AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les grands pervers se rencontre (PV Mari I. Makinami )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aoryû / Luciole
Une Heure De Colle !
Une Heure De Colle !
avatar

Mon n'Age ? : 21
I Was Born : 11/01/1996
Inscription : 28/12/2011
Masculin Messages : 225
Ou Suis-Je ? : Dans le royaume des caribous
Mes Humeurs : Argh semaine de partiel X(
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Les grands pervers se rencontre (PV Mari I. Makinami )   Dim 1 Jan - 14:05

Lundi, reprise des cours: 14:05

"Bon allez premier jour de cour !"

Premier jour de cour... Enfin Aoryû n'avait pas vraiment cour puisqu'il est remplaçant et non titulaire, c'est un des avantages à être remplaçant, tu as presque dix ou quinze fois moins de boulot que les profs "titulaires" de classe. Oui bon en contre partie tu es moins bien payé, mais bon ça franchement, Aoryû n'en avait strictement rien à faire. En bossant dans la pègre il a acquit une fortune avec beaucoup de zéro derrière alors gagner de l'argent n'était vraiment pas dans ses priorités. Enfin bref, malgré ça il devait quand même être présent aux heures de cours au cas ou, on ne sait jamais, remplacement de dernière minute ou des trucs dans le genre.
Donc le notre fameux prof remplaçant à moitié espagnol, marchait dans les rues au milieux de centaines de japonnais qu'il dépassait aisément d'une tête quand soudain il eu envi de manger un truc sucré... Mais le problème c'est qu'il n'avait rien pour acheter quoi que se soit, c'est alors qu'il aperçu un enfant de 7 ans un peu à l'écart il avait un glace pas encore entamé dans la main, il avait l'air seul. Aoryû se dirigea vers lui, après avoir gêné et bousculé un bon nombre de gens et se retrouva face au petit garçon, avec un grand sourire lui demanda:

Et bien alors mon petit, t'es tout seul ? Ou son tes parents ?

Mon papa et ma maman sont allez voir un truc dans un magasin, il m'on dit d'attendre ici.

C'était un gamin d'à peine 6 ans, il été à craqué, Aoryû voyait d'office que c'était le genre de gamin qui chialait pour un rien... Ses préférés...

Dis petits, elle est à quoi ta glace, elle a l'air bonne hein ?

Le pauvre petit garçon innocent qui ne se doutait absolument pas de ce que prévoyait Aoryû lui répondit avec naïveté et innocence:


C'est une glace au citron, c'est les meilleurs, je l'ai adore ! Mais dites monsieur, vous voulez de la glace vous ?

A ce moment là personne n'aurait osé faire du mal à un enfant comme celui-ci, si pur, si jeune et si gentil au point de bien vouloir partager sa glace avec un inconnu... il aurait fallut être un vrai sadique pour lui faire du mal, mais Aoryû n'avait nullement l'intention de lui en faire...


Oui je veux bien, tu sais, moi aussi j'aime bien le citron.

Le jeune gamin en salopette rouge lui tendit la glace et notre cher professeur la prit délicatement, avant de faire un pas en arrière, de gouter la glace et de dire au petit:

Hum j'adore ta glace, tu sais je crois que je vais la garder, au revoir.

Mais monsieur...


Le petit gars qui voyait l'homme partir avec ça glace, se mit alors à chialer et à appeler ses parents en pleurant, Aoryû sourrait, il aimait ce genre de mélodie, c'était son côté sadique qui faisait ça, il se mit à lécher la glace tout en repartant vers la Gakuen Himitsu.

