AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Pluie apporterait-il le beau temps ? (PV : Kensei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaname Kuran
Souriant & Charmant
Souriant & Charmant
avatar

Mon n'Age ? : 24
I Was Born : 24/06/1993
Inscription : 29/11/2009
Masculin Messages : 3004
Ou Suis-Je ? : Dans la Gakuen Himitsu
Mes Humeurs : Mystérieux
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: La Pluie apporterait-il le beau temps ? (PV : Kensei)   Jeu 8 Mar - 10:52

C'était un temps pluvieux, à vrai dire je n'aimais pas tellement ce temps là. Je ne savais pas pourquoi, mais la pluie avait le don de prendre une partie de mes forces, comme si elles étaient absorbées, comme si mes forces m'abandonnaient. Bien qu'il faisait pas un temps des plus joyeux et de donner envie de sortir, je n'en pouvais plus de rester enfermer dans mon bureau, c'était bien l'endroit où lequel je passais le plus de temps dans ma journée. Un geste brusque de mes bras sur la table tout en tapant le bureau pour me lever ni trop fort ni trop discrètement, je ne voulais déranger les gens qui travaillaient à côtés que ce soit élèves comme personnel. Voyant une pile de dossier que je devais traiter, je ne pus que soupirer pour les prendre avec moi, du moins une partie pour ainsi continuer ce que je devais faire mais dehors, sous le préau pour ainsi profiter en même temps de respirer un autre air. L'odeur et la sensation de la pluie étaient quelque chose d'affreux pour moi, je me sentais comme étouffé, je ne savais pas si tout le monde ressentait cette même sensation mais si je restais trop longtemps, je me sentirais mal c'est pour cela que j'ai pour intention de finir vite mon travail mais bien aussi, je n'appréciais pas le travail bâclé.

Quelques secondes après, je vins fermer la porte à clé pour qu'ainsi personne ne puisse y entrer, puis de toute manière si le sous-directeur voulait passer, il avait les clés donc pour ce souci je n'avais pas trop à m'en faire. En marchant, je recherchais donc le banc le plus près pour m'y installer, j'avais assez de papiers que cela m'encombrer un peu. A force d'avancer, j'avais trouvé l'endroit où enfin je pouvais être tranquille. Il n'y avait personne dans la cour, les élèves étaient tous en cours, sinon en permanence, voir le cdi ou bien ils devaient se divertir en étant au foyer ou en sortant hors de l'académie mais bien évidemment c'était un peu sous contrôle puisque j'étais responsable de tout problème vis-à-vis des mineurs, comme n'importe quel établissement des humains. Assis enfin, je soufflais un peu pour ainsi jeter un oeil sur ce que j'avais entre les mains. Par surprise, cette fois-ci ce n'était pas des dossiers de nouveaux élèves mais bien de personnel, professeur comme remplaçant. C'était plutôt intéressant puisque cela changer des cas différents comme déjà vu des étudiants. En me motivant un peu, je me décidé donc de reprendre le travail après quelques minutes de repos.

" Bon, c'est reparti "

Je détenais toute les informations même confidentielles de toute personne, mais à vrai dire je n'y prêtais pas énormément d'importance. Bien sûr que j'aime bien jeter un petit coup d'oeil mais si j'apprends qu'une de ses personnes avaient eu des moments compliqués voir terrifiants, je n'ai pas à les juger, après tout, n'importe qui a mal agis dans sa vie, même moi alors qu'on me considère surement comme un jeune Directeur gentil qui touchait à la perfection. Ce n'était pas pour rien si le sang des vampires coulait dans mes veines. Cette race était faite pour être parfaite aux yeux des humains comme des gens surnaturels.

" Voyons voir au niveau des professeurs "

Je devais dire que les professeurs m'inquiétaient, pas dans le sens qu'ils me faisaient peur, juste qu'on en manquait un peu. Avec des départs dus à des choses personnelles ou bien des déménagements, je devais faire au plus vite pour sélectionner des nouvelles personnes ou bien même des fois, je prenais la première personne qui se présenter. Dans le lot des professeurs il n'y avait qu'une seule personne et encore c'était professeur remplaçant, je ne savais pas s'il était là pour se former ce que font souvent ces gens ou s'il n'était pas intéressé à prendre une classe entière.

