les remplacer et ainsi à s'en libérer, ils ne garderont jamais continuellement leurs souffrances puisqu'ils mourront mais nous les vampires, nous devons garder cela pour l'éternité. Pour les hommes c'est un grand mot voir incompréhensible pour eux mais pour nous, ça ne l'était pas au contraire, c'est naturel. Sans le savoir, tu n'es plus vraiment Iruka Seishi. "

La demoiselle avait tort, mais raison. Tort sur les raisons de mon devenir vampire. Raison sur le fait que je ne soit plus moi même. Je souriais un bref instant m'apprêtant à parler, mais là, elle s'avança et sans que je puisse faire quoi que ce soit, je sentis comme un pilier me cogner dans le ventre. On bras m'ayant percuté de plein fouet pour sûrement me réveiller. J'écarquillais les yeux pour alors la fixer alors qu'elle continuait son discours.

- " Réagis un peu, tu as l'air misérable à avoir une expression de dépressif, tu ne fais pas honneur aux vampires si tu continues comme cela. Sais-tu que quand un vampire nous fait honte, il est aussi dans notre devoir de les tuer pour qu'il ne puisse pas souiller encore plus notre race. Cette tâche est donnée au sang-pur, les vampires basiques aussi peuvent le faire mais ayant une force identique, il sera moins facile de l'exterminer et donc tout se basera sur l'intelligence. Veux-tu qu'un de nous te tue ? Si tu me dis oui, tu me décevras beaucoup, assumes ta connerie comme tu le dis, ne me déçois pas plus que tu l'as fait sinon tu vas le regretter et tu le sais. "

Décidément, elle avait beau être cru lors de ses paroles, elle avait raison là. Pourquoi je ne cessais d'être comme elle, mais de manière exagéré ? C'est à dire celui qui regarde en arrière et se focalise que sur cela. Je soupira reprenant mon souffle pour lui dire.

- " Oui.. Tu as raisons... J'ai voulu devenir vampire par amour... Oui un amour pour toi... Tu le sais, qu'au fond, c'est une connerie mais pas que. Tu as beau avoir cet air de dur à cuire... Tu ne désire qu'une chose, sourire et oublier le passé. Ça je l'ai compris et c'est ça qui a fait que je t'apprécie. Maintenant... J'assume ma connerie, tu as raisons.. Ce serait trop stupide de dire aller tue moi. Au fond, à quoi ça rimerais ? À part avoir perdu du temps toute ma vie. Je suis un vampire et ça à jamais. Alors oui, je vais agir comme tel tout en mettant de côté humain. Cela doit être sûrement le soucis à tout ça... Trop humain pour un vampire. Bref... "

Elle fit une démonstration de guérison pour illustrer notre supériorité, puis je sentis son sang... J'ignorais alors sa dernière question, du moins pour le moment puis m'approchais lentement, me redressant, après tout, son coup de poing n'était pas un de jeune fille de deux ans... Je la regarda dans les yeux et lui dit, plus calme, posé, semblant maitriser mon état pour le moment.

- " Je suis fatigué car je n'ai pas su accepter ce que je suis, du moins totalement... Maintenant que tu m'as ouverts les yeux... Laisse moi me rattraper... J'ai besoin d'un peu... Pour pouvoir partir de l'avant... Ensuite je répondrais à toute tes questions... Yuyu... "

Yuyu... Un surnom qui faisait remonter des souvenirs... En espérant qu'elle ne la joue pas trop suis un vampire, je dois oublier le passé et ne voir que le mauvais côté des choses. Qu'elle se souvient du peu de fois où on a rigolé avant ce soir où j'ai tout gâché. Je passais un bref instant ma main sur sa nuque, mon regard plongé dans le sien, tout en laissant mes muscles se crisper visiblement pour bouger en cas d'attaque... Je ne faisais que demander son autorisation bien que c'était non pas par politesse, mais parce que je ne savais pas si lui sauter dessus comme tout bon vampire lui plairait. Après tout, je ne sais pas si la douceur est une chose qu'elle apprécie... Autant demander. Mes pupilles devenant légèrement rouge j'ajouta.

