AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Admirer le lac, oui mais pas que ! (PV Kurayamià

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vanille Lindell
Allez, Gambate !
Allez, Gambate !
avatar

Mon n'Age ? : 23
I Was Born : 10/05/1994
Inscription : 20/09/2011
Féminin Messages : 33

MessageSujet: Admirer le lac, oui mais pas que ! (PV Kurayamià   Mer 9 Nov - 9:20

La fin de l'après-midi était un moment privilégié pour Vanille, le soleil couchant, les odeurs de fleurs désireuses de libérer encore quelques dernières effluves de parfum odorant, la chaleur de la journée laissant place à la tiédeur de la nuit. En bref, un merveilleux moment.

Cette fois elle avait décidé de profiter des derniers rayons de soleil au bord du lac et elle fut enchanté de cette décision, cet endroit était, à son sens, tout simplement sublime. Vanille s'installa dans l'herbe, face à l'immense étendue d'eau, un air de Nirvana dans les oreilles elle regarda autour d'elle pour observer ceux qui, comme elle, profitaient de ce petit coin de paradis. Et ils n'étaient pas nombreux. En fait il n'y avait personne à part elle et deux amoureux sur une barque en train de se bécoter férocement. Elle ne s'attarda pas sur eux, ils n'avaient rien de bien intéressant. Elle s'alluma une cigarette, gâchant ainsi sa sensibilité olfactive, mais qu'importe, les moments de bonheurs, selon elle, devaient être agrémentés d'une dose de nicotine. Elle s'amusa à faire quelques ronds avec la fumée nauséabonde, le temps était parfait, il ne faisait ni trop chaud, ni trop froid, le juste milieu en somme. Mais pour d'autre ce temps était trop frais. Libre à eux d'aller s'enfermer dans une salle de cinéma ou dans un café, ils flamberaient tellement de fric qu'ils seraient ensuite fauchés comme les blés. Elle, elle appréciait les joies simples, les petits plaisirs de la vie.
Les amoureux étaient partis. Vanille était désormais seule. Seule avec se coucher de soleil. Elle éteignit sa clope et augmenta le volume de sa musique. Oui, ce moment était parfait. Elle avait l'habitude de la perfection, souhaitant que tout ce qu'elle entreprenait frise ce soucis du détail, mais cette fois ça ne dépendait pas d'elle. Elle laissa ses pensées s'évader, explorant plusieurs bons moments de son passé, quand elle était encore la princesse de ses parents, quand elle n'avait pas fait la découverte de ce pouvoir qui avait changé sa vie, pour toujours. Elle pensa aussi à son professeur, le premier homme qu'elle avait aimé, un grand sourire éclaira son visage quand elle repensa à sa mort affreuse, mais tellement mérité ! Et c'était elle, Vanille Lindell, qui l'avait tué, tuant en même temps la petite princesse qui était en elle. Maintenant elle se considérait plutôt comme une reine, une reine sadique et mesquine, mais une reine quand même. Sa bonne humeur était encore plus ancrée après cette "orgie" de souvenirs tout aussi plaisant les uns que les autres. Elle s'alluma une autre cigarette pour ponctuer cette jouissance intérieure.

Elle prit une bouffée et la recracha, ce petit manège dura quelques minutes sans qu'aucunes pensées dignes d'intérêt ne lui fasse reprendre son activité cérébrale.

Vanille se rapprocha de l'eau, retira ses chaussures et plongea ses pieds dans l'eau sombre. Elle ressentit un petit, mais délicieux, frisson au contact de sa peau avec l'eau. Elle était bien là, vraiment bien, il s'il ne faisait pas presque déjà nuit elle se serait baignée. Elle se promit de revenir un peu plus tôt pour pouvoir se baigner à loisir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Admirer le lac, oui mais pas que ! (PV Kurayamià   Jeu 10 Nov - 9:51



You can't breathe in the smoke, But I do.
~ Because a name is just noise and smoke.