Bon après sur le reste du chemin il n'y a pas grand chose à dire, le prof remplaçant regardait la masse noir d'employé japonais aller ici et là dans leurs emplois un peu ennuyeux, Aoryû avait un peu de mal à comprendre comment on pouvait trouver du plaisir on faisant de la compta ou en travaillant dans un cube de trois mètre carré. Non pour lui ce qui est bien dans un boulot, c'est quand il y a du challenge, des risques, des vraies, dans son ancien boulot, il ne s'ennuyait jamais ça c'est sur et certain, il y avait toujours du challenge et des difficultés. Mais bon c'est bien aussi de se poser quelque temps, pas qu'il veuille stopper définitivement, juste avoir enfin une attache quelque part, et cette attache qu'il a choisit c'est gakuen himitsu. Bref au milieu de cette masse noir de monsieur et madame les employés de jobs emmerdant à mourir, il faisait tache.

Pourquoi cela ? Et bien déjà sa taille, par sa carrure et sa peau mate mais même son style vestimentaire faisait tache... Alors que tout le monde était en tenue de travail sombre, pour ne pas dire strict ou sombre, lui portait un magnifique chemise blanche immaculé avec aux extrémités et au niveau des boutons de tissus rayé en carré cousus de couleurs bleu marine et vert, avec un fond blanc, un truc vraiment très classe avec une fine cravate noir faite de façon un peu négligée. Comme bas il portait un jean levis, certes c'était moins classe que la chemise mais l'ensemble était agréable à voir et il avait vraiment du style. En chaussure il s'était contenté de basket Adidas, à la fois pratique, confortable et belle, enfin il les trouvait bien. Il portait deux bague en argent à la main droite qui tenait un sac noir presque ausi grand que lui; Et à la main gauche, main qu'il avait enfuit dans sa poche, il arborait une magnifique Rollexe. Ses cheveux, il les avait coiffé comme d'habitude, c'est à dire avec des pics vers l'arrière et quelques mèches qui reste au niveaux du front, évidement les espèces de fourrure et de plumes il les avait aussi accroché.

Enfin il arriva au collège après une bonne heure et demi de marche, c'est fou le nombre de piétons aux heures de pointe ! Lorsque Aoryû vit le lycée il fut tout de même impressionner par sa taille, et aussi par la superficie du jardin, enfin bon, il rentra et fila à la salle des profs, salle ou il devait attendre pour voir si on avait besoin de lui ou pas pour un remplacement de dernière minute... Mais bon il n'y eu rien de ce genre, si bien sue pour la dernière demi heure le professeur préféra faire une visite de l'école, enfin plus exactement, il s'est casé contre un arbre dans le jardin, s'est ouvert une bouteille de bière et s'est mit à feuilleter magasine assez... intéressé on va dire...

Après la cloche de fin des cours retentit, pour les élèves c'était une délivrance, pour les profs aussi, Aoryû lui, n'ayant rien à faire, préférait trainer jusqu'à la fermeture du lycée, ce dernier avait un autre aspect, ça n'avait sonné que depuis dix minutes et déjà il y avait a peine quelque personnes dans les couloirs, ils détestaient l'école à ce point ? En passant de classe en classe et de pièce en pièce, il découvrit la salle d'étude avec la porte grande ouverte, dans cette embouchure il vit une jeune fille qui de loin, avait l'air tenir un magasine qui tendait entre l'érotisme et la pornographie, une idée lui vient alors à l'esprit

Il avança à pas normal vers la fille sans faire de bruit cependant et au moment ou il fut à portée, Aoryû arracha délicatement à la fille le précieux magasine et tout en le lisant avec intérêt, il s'adressa à elle avec un ton vaguement sarcastique:


J'ai beau être un prof tout nouveau, je ne pense pas que les élèves aient le droit de lire ce genre de chose ici.
Tu en penses quoi, qu'est ce que j'en fais, je te le rends, je le donne au directeur ou je le confisque et je le garde pour moi ?


Il s'amusait déjà de comment allait réagir la jeune fille...
Revenir en haut Aller en bas
 

Les grands pervers se rencontre (PV Mari I. Makinami )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ۩ La Gakuen Himitsu : My Second Home :: Salle D’Etude-