«  Toi, ton sang... Ou alors j'irais hum... Comment on dit ? … Chasser ? »

______________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Yumi
Qυεεиiε Cяøqυευsε dε Sυcεттεs
Qυεεиiε Cяøqυευsε dε Sυcεттεs ♥
avatar

Mon n'Age ? : 23
I Was Born : 02/09/1993
Inscription : 01/10/2009
Féminin Messages : 15199
Ou Suis-Je ? : Au Pays des Sucreries
Mes Humeurs : Absente mais Présence haha
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: I need... You or your Blood ? ( Pv Yuyu ♥ )   Sam 10 Mar - 1:16

« Telle une Rose, elle est certes jolie de l'extérieur mais pouvant faire très mal quand on s'accroche à ses épines. »


- " Oui.. Tu as raison... J'ai voulu devenir vampire par amour... Oui un amour pour toi... Tu le sais, qu'au fond, c'est une connerie mais pas que. Tu as beau avoir cet air de dur à cuir... Tu ne désires qu'une chose, sourire et oublier le passé. Ça je l'ai compris et c'est ça qui a fait que je t'apprécie. Maintenant... J'assume ma connerie, tu as raison... Ce serait trop stupide de dire aller tue moi. Au fond, à quoi ça rimerait ? À part avoir perdu du temps toute ma vie. Je suis un vampire et ça à jamais. Alors oui, je vais agir comme tel tout en mettant de côté humain. Cela doit être sûrement le soucis à tout ça... Trop humain pour un vampire. Bref... "

Elle trouvait ça stupide, changer par amour. Elle était cruelle, pourtant c'était la vérité, prendre autant de risques par amour. L'amour est un sentiment joyeux comme destructeur. Il est éphémère, ne dure qu'un temps pour s'envoler en poussière. L'amour naît pour mourir, tout comme l'homme. Il voulait devenir vampire par amour pour elle alors ? Un amour comment ? Cela était étrange mais bon Yumi n'y réfléchissait pas tellement. On va dire que l'amour des vampires et des humains étaient différents. Les hommes montraient leur amour beaucoup par les mots et les gestes. De l'affection, de l'écoute, ils avaient l'air à la fois mignons et répugnants. Autant d'amour dans l'air tue l'amour comme on dit. Quand aux vampires, la meilleure preuve pour montrer qu'on aimait l'autre était de se mordre pour se sucer le sang, comme un signe d'appartenance que nul autre vampire pourrait faire. C'était bien évidemment assez bizarre voir horrible pour les êtres humains, mais chacun sa façon de montrer comment ils s'aimaient, comme les animaux c'était une autre manière aussi, eux on ne peut pas parler d'amour, ils n'étaient là que pour faire évoluer leurs espèces sans même ressentir des sentiments. Quand il continuait de parler, Yumi se disait qu'il n'avait pas à lui causer comme s'il savait tout d'elle, il savait très bien que Yumi n'appréciait pas qu'on puisse parler de son passé ni même le mentionner, c'était une chose que tout le monde voir presque ignorer sur elle et qu'elle ne comptait pas débaler à une bande d'hypocrites. Son histoire est personnelle et personne ne devait s'en mêler, si elle vivait la vie qu'elle vit, c'était son problème et elle n'avait pas besoin de l'aide des gens pour le résoudre, elle avait déjà tirer un grand trait noir dessus comme pour passer à autre chose, elle n'avait pas le choix aussi, sinon elle ne serait pas devenue ce qu'elle est au jour d'aujourd'hui. Au final, quelle idée de se transformait pour une histoire d'amour. Maintenant, en quoi est-il mené ? N'a t-il pas l'impression de s'être fait avoir par ce qu'on appelle l'amour, car oui, celui-ci se joue des gens, les poussent à agir bêtement, à prendre des risques, certains qui marchent, d'autres qui sont des échecs, pour Iruka fallait le dire, maintenant il a de quoi regretter mais malheureusement il ne peut revenir en arrière et s'il le voudrait, trop de temps s'était écoulé c'était beaucoup trop tard. La fin des paroles d'Iruka la faisait sourire un peu, normal aussi.

- " Tu as gardé des souvenirs de quand tu étais humain malgré tout. Bien que tu sois un vampire, tu ne pouvais les oublier maintenant, c'est beaucoup trop récent mais un jour tu les oublieras comme si tu n'en as jamais été un, tu seras tellement obsédé par l'odeur du sang que ton corps deviendra incontrôlable et que la partie de vampire que tu as, te bouffera totalement le corps. En te voyant, cela commence à être critique ton état, c'est désespérant. "