Le crépuscule m'envahit, recouvrant tout mon être. J'ai toujours adoré ce moment de la journée où l'orbe Solaire s'incline devant l'immensité naissante de la nuit. L'impression de quitter une dimension pour en visiter une nouvelle, où les prédateurs les plus dangereux s'éveillent. Et tout en haut de la chaine alimentaire, je règne en maître.
Je marchais déjà depuis quelques temps, errant hors de la Gakuen Himitsu, à peine étais-je arrivé que ma lassitude m'avait rattrapé. Échapper à cette ennui n'était pas vraiment facile après plus d'un millénaire d'existence qui furent, ma foi, assez futile pour ce que j'en fis. Certes j'avais posé mon empreinte dans l'histoire, mais une empreinte si éphémère, si précaire.


Kurayami vis, en sortant d'un épais sentier, assez loin, une personne, de dos, face à un grand lac serein. Alors que l'orbe solaire arrivait en fin de son déclin, la personne à la chevelure rosée, semblant être une femme, s'assit au bord du point d'eau et sembla y tremper ses pieds. Le vampiro-lycanthrope l'observait, de là où il était, de sa vision accrue. Sa couleur capillaire intriguait le blond immortel qui, malgré sa profonde lassitude, laissait transparaître sur son visage une certaine curiosité. Une légère brise parcourra la zone, faisant frémir l'herbe verte et danser les mèches rebelles de l'hybride. Il sortit sa main droite de la poche de son manteau pour la passer lentement dans ses cheveux fins. Avec l'autre main, il sortit un cigare, positionné entre son index et son majeur gauche, puis le mit entre ses lèvres sèches. Briquet mystérieusement apparu dans sa main droite, il alluma le rouleau de tabac non-haché et pris une grande inspiration. Fermant les yeux et retirant le cigare de ses lèvres, il soupira d'aise une grande quantité de fumée. Il alla chercher dans la poche intérieur gauche de son manteau une petite flasque aux bords argentés et au corps en cuir sombre, sur laquelle était inscrit, en lettres de platines calligraphiées de petit caractère, “Immortality is Loneliness”, il l'ouvrit puis en but une petite gorgée. Bourbon. Il se pourlécha les lèvres pour ne laisser aucune perte de ce liquide qu'il appréciait tant avant de se remettre à fumer le cancer en barre.

Après quelques minutes de passivité à terminer tranquillement son cigare, il jeta le debris de celui ci d'une pichenette, en direction d'un amas de graviers. Lorsque le reste infime de havane toucha sol, Kurayami était à quelques mètres à peine de la jeune femme. Sans user cette fois de sa vampirique célérité, il s'approcha, marchant lentement, pour finalement arriver au niveau de la jeune femme assise sur l'herbe, les pieds dans l'eau.

~ Le crépuscule vous charme-t-il autant que moi ?




Désolé du temps mis. J'ai fait un peu court, en espérant que ça te convienne.


Dernière édition par Kurayami le Mar 15 Nov - 10:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vanille Lindell
Allez, Gambate !
Allez, Gambate !
avatar

Mon n'Age ? : 23
I Was Born : 10/05/1994
Inscription : 20/09/2011
Féminin Messages : 33

MessageSujet: Re: Admirer le lac, oui mais pas que ! (PV Kurayamià   Lun 14 Nov - 7:47

Vanille avait sentie une présence derrière elle depuis quelques temps, mais elle ne s'en était pas inquiété. Après tout, ce lieu était à tout le monde ! Elle enfonça un peu plus ses pieds dans le liquide glacé, maintenant l'eau lui arrivait à mi-mollets, elle se félicita d'avoir mis une robe. Cette robe était en fait une tunique. Donc faite pour être porté sur un pantalon, une jupe ou quelque couvre-fesses, mais Vanille n'avait pas, et n'avais jamais, cette sorte de décence que les autres filles avaient. Pour elle, moins il y avait de vêtements, mieux c'était ! Et puis, ce n'était pas moche tout de même ! Elle eu un sourire en repensant à ses sorties sans sous-vêtements, c'était une époque révolue de sa vie, une époque où l'impudeur flirté avec la vulgarité.

Elle attrapa une autre cigarette dans son sac et se fit la réflexion qu'elle fumait trop, réflexion inutile puisqu'elle n'en faisait qu'à sa tête. Elle allait l'allumer quand elle sentie que la présence s'était rapprochée, elle était maintenant derrière elle.