" Hmm ... Kojima Hatake Kensei ... "

Force surhumaine, hypnose, possédant une belle arme qui est le katana. Intéressant. Préférence pour la classe technique, une classe dont j'avais espoir et que j'attendais qu'il y ait plus d'élèves dans celle-ci. Mais une fois attira mon attention : Il est perverti ? Je n'avais jamais vu ça de ma vie mais bon on va dire que ce côté là fait parti de beaucoup de monde mais de le mentionner, il fallait oser. Bizarrement, plus je lisais son dossier plus j'avais envie d'en découvrir plus sur cet étrange personnage, après tout chacun de nous avait une histoire particulière ainsi qu'une personnalité. Il avait l'air d'être quelqu'un de franc qui n'avait pas tellement peur des défis, une personne qui parait forte extérieurement mais intérieurement, est-ce que ça suit cela ? Est-ce une personne dure ou bien sympathique qui peut dégager des paroles plus calmes et sereines. Je n'en sais trop rien, le physique ne définissait pas toute la personne et beaucoup de monde me l'ont prouvé. Le vent souffla un peu et la pluie tomba de plus en plus abondamment, je faisais en sorte de bien tenir les feuilles pour qu'elle ne puisse pas voler et par réflexe, je mis ma main devant mes yeux pour cacher les gouttes de pluie qui pouvaient rentrer dedans. Mais au bout d'un moment je sentis la présence d'une autre personne où j'étais, une aura bien particulière, pas d'un enfant, mais bien d'un adulte. Je gardais ma main devant moi tout en me posant dans ma tête qui était donc cette personne qui détenait cette mystérieuse aura.

______________________________________



Kit fait par Yumi.
Revenir en haut Aller en bas
Kojima H. Kensei
Une Heure De Colle !
Une Heure De Colle !
avatar

Mon n'Age ? : 24
I Was Born : 13/07/1993
Inscription : 26/02/2012
Masculin Messages : 21

MessageSujet: Re: La Pluie apporterait-il le beau temps ? (PV : Kensei)   Sam 10 Mar - 9:36

    L’temps était grisonnant. Et ça n’promettait rien d’bon. C’est pas que j’détestais forcement la pluie, mais j’ne l’aimais bien que lorsque j’étais en partance pour l’royaume de Morphée, sous une couette bien chaude. Sur l’coup cependant, c’n’était pas vraiment l’cas. C’était très loin d’être l’cas pour tout dire. Car j’avais aspiré à une petite promenade depuis un bout d’temps déjà. Et j’ne comptais pas changer mes plans tout simplement parce qu’une brise plus fraiche s’était installée, sans compter la teinte grise qu’avait prise la voute céleste. J’me grattai la tête en observant l’temps d’un air tout d’même dubitatif. Ça craignait un peu, fallait l’avouer. Mais j’étais pour une fois buté sur ma position et la sortie allait s’faire. Flemmardise zéro aujourd’hui. D’bon augure tout ça. C’constat m’fit sourire car la résignation était mon maitre mot dans ce genre de situations généralement. A croire que l’approche de la quarantaine m’changeait légèrement. C’qui n’était pas si mal pour l’con que j’suis habituellement. Un peu de sérieux d’la part des membres du personnel n’pouvait qu’être synonyme du professionnalisme de cet établissement hautement reconnu. Haha. Comme si l’fonctionnement d’la Gakuen Himitsu avait déjà été remit en cause ne serait-ce que par une personne, ou un seul ministère. M’enfin bon, j’m’égare, j’m’égare malencontreusement. Puisque toujours debout au balcon d’ma chambre, l’vent du moment vint à ébouriffer ma chevelure déjà en bataille, m’rappelant que j’avais un truc à faire : M’balader longuement histoire d’me dégourdir les jambes…

    C’est dans cette optique des choses que j’étais enfin sorti d’ma chambre. On pourrait presque considérer mes quartiers comme étant une suite présidentielle, c’qui n’me faisait pas regretter mon grade de prof remplaçant d’ce bahut. J’me mis à penser que j’aurais dû prendre l’boulot de prof titulaire avec bon cœur, mais la flemme l’avait largement emporté sur la raison lors du choix. Car plus l’temps passait et plus j’me rendis compte que j’avais autant de boulot qu’un véritable prof. C’qui n’était pas pour m’faire plaisir sur l’coup. Bizarrement pourtant, j’ne regrettai pas mon choix. C’était du pareil au même hein. J’étais un enseignant, j’avais des revenus conséquents, un chez moi et surtout, de l’autorité ; bref, tout c’dont un homme à besoin pour s’affirmer et se proclamer… Homme avec grand H. En dévalant les escaliers du bâtiment principal qui donnait sur l’extérieur, j’entendis un gloussement d’la part d’une jeune fille. Qui n’se gênait pas pour mater mes tablettes d’chocolats à travers l’débardeur que j’avais arboré en plus d’un jean délavée à la manière d’un adonis. Mais l’style n’allait pas vu ce qu’il pouvait susciter chez une fille aux mœurs légères. Une situation qui m’obligea à aller changer de vêtements, troquant l’débardeur blanc pour un pull noir à col roulé. Un vêtement qui m’allait comme un gant puisque je m’y sentais à l’aise, sans laisser voir mon torse à en faire baver plus d’une…. Et ce malgré mon âge considérable, héhé. Comme quoi.