Il devait se voir pour comprendre à quel point il était pathétique. On dirait un rat mort, abandonner du monde sans personne. Quand Yumi disait qu'il était misérable, c'est qu'à ses yeux il l'était vraiment. Il avait perdu la lumière qu'il possédait, en devenant vampire, il était tout droit entrer dans un monde totalement sombre, ce n'était pas pour rien s'ils rodaient la nuit, s'ils vivaient ainsi, s'ils aimaient les espaces sombres et évitaient toutes lumières du soleil, car oui le soleil était bien un des pires ennemis des vampires, certains savent résister, d'autres ne peuvent pas et sont obligés de se cacher par des capuches, des parapluies, n'importe quoi voir même s'isoler mais ils ne peuvent pas se le permettre sinon il se condamne à être priver de nourriture et donc à survivre. A ce moment là Iruka n'était qu'un petit chiot blessé, Yumi était un loup, à tout moment elle pouvait l'attaquer et ainsi le tuer, elle le pourrait mais elle ne le ferait pas, en quoi est-ce un avantage de faire cela, puis s'il devait être exécuter, c'était bien des vampires comme Kaname qui s'en chargeraient. A cet instant, Yumi se demandait quel lâche de vampire avait aidé Iruka à faire cette connerie, après tout bien qu'il pouvait satisfaire sa faim, il l'a aidé, mais alors en quoi trouvait-il de l'intérêt, cet homme devait avoir quelque chose derrière la tête mais bon pour l'instant rien ne lui ait arrivé depuis, il doit se contenter heureux et prier le bon Dieu s'il croyait en lui. Le voyant se relever, la jeune demoiselle ne le quittait pas des yeux pour autant, au moins son poing avait fait effet et encore, elle ne voulait pas lui casser les os.

Donc ainsi il était fatigué et il avait besoin de sang donc ? Comme si Yumi ne l'avait pas deviné, ça en crever les yeux, n'importe quel vampire l'aurait parié. Il devait se retenir de pas boire du sang depuis longtemps. Comment être devenu vampire sans rien agir en tant que vampire, c'était pas très logique mais bon plus Yumi discutait avec lui plus elle le trouvait incompréhensible. Il a gardé cette vulnérabilité et cette naïveté d'humain. Et encore, bientôt il perdra cela, il ne ressentira plus rien, plus aucunes émotions, vivre pour séduire et ainsi assassiner ses proies, c'est ainsi qu'il doit survivre. Etant tout jeune vampire, il se devait de trouver une femme qui lui ait destiné, une femme dont il pourrait vivre éternellement avec. Normalement une vampire mais pouvant être une humaine qui sera comme lui, devenue vampire. Ainsi, rien qu'une goutte de son sang lui suffira pour longtemps. Donc il a besoin de sang pour répondre à sa question. Vraiment, du chantage, Yumi n'aimait pas du tout cela, mais vu qu'elle avait l'impression qu'il allait s'écrouler, il en avait bien besoin, mais il ne pouvait pas compter sur elle pour l'aider, après tout, plus tard il devra se débrouiller seul, comme un oisillon sorti du nid pour s'envoler de lui même, Yumi n'était pas sa mère et ne le suivra pas partout sachant qu'il est assez grand pour savoir comment agir dignement, du moins, elle l'espère bien.

« Toi, ton sang... Ou alors j'irais hum... Comment on dit ? … Chasser ? »

Son sang. La bonne blague, son sang lui était interdit comme à n'importe qui, elle ne le donnerait pas aux gens que ce soit des humains ou des gens de sa race. Son sang était à la fois exquis mais contenant comme du poison. Un jour elle se rappela qu'on lui avait demandé quelle était la couleur de son sang. S'il était rouge comme les autres ou s'il était noir tellement il était immonde. Yumi se le demandait aussi mais pour elle, son sang était un mixte des deux. Auparavant, lors de sa longue période de rebelle, elle avait fait couler beaucoup de sang que ce soit le sien ou celui des autres. C'était à la fois quelque chose d'apaisant comme du pur gâchis. Même si elle se régénérait, elle n'acceptait pas le fait de perdre du sang à cause de malheureuses personnes qui avaient osé lui porter la main. La raison n'était pas parce qu'elle était une fille qu'aucune personne n'avait le droit de la taper, c'était un truc pour les gnognottes, mais elle n'avait pas le droit de perdre son sang. Rien qu'un seul homme lui était destiné de toute façon et cet homme était le seul dont elle lui laissera la vie en le transformant comme elle pour ainsi qu'il soit à ses côtés pour toujours mais ce jour n'est pas arrivé, il n'arrivera pas bientôt non plus, à la fois elle désirait comme redoutait, comme quoi l'amour était comme un poison, une fois qu'on l'a goûté, on ne peut plus s'en échapper. Iruka devra apprendre que dans la vie, il n'y a pas qu'une seule personne qui comptera mais d'autres. Même si ça doit prendre du temps, il trouvera à son tour quelqu'un qui l'acceptera maintenant tel qu'il est, en tant que vampire et ainsi partager sa vie éternelle avec. En soupirant légèrement, Yumi vint à faire un geste rapide pour lui retirer immédiatement sa main de sa nuque pour ainsi lui mettre une claque en voyant bien que ses yeux étaient devenus rouges. Il commençait à perdre un peu le contrôle et Yumi savait que s'il faisait une connerie, elle viendrait donc à l'attaquer sans pitié et ainsi à être à nouveau la véritable Yumi qu'elle est, celle sous l'apparence de vampire. En se reculant de lui, la jeune fille lui mettait donc en garde.