Vanille tourna légèrement sa tête pour voir un jeune homme blond, fort plaisant, un sourire illumina son visage, faisant, par la même occasion, pétiller son regard vert. Quelqu'un d'intéressant, enfin ! Parce que ce garçon avait un air assez mystérieux, ce qui plaisait à la jeune fille. Et puis un peu de compagnie ne lui ferais pas de mal ! Elle fut heureuse qu'il engage la conversation.

"Bonsoir !" Elle lui tendit sa main, rendue glacée à cause de la fraicheur du soir naissant. "Je m'appelle Vanille !Et oui, ce temps est idéal je trouve!"

Rencontrer des inconnus, tisser des liens, c'était quelque chose que Vanille aimait par-dessus tout, même si certaines personnes ne lui plaisaientt pas du tout, elle faisait toujours l'effort d'apprendre à les connaître. Et si la personne ne lui plaisait vraiment pas, elle pouvait se servir de ces connaissances pour lui nuire. Mais ces cas-là étaient assez rares vu que les gens avaient souvent des a-priori sur les personnes aux cheveux roses. Ce qui était parfaitement idiot, selon elle ! Mais qu'importe, c'était aussi intéressant que sa première couche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Admirer le lac, oui mais pas que ! (PV Kurayamià   Mar 15 Nov - 6:59



You can't breathe in the smoke, But I do.
~ Because a name is just noise and smoke.

En bonne ou en mauvaise compagnie, j'avance. J'avance comme j'ai toujours avancé dans cette route interminable qu'est mon immortalité. Une éternité de solitude m'a été offert par le Diable tel un présent empoisonné... J'ignore si un jour je connaitrais ce que les mortels nomment le bonheur. Après tout, ce qui fait la beauté de l'humanité est son éphémérité, sa fugacité. Est-ce parce qu'ils ne vivent pas indéfiniment que les mortels peuvent connaître le bonheur ? Mon immortalité est elle une condamnation ? C'est ce qui me traverse l'esprit lorsque je vois l'étincelle émeraude qui illumine les yeux de cette jeune femme à la chevelure étrangement rosée...

Kurayami avait planté son regard vert sombre dans celui éclatant de la jeune femme. Il pouvait y voir de la joie, ainsi qu'un intérêt certain. Des choses qui n'avaient pas orné ses pupilles trop sobres depuis longtemps... Empli d'une mystérieuse et immense vacuité. Ô Immortalité, aussi belle sois-tu, ta lame est à double tranchant. La jeune femme se présenta gaiement, un sourire illuminant son faciès fin et soigné, puis approuva les paroles de l'hybride. Au moins, il n'était pas le seul à apprécié la beauté du crépuscule. L'anciennement dénommé Klaus pris doucement la main de Vanille, n'appliquant qu'une très légère pression, tout en la regardant dans les yeux.

~ Enchanté, je m'appelle Kurayami.


Le vampiro-lycanthrope n'avait pas pour habitude les poignées de mains avec le sexe opposé. Ayant vécu à une époque où courtoisie était mère de toute action, il avait trop souvent embrassé le dos de la main des jeunes femmes qu'il rencontrait. Depuis à présent un certain temps, cela ne se faisait plus et il avait du s'en accommoder. Mais il trouvait toujours le geste un peu étrange lorsqu'il était échangé avec une personne appartenant à la gente féminine. Il libéra sa main de la douce étreinte et s'assit à côté de Vanille. Il fixa l'horizon, le visage exprimant une certaine mélancolie et une intrigante nostalgie. Aussi longtemps qu'il s'en souvienne, il avait toujours aimé voir le soleil disparaître lentement, ses derniers éclats rouges peignant le ciel d'un teint orangé d'une beauté rare. Il éprouvait une sorte de fascination indescriptible pour ce moment de la journée. Il se détacha de la déchéance solaire pour diriger son regard vers la jeune femme à ses côtés.

~ Puis-je savoir pourquoi une jeune femme vient elle se poser au bord d'un lac à la tombée de la nuit ? Si ce n'est bien sur pour admirer le crépuscule.