    J’ne ressentis pas tellement l’froid une fois dehors puisque, j’m’étais habillé chaudement. D’quoi appuyer l’fait que j’avais pris une bonne initiative d’prendre ce pull noir. Bueno en tous points comme on dit, héhé. C’était un vrai temps d’chien, j’vous jure ; quoique le ciel prenait une teinte plutôt claire. L’gris virait doucement au blanc et les gros nuages semblaient vouloir s’en aller ailleurs. Point de pluie sur l’établissement et j’en soupirai même d’aise, avant d’fourrer mes mains dans les poches de mon jean. Une promenade, c’est p’être bien beau, mais où est-ce que j’devais la faire ? J’tournai plusieurs fois ma tête un peu partout, avant d’prendre une direction au hasard. Fallait dire que ouais, j’avais vraiment l’embarras du choix, c’qui m’fit une énième fois plaisir. J’entendis un léger gazouillement d’oisillons et la flore qui s’profilait à perte de vue, avant d’capter que j’prenais la direction du jardin d’Éden. Direction l’jardin, ouaip. J’aurai même voulu être accompagné, mais il n’y avait pas un chat dehors. Sans doute redoutaient-ils tous la venue d’une grosse averse. C’était p’être dommage d’profiter seul d’cette marche tranquille et de cette atmosphère plutôt fraiche, mais au moins, j’n’avais aucun casse-pieds dans les pattes. Et ça, c’était un point très, mais vraiment très important pour moi. J’finis par arriver en plein cœur du jardin quelques minutes plus tard, avant d’voir de loin quelqu’un. Ce quelqu’un j’ne le reconnus pas directement, mais ce n’est que lorsque j’m’approchai assez que…

    • Oh… Monsieur Kuran. Salutations à vous.

    L’étais p’être plus jeune que moi -‘Fin, physiquement, après, j’savais pas trop- mais il avait une prestance qui imposait l’respect. J’me mis à sourire en m’inclinant légèrement en guise de signe de profond respect, avant d’m’asseoir sur l’même banc que lui, quoiqu’un peu éloigné d’sa personne. Manquerait plus que j’le colle avant qu’il n’décide d’me virer, héhé. C’pas comme si j’étais une femme non plus pour m’attirer ses faveurs… M’enfin, vous m’comprenez. J’sortis un paquet de clopes que j’coinçai entre mes lèvres avant de l’allumer prestement. C’était p’être pas respectueux sur l’coup, mais l’besoin de nicotine s’fit sentir. J’finis par tirer une première bouffée, avant d’l’expirer en soupirant presque. C’était… L’extase. Un peu comme une bien belle femme au pieu… M’enfin. L’vent fit vite de chasser l’odeur, c’qui était plutôt bon signe. Comme je l’avais signifié auparavant, loin d’moi d’vouloir gêner l’big boss du coin. « Ne devriez vous pas rentrer pour mieux travailler ? L’temps est menaçant et vos dossiers pourraient finir mouillés et illisibles. » J’dis ça…J’dis rien. Parce que ouais, l’jardin n’était certainement pas approprié pour taffer. Surement pas. Surtout avec l’ciel au dessus d’nos têtes. Mis à part notre première entrevue où il m’embaucha, c’était bien la première fois que j’étais « en tête à tête » avec lui. P’être pourrais-je établir un semblant de lien d’amitié. J’n’étais pas lèche-bottes nan. Mais j’préférais m’entendre avec mon patron pour une meilleure collaboration quoi. C’était l’esprit en fait !

    • J’peux p’être vous aider, sinon ?