- " Mon sang ne t'est pas destiné, tu n'auras pas le droit de le boire même si tu voudras essayer. Évites d'agir comme un idiot. Rappelle-toi du Président du conseil, Masataka Iteki. Tu vois ce gars là, c'est celui qui m'appartient, et je ne le laisserais pour personne, ni pour toi, ni pour un autre. C'est la personne qui arrive à me faire ressortir les crocs rapidement et qui me donne une envie incontrôlable de goûter son sang. Lorsque toi aussi tu ressentiras cela, ça veut dire que cette personne sera pour toi celle qui sera à tes côtés pour ainsi t'aider et t'aimer. Mais tu le sais très bien, ça sera jamais possible entres nous de plus ne trahis pas la parole avec Masataka sinon jte le pardonnerais jamais. "

______________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Iruka Seishi
Gossip Gaku's Powaa
Gossip Gaku's Powaa
avatar

Mon n'Age ? : 24
I Was Born : 12/07/1993
Inscription : 16/09/2010
Masculin Messages : 1096
Ou Suis-Je ? : Quelque part.
Mes Humeurs : Fatigué.
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: I need... You or your Blood ? ( Pv Yuyu ♥ )   Sam 10 Mar - 2:58

La belle était là. Nous parlions choses sérieuses et aussi incroyable cela soit-il, j'étais aussi sérieux qu'elle. Comme quoi, j'avais changé CQFD. « L'ancien » moi ayant été juste un jeune homme qui voyait la vie du bon côté et uniquement ce côté là. Mais maintenant que j'arrive à voir la vraie facette de ce monde, ainsi qu'une nouvelle plus sombre. Serait-je le même ? Je ne savais pas, mais en moi, le changement se faisait. La preuve, depuis un certain temps, j'étais plus sérieux. Trop ? Aux autres de juger. Je devenais froid, voir même distant, mais au fond, cela est justifié, ce n'est pas mon côté vampire qui fait ça non... Mais mon côté humain. Que j'abandonnerais un jour, celui-ci ayant pour avenir que de se noyer dans le courant de la vie. Je voulais simplement éviter les soucis. Ne pas blesser les gens innocent, bien qu'au fond, ma protection ne va que vers quelques personnes. A savoir, ma famille plus mes amis... Yumi en faisant partie qu'elle le veuille ou non. Elle avait beau dire ce qu'elle voulait, au fond, il y a toujours un instant, un endroit en nous dans lequel il y a un petite conscience. Il est presque impossible qu'elle frappe quelqu'un sans avoir une once de remord. Aussi forte soit la personne, un jour il adviendra qu'elle frappera quelqu'un et qu'au plus profond d'elle même elle en sera désolé, j'en avais la conviction. Puis ceux qui font tout ceci sans avoir de remords sont soient des menteurs soit des être totalement corrompus...
Bref, revenons à l'instant présent. La demoiselle et moi oublions un bref instant les paroles, surtout moi, me laissant aller. Trop même, puisque j'avais dans l'idée d'oser goûter son sang. Trop ambitieux ? Sûrement, mais il fallait l'avouer, l'interdit est si tentant. Son sang dégageait une odeur enivrante, résister était tout simplement tenter l'impossible, que l'on soit expérimenté ou non. Je ne savais pas trop ce que je faisais, mon instinct prenant le dessus, mais pas de trop, même si j'en avais pas l'air. Je sentais sous mes doigts fins et froid sa peau. Objet de nombreux désirs. Notamment ce qu'il y a en dessous... Ce liquide qui murmurait des appels. Non... Je n'entendais rien, plus j'entendais des bruits, plus cela voulait dire que je perdais le contrôle, or depuis qu'elle ma mis ce poing dans le ventre, c'était comme si un électrochoc m'avait fait graver dans la tête «  Désormais tu seras fort... Et tu feras tout pour devenir un exemple... et non un poids mort ».