Dernière édition par Kurayami le Mar 15 Nov - 10:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vanille Lindell
Allez, Gambate !
Allez, Gambate !
avatar

Mon n'Age ? : 23
I Was Born : 10/05/1994
Inscription : 20/09/2011
Féminin Messages : 33

MessageSujet: Re: Admirer le lac, oui mais pas que ! (PV Kurayamià   Mar 15 Nov - 9:15

Vanille sonda les yeux du jeune homme qui se tenait près d'elle, une sorte de mélancolie semblait poser son voile sur ses pupilles. Et une infinie tristesse se dégagé de tout son être. S'en était trop pour la jeune fille, elle qui était vraiment joyeuse de nature, elle ne pouvais supporter, et elle ne pourrai jamais supporter, quelqu'un de triste, il fallait qu'elle fasse quelque chose pour lui remonter le moral, et vite ! Son sourire s'étira, elle était assez forte pour distribuer du bonheur, elle était une sorte de mini-soleil à elle seule, réchauffant les coeurs glacés et balayant les pensées sombres. Elle était d'ailleurs assez fière de ce talent, il lui était très utile ! Et ce jeune homme aurait droit à son "injection d'UV" comme elle appelait ses "séances" de remontage de moral. Kurayami, pas commun comme prénom ! Mais elle n'avait pas non plus un prénom à la tout-le-monde, elle reposa sa main sur sa cuisse et afficha un petit sourire.

"Eh bien, Kurayami, je suis enchanté !"

Vanille agita un peu ses pieds dans l'eau, créant des courants très agréables à son goût. Elle aimait l'eau. Depuis toute petite d'ailleurs ! Elle se demanda si son interlocuteur aimait l'eau lui aussi, et le fixa avec une petite moue sérieuse, elle réfléchissait à comment aborder un sujet joyeux. Elle le suivi du regard lorsqu'il se mit assis à côté d'elle puis son coeur bondit sans sa poitrine quand il aborda, de lui-même, un sujet vraiment super aux yeux de la jeune fille.

"Tu sais, sans vouloir raconter ma vie, j'adore ce moment de la journée, les odeurs, les sons... Tient en parlant de sons je vais éteindre ce fichu ipod, il me casse les oreilles, je ne m'entend plus penser !" Elle enleva vivement les écouteurs de ses oreilles et rangea le tout dans son sac, finissant par la même occasion sa cigarette qu'elle jeta plus loin. "Enfin bref, j'aime beaucoup aller me promener à la tombée de la nuit ! Et puis j'aime l'eau aussi, alors voilà ! Et toi ?"

Elle glissa une mèche de ses cheveux derrière son oreille en souriant, ce jeune homme l'intriguait vraiment, il n'était pas comme... Comme tout le monde, comme tous les autres gars, il y avait quelque chose de vraiment différent. Et Vanille était bien décidée à découvrir en quoi ! Peut être qu'il avait, tout comme elle, un pouvoir spécial, ou bien un passé lourd à porter, ou encore les deux en même temps ! Mais sa mère lui avait toujours dit que la curiosité était un vilain défaut... Ce qui était bien dommage ! Elle brulait d'envie d'en apprendre plus sur Kurayami, maintenant qu'il avait réussi à capter son attention, elle n'allait pas le lâcher comme ça, parole de Vanille !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Admirer le lac, oui mais pas que ! (PV Kurayamià   Mer 16 Nov - 1:55



You can't breathe in the smoke, But I do.
~ Because a name is just noise and smoke.

Je n'ai jamais compris le besoin irrépressible qu'ont les mortels de vouloir aider leur prochain, le réconforter. La fugacité de leur existence les pousse-t-elle à vouloir guérir les maux d'autrui pour embrasser le sentiment d'avoir laisser une marque d'eux même dans cette vie qui ne les attend pas pour défiler avec célérité ? Ou alors serait-ce parce qu'il ressente une profonde empathie qui les empêcherais alors de gouter au bonheur s'il n'est pas partagé ? J'ai beau les avoir étudier avec ardeur et patience, beaucoup de zones d'ombres restent à élucider en ce qui concerne l'humain et son cerveau. Enfin, il me reste l'éternité pour parvenir à déchiffrer entièrement leur psyché, à croire qu'un millénaire ne suffit pas à comprendre ce mystère qu'est l'homme... Ou alors est-ce l'évolution ? Seul le temps me le dira. Et du temps, j'en ai encore beaucoup...