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Kaname Kuran
Souriant & Charmant
Souriant & Charmant
avatar

Mon n'Age ? : 24
I Was Born : 24/06/1993
Inscription : 29/11/2009
Masculin Messages : 3004
Ou Suis-Je ? : Dans la Gakuen Himitsu
Mes Humeurs : Mystérieux
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: La Pluie apporterait-il le beau temps ? (PV : Kensei)   Dim 11 Mar - 9:26

Un homme me salua et je ne savais pas qui il était. Il avait l'air comme nouveau ici, je ne l'avait jamais vu ni croiser dans l'établissement. Il avait l'air d'être assez baraqué comme on dit, une présence forte et la personnalité qui devait suivre surement. Un adulte, je ne pouvais pas dire si j'étais plus jeune ou plus vieux, mais en tout cas en ce qui me concerne, je ne pouvais plus vieillir donc quelque soit l'âge au bout d'un moment, il sera considéré comme un âgé. Il m'avait reconnu alors qu'on ne s'était jamais croisé, d'un côté c'était logique, j'étais tout de même le Directeur de l'établissement mais bon, il ne m'avait jamais vu, est-ce grâce à une photo qu'il m'avait reconnu ? J'allais pas jouer les inspecteur, directeur était suffisant pour ma part. Il avait l'air de débordé de joie à sa salutation, je trouvais ça agréable puis il avait l'air aussi respectueux et poli, une bonne qualité que j'appréciais chez tout type d'individu. Sans avoir rien dis de plus, il s'était installé à mes côtés, après tout de la compagnie ne me ferait pas de mal, je n'en avais pas en particulier, j'étais beaucoup trop occupé. Au bout de quelques minutes, il avait sorti une cigarette en fumant, je fis comme des gros yeux en regardant ce qu'il tenait dans ses mains. Se rendait-il compte de ce qu'il faisait ? Bon, je n'aimais pas la cigarette je dois dire, l'odeur empestait mais fumer dans l'établissement, même si c'était à l'extérieur il n'avait pas vraiment le droit que ce soit un adulte ou un enfant, c'était interdit.

- " Excusez-moi, mais fumer dans la cour est interdit, c'est dit dans le règlement donc veuillez la l'éteindre et la retirez de votre bouche "

C'était la première fois que je voyais une personne faire ça dans l'établissement et pire un adulte, normalement il devait montrer l'exemple, heureusement qu'il n'y avait personne, normal avec cette pluie, puis ils étaient tous occupés à faire autre chose. Je respirais par la bouche pour éviter de ressentir l'odeur de la cigarette, même si le vent dissimulait un peu cela, j'avais un odorat développé qui m'empêcher d'oublier cette odeur infernale. Je ne savais pas pourquoi je ne fumais pas, pourtant beaucoup d'adulte le faisait, je ne voyais pas qu'est ce qui était bon de fumer à part ruiner sa santé, mais bon pour les humains, de simples choses comblaient leur besoin, d'ailleurs je trouvais cela étrange.

« Ne devriez vous pas rentrer pour mieux travailler ? L’temps est menaçant et vos dossiers pourraient finir mouillés et illisibles. »

Il n'avait pas tort, il faisait pas terrible, mais j'avais pour but de venir respirer un peu l'air frais. Se sentir toujours compresser dans une petite salle était étouffant. Je n'arrivais même plus à me concentrer, comme si j'étais prisonnier de ma propre cage. Rester ici, mes feuilles allaient être fichues et ça sera encore du travail en plus, j'en n'en voulais pas, je pense que j'en ai assez pour toutes les années même à suivre. Je soupirais en arrêtant de lire tout en regardant un peu le paysage. Ce n'était pas si mal quand il pleuvait, je trouvais cela ravissant les gouttes de pluie tombaient par magie et ainsi se déposer sur le sol pour s'évaporer ou sur les feuilles pour tomber de nouveau. Après tout, la vie ne pourrait pas se faire si l'eau n'existerait pas, la végétation, les animaux même les humains, une vie sans eau n'aurait pas eu lieu.

• J’peux p’être vous aider, sinon ?

Je le regardais après qu'il eut dit cela. C'était assez sympathique qu'il puisse me proposer son aide alors qu'il ne connait pas la personnalité que j'avais. D'ailleurs, je ne savais même pas son identité, il était là depuis plusieurs minutes à me tenir compagnie et je ne connais ni son nom, ni ce qu'il fait, ni pourquoi il était là à tuer son temps.

" Dites moi, avant de rentrer à l'intérieur de l'académie, pourrais-je savoir votre nom ? "

(Désolé mon rp n'est pas fameux mais je me rattraperais au prochain, je l'espère. Puis pour ton Spoiler, il n'y a pas de problème à ça)

______________________________________



Kit fait par Yumi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Pluie apporterait-il le beau temps ? (PV : Kensei)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Pluie apporterait-il le beau temps ? (PV : Kensei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ۩ La Gakuen Himitsu : My Second Home :: Le Jardin-