AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qui a dit que le poker était une affaire d'hommes ? (PV M.Aokiji)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rangiku Matsumoto
Une Heure De Colle !
Une Heure De Colle !
avatar

Mon n'Age ? : 28
I Was Born : 29/09/1988
Inscription : 22/06/2011
Féminin Messages : 49
Ou Suis-Je ? : Sur la plage
Mes Humeurs : Excellente comme d'habitude
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Qui a dit que le poker était une affaire d'hommes ? (PV M.Aokiji)   Jeu 14 Juil - 5:59

La jeune femme se réveilla, chez une de ses amies qui avait fêté son anniversaire. Ce fut une soirée bien arrosée, beaucoup d’alcool, suivie d’une sortie qui dura toute la nuit pour revenir vers le petit matin chez cette même amie, pour y dormir, car elle ne pouvait pas rentrer dans cet état chez elle, de plus la distance pour repartir chez elle n’était pas des moindres et qu’à cette heure-ci, il n’y avait pas de moyens de transport. Rangiku ouvrit donc les yeux, elle voyait légèrement flou, elle distinguait juste les rayons de Soleil qui lui paraissaient fort, ce qui lui fit plisser les mirettes, ensuite vint un mal de crâne terrible, comme si quelqu’un lui donnait des coups de marteaux sur la tête, un mal terrible. Elle se tint les tempes, faisant des petits ronds afin d’essayer de faire passer cette douleur, mais ce n’était pas efficace. Elle avait la gueule de bois, une conséquence de telles soirées, lorsqu’on a trop bu. Elle se redressa ensuite en position assise, un vertige lui prit, mais elle restait toujours dans cette position, essayant de reprendre ses esprits et à voir mieux. Quand tout revint à la normal, elle vit qu’elle était sur un lit, un de ses amis dormait à côté d’elle, sur le ventre, la bouche entrouverte, une main sur le corps de la jeune femme, qu’elle enleva doucement pour ne pas le réveiller. Elle regarda ensuite aux alentours, elle reconnut la chambre d’amis de sa copine, magnifiquement décorée comme d’habitude. Elle se leva ensuite, avec un peu de mal, perdant un peu l’équilibre et se dirigea en direction du salon en descendant les escaliers et se déplaçant sans aucun bruit afin de ne réveiller personne. Arrivée au salon, elle regarda l’état de la pièce qui était en désordre, le sol assez sale, des bouteilles trainaient, des paillettes partout, des gens dormaient sur le canapé. Elle décida de ranger un peu, pendant une quinzaine de minutes, puis s’en alla, toujours silencieusement, pour rentrer chez elle. Son trajet dura une quinzaine de minutes en prenant le bus, pendant laquelle elle somnolait un peu et essayait de se remettre encore de cette soirée car elle avait encore mal à la tête et les rayons de Soleil lui piquait un peu les yeux. Arrivée chez elle, Rangiku prit un café, cela lui suffisait amplement, suivi d’un long bain pour se relaxer et récupérer, son corps étant fatigué, de la fête d’anniversaire. Son bain fini, la jeune blonde s’allongea sur son canapé préféré et regarda l’horloge de son salon, 16h05, qu’allait-elle faire ? Elle ne voulait pas regarder la télévision, ni rester à la maison, l’extérieur était la meilleure solution, elle alla se changer, troquant son peignoir contre un maillot de bain pour profiter de la météo en allant bronzer sur la plage. Finissant de s’habiller et de mettre ses affaires dans son sac de plage, la blonde quitta son domicile pour se diriger vers la plage qui accueillait tous les ans, à cette période de l’année, beaucoup de gens. Elle chercha pendant un moment un endroit où s’installer pendant lequel elle lut une affiche intéressante. Un tournoi de poker était organisé à la plage, plus précisément des heads-up, ou face à face, si on voulait traduire ces mots une salle spéciale semblait être aménagé pour cela, Rangiku s’y rendit et s’inscrivit à ce tournoi, puis continua à chercher de la place. Après quelques minutes de recherche, elle en trouva un, s’y installa, se mit de la crème sur le corps et commença à bronzer. Elle profita de la plage quelques heures et une quarantaine de minutes avant qu’elle ne parte se préparer pour le tournoi, une ombre vint barrer les rayons de Soleil qui arrivaient sur elle, elle regarda aux travers ses lunettes la personne qui s’était mise devant elle, cette silhouette lui semblait familière et l’ayant reconnu, elle dit en souriant :