Observant l'expression de la jeune femme, Kurayami fut très légèrement surpris de voir Vanille élargir son sourire tandis que son aura étrangement guillerette semblait de plus en plus radieuse. C'était comme si elle désirait combler le manque de jovialité de l'erratique hybride en rendant la sienne plus abondante. Cela aurait pu marcher, sur un humain. le mi-vampire mi-loup-garou possédait une vacuité profonde d'un millier d'année, et contre cela, même une irradiation de millions de rayons folâtre ne pouvait rien. Cependant, l'enjouement presque compulsif de la jeune femme aux capillaires rosés fit légèrement sourire le mystérieux blond aux yeux émeraude. Il la vit agiter ses pieds dans l'étendue aqueuse, visiblement, elle aimait le contact du liquide avec sa peau. L'eau... Un élément que Kurayami trouvait envoutant et hypnotisant. Les mouvements ondulés, semblant une danse gracieuse. Une des armes les plus belles et les plus puissantes de la nature, apportant bonheur et désastre. Une légère brise fit onduler les fins capillaires dorés du vampiro-lycanthrope, qui passa une main habituée dans sa chevelure d'ambre, alors que ses mirettes couleur béryl posaient leur attention sur la jeune et élégante femme qui affichait une moue sérieuse en fixant son vis-à-vis. Il remarqua que la jeune femme semblait tenir à cœur le sujet qu'il venait d'aborder. Elle aimait beaucoup le crépuscule et tout ce qui le constituait, ainsi que les promenade nocturne et, comme l'avait déduit l'hybride, l'élément aqueux. Elle semblait véritablement curieuse à propos de Kurayami, comme si elle cherchait à découvrir quelque chose de singulier, de spécial. Ceci fait, si l'impression du vampire lycanthrope était fondée, elle n'avait pas tord. Il n'avait rien d'ordinaire. Mais si elle cherchait quelque chose sortant de l'ordinaire, peut être elle aussi appartenait à la catégorie surnaturelle. D'après son odorat infaillible, elle n'était ni une créature vampirique, ni une créature lycanthropique. Mais après tout, la diversité des espèces surnaturelles ne s'arrêtait pas à ses deux ci, loin de là. Ce qui laissait une chance qu'elle ne soit pas quelqu'un d'ordinaire. Après tout, ils étaient non très loin de la Gakuen Himitsu et si la théorie selon laquelle les êtres appartenant à des classes similaires s'attire naturellement, la probabilité était non négligeable. Après un temps de réflexion relativement succinct, Kurayami se décida enfin à donner une réponse à sa vis-à-vis.

~ Disons que je suis plutôt ce que l'on pourrait appeler “une créature nocturne”. La nuit et les ténèbres étant un domaine qui m'est plus familier et plus agréable que le jour et la lumière. Et puis comme on le dit, la nuit porte conseil. Je me sens également plus placide et plus serein à proximité de surface aqueuse. La beauté du clair de Lune étant encore plus magnifique reflété dans l'eau...


L'orateur se perdit dans ses pensée un instant, repensant à toutes les nuits blanches qu'il avait passé à admirer le reflet lumineux de l'orbe lunaire, que ce soit dans les rivières, les lacs, les mers ou les océans. La plénitude des endroits aqueux l'avait toujours apaisé. Mais cela rendait cependant sa mélancolie plus palpable et sa solitude plus visible. Il se reprit rapidement puis replongea son énigmatique regard dans celui plus pétillant de la jeune femme.

~ Apprécier les virées nocturnes est une chose, mais ne ressens tu aucune angoisse ni aucune crainte vis-à-vis de la possibilité de tomber face à face avec des prédateurs ? La nuit est à fortiori le terrain de chasse de moult créatures dangereuses.