Ce qu'on fait par amour.... Je soupirais intérieurement. Repensant à tout ça. Si je résume ma vie, je n'ai fait que sortir avec une demoiselle puis me suis rendu compte qu'elle n'était pas faite pour moi ou l'inverse, je ne la méritais pas commençant à aimer le soleil qui sortait déjà avec la lune... Mais non, comme Icare, j'ai continué de voler vers ce soleil pour tenter de toucher ses rayons, puis au final... Je me suis fait brûlé vif, ne récoltant que ce que j'avais semé. D'un geste presque fantomatique, la demoiselle vint retirer ma main de sa nuque, sûrement que je souillais sa personne rien qu'en la touchant même si le toucher n'était pas osé ( fort heureusement sinon je donnerais pas cher de ma peau XD ). Je sentis par la suite la paume de sa main s'abattre violemment sur ma joue. La demoiselle n'était pas d'accord, pas besoin de lire les pensées... Mais au fond, quoi de plus normal. Elle se recula, sûrement pour plus de sécurité bien qu'elle n'aurait aucun mal à me botter le train voir même me tuer bien qu'au fond, elle pouvait lire mes pensées et savoir que je ne me laisserais pas faire, bien que lever la main sur elle même pour me défendre ce serait difficile, mais possible.

- " Mon sang ne t'est pas destiné, tu n'auras pas le droit de le boire même si tu voudras essayer. Évites d'agir comme un idiot. Rappelle-toi du Président du conseil, Masataka Iteki. Tu vois ce gars là, c'est celui qui m'appartient, et je ne le laisserais pour personne, ni pour toi, ni pour un autre. C'est la personne qui arrive à me faire ressortir les crocs rapidement et qui me donne une envie incontrôlable de goûter son sang. Lorsque toi aussi tu ressentiras cela, ça veut dire que cette personne sera pour toi celle qui sera à tes côtés pour ainsi t'aider et t'aimer. Mais tu le sais très bien, ça sera jamais possible entres nous de plus ne trahis pas la parole avec Masataka sinon jte le pardonnerais jamais. "

Yuyu ou comment faire redescendre les rêveurs sur terre en autant de temps qu'il en faut pour dire go... Je revenais à moi, mes yeux légèrement rouge certes, mais pas d'une lueur meurtrière. Mon regard fixait le sien, toujours aussi dur comme dans ses paroles. Comme on dit la vérité blesse. Pourtant, je ne réagissais pas comme d'habitude. D'ordinaire, le petit Iruka qu'elle avait connu aurait au pire des cas pleuré sur son sort, au mieux serré les dents puis serait partit pour éviter de se montrer réellement. Montrer ses sentiments aussi lâche cela soit-il par moment. Mais là.. Je devenais ce que je devais être.
Avec un certain sang froid, je la regarda dans les yeux sans sourciller, posant ma main sur ma joue, la massant une microseconde pour lui dire un bref sourire aux lèvres.

«  Arigato...
Pour ce qui est de Masa... Pas d'inquiétude là dessus... Si je m'en souviens... Jusqu'à preuve du contraire, le conseil des élève n'est pas mort, il reste mon boss... Et toi aussi d'ailleurs... Pour ma parole, je ne l'oublie pas. Aussi douloureux cela soit-il... Mais qu'importe. J'ai une promesse à tenir... Plus une nouvelle que je viens d'avoir et tu sais de quoi il s'agit. * Devenir plus fort et être digne * Malgré tout ça, peu importe si tu te fou de ces dernières paroles purement humaines, mais même si une quelconque histoire n'est pas possible... Tu n'en reste pas moins une personne importantes à ms yeux qui m'aura fait sourire. Maintenant, si la vie doit nous opposer... Je réagirais en conséquence. Soit en sur... »


Je ne faisais que demander sous forme d'affirmation si nous restions... « ami » ou si nous devions tout simplement faire ce que le temps fera. Oublier tout ça... Notre « lien » en supposant qu'un petit lien existe. Je préférais m'en assurer.

«  Sache que si je dois te parler d'un truc.. Je ne te cacherais plus rien. Et si un jour tu as besoin de parler, dans l'hypothèse que Masa ne soit pas disponible... Ma personne sera toujours ouverte et à ton écoute car même si c'est un principe humain... Entre personne similaire, on s'épaule... »

Un léger sourire en coin, j'espérais qu'elle voit que j'ai vraisemblablement évolué. Acceptant enfin véritablement mon sort. Être un être de la nuit qui doit vivre autrement que la personne que j'étais avant.

______________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I need... You or your Blood ? ( Pv Yuyu ♥ )   

Revenir en haut Aller en bas
 

I need... You or your Blood ? ( Pv Yuyu ♥ )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ۩ La Gakuen Himitsu : My Second Home :: Le Jardin-