Revenir en haut Aller en bas
Vanille Lindell
Allez, Gambate !
Allez, Gambate !
avatar

Mon n'Age ? : 23
I Was Born : 10/05/1994
Inscription : 20/09/2011
Féminin Messages : 33

MessageSujet: Re: Admirer le lac, oui mais pas que ! (PV Kurayamià   Lun 21 Nov - 6:33

Vanille nota, non sans une légère pointe de satisfaction personnelle, un petit sourire qui apparu sur le visage du jeune homme. Un sourire vraiment petit, presque une ombre, mais c'était déjà ça ! Son intérêt vis-à-vis de Kurayami croissait de plus en plus. Il était si mystérieux et il paraissait tellement mature... Ce garçon lui plaisait, c'était indéniable ! Il fallait qu'elle découvre qui il était. Mais la victoire serait surement, même très certainement, dure à obtenir mais plus le combat est long et difficile, plus la récompense est agréable et savoureuse. Vanille avait la fâcheuse tendance de tout comparer à un combat. Et puis les personnes mystérieuses l'intriguait. Peut être parce qu'elle ne l'était pas. Au premier abords on pourrait comparer Vanille à un roman, très simple à lire, mais au fil du temps ce roman apparaît comme quelque chose d'assez complexe à déchiffrer. Pourtant, la clef de voute était tout simple : elle cachait ses sentiments. Pas ses sentiments anodins, mais ses sentiments les plus forts et les plus intimes. La tristesse, la colère... Rien ne transparaissait sur son visage de poupée, véritable masque en somme ! Mais, malgré ça, elle n'était pas mystérieuse pour un sous. Pas du tout ! Alors, elle aimait bien ceux qui l'était. Kurayami en faisait partie, et il n'était visiblement pas quelqu'un prêt à dévoilé sa vie devant une quasi inconnue, ce qui était, encore une fois, tout son opposé ! Cependant, la réponse du Kurayami la laissa perplexe. Une créature de la nuit ? Elle savait qu'il existait plusieurs sortes de... Comment les nommer en se mettant elle même dans le panier ? Personnes aux pouvoirs fantastiques, voir surnaturel, paraissait une bonne définition, mais elle n'était absolument pas au courant de tout ce qui pouvait exister ! Elle fronça légèrement les sourcils.

« J'ai le même sentiment que toi, l'eau me rend sereine, enfin, autant que je puisse l'être ! Et puis, je ne suis pas quelqu'un de calme de nature ! Mais quand je contemple une étendue aqueuse je me sens tellement bien ! » Elle hésita quelques secondes puis repris d'un ton un peu plus sérieux : « Qu'entend tu pars créature de la nuit ? »

Elle lui tendit son paquet de cigarette avec un sourire.

« Tu en veux une ? »

Incitation à la fumette, mauvaise fille qu'elle était !

Elle afficha un petit sourire quand il lui parla de créatures dangereuses, Vanille n'était pas une peureuse et elle n'allait surement pas gâcher son moment préféré de la journée à cause de peurs stupides, c'était insensé ! Et puis elle s'estimait assez forte pour terrasser quiconque qui viendrait lui chercher des noises !

« Eh eh, moi les créatures soit disant dangereuses je n'en ai cure ! J'ai peut-être l'air d'une jeune fille fragile, mais un homme à fait l'erreur une fois. Et il ne s'en ai pas relevé ! Alors, non, je n'ai absolument pas peur ! »

C'est vrai quoi, pourquoi les hommes la prenait toujours pour une petite fille sans défense ? C'est vrai qu'elle n'avait pas le physique d'une criminelle, mais elle avait déjà tué, et elle recommencerait s'il le fallait ! Elle regarda le jeune homme blond, une lueur de défis dans le regard.

« Tu te considère comme un prédateur, dis-moi ? »

Un énorme sourire flottait sur ses lèvres, avec cette petite question, pas très discrète il est vrai, elle en apprendrait peut-être plus sur l'identité de Kurayami !


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Admirer le lac, oui mais pas que ! (PV Kurayamià   

Revenir en haut Aller en bas
 

Admirer le lac, oui mais pas que ! (PV Kurayamià

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Lac : Attention, Perturbations-