« Avec l’évènement qui se déroule ici, j’étais sure de vous rencontrer tôt ou tard. »
Revenir en haut Aller en bas
Aokiji Arame Mizuiro
Check Mat ♪
Check Mat ♪
avatar

Mon n'Age ? : 28
I Was Born : 20/03/1989
Inscription : 12/03/2011
Masculin Messages : 93
Ou Suis-Je ? : Dans mon bureau, tu veux venir ? Entre donc et installe toi.
Mes Humeurs : Hum...Changeante.
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: Qui a dit que le poker était une affaire d'hommes ? (PV M.Aokiji)   Jeu 14 Juil - 6:48

Une journée comme un autre...FAUX comme dirait un jeune enfant sur des vidéos..Oui des fois il m'arrive de regarder des vidéos et là, un jeune enfant nommé Norman en fait et d'ailleurs sa phrase culte ou plutôt son mot est ' faux '. Donc voilà. Pourquoi un jour pas comme les autres ? Alors que le ciel est bleu comme souvent en été, pas de nuages comme toujours ou presque, que du soleil et une chaleur étouffante...Alors pourquoi ? Tout simplement parce que aujourd'hui là où j'allais il y avait quelque chose de très plaisant. Un tournoi de poker. Alors me connaissant, étant tout de même le « chapelier fou », un être de la nuit connu pour jeter ses jetons de manière précise, avec un sourire des plus inquiétant, ne disant pas si cela est du bluff ou la réalité. Bon je ne suis pas pour autant craint mais connu dirions nous. Bon je ne suis pas une célébrité non plus, mais dans ce domaine bon nombre me connaisse...

Parlons de cette activité le poker...Comment je fait pour gagner ? À 99% de la chance comme tout le monde, du talent et aussi de la stratégie, puis le dernier pour cent, un peu d'illusion si on peut dire..Savoir hypnotiser son entourage ça sert...Bon sur cent parties je ' triche ' disons sur une partie et encore...Juste pour non pas échanger les cartes mais regarder celle des joueurs douteux...Enfin je m'étalerais pas sur ça, mais plus sur comment j'ai connu ça. Durant mes périodes folles, étant jeune, les enfant dans mon ancien établissement ne jouaient pas aux billes ou osselets mais aux cartes et un d'eux m'a apprit à jouer au au poker et j'ai comme qui dirait accroché..Tout simplement. Certains aiment la bataille, le pouilleux massacreur, ben moi j'aimais le poker et le black-jack...Puis vint mon premier concour...Je m'étais vêtu comme souvent de manière assez extravagante, un chapeau bleuté et une veste de la même couleur, et quand ils m'ont vu jouer, tenter tout les coups même aller à l'extrême, user des sourires, des moqueries, des paroles fines..Ils m'ont surnommés le « chapelier fou ». Surtout à cause de mes coups limite suicidaire. L'exemple le plus connu dans mon enfance était une fois où j'avais un deux de coeur et un trois de trèfle, tandis que sur le tapis un roi rouge, une reine noir et un as noir. Vu comment le joueur en face jouait, il ne cachait pas qu'il avait une suite mais moi je continuais...Et c'est avec persévérance et tact que je le fit se coucher....Voilà un coup assez amusant mais au fond le montant de la mise l'était moins...500 000 yens soit environ 4 455, 32 euros pour être précis...Oui bon j'avoue que je jouais à crédit et non en cash..Mais en réalité je n'avais pas cette somme donc en gros c'était je gagne ou sinon soit je me retrouve avec une grosse dette ou alors au pire, on me tuais...Bref je jouais avec le feu mais je ne me brûlais jamais...D'où mon surnom mérité...

Mais revenons au présent...J'étais en ce jour de tournoi. Et oui je n'allais pas aller n'importe alors que je devais être là...Je restais dans les alentours doucement pur éventuellement rencontrer un ou une futur adversaire...Après tout s'informer sur le style de jeu n'est pas une mauvaise idée au contraire...ça aide. Je souris pensant que de mon côté j'étais ni trop agressif ni trop panpanculcul...
Je ne laisse aucun répit à mon adversaire usant de mimique afin de le faire douter au meilleur moment c'est à dire quand j'ai rien puis au final je le tournerais en bourrique pour qu'il ne sache plus faire la différence entre une bonne main et une mauvaise de ma part...Je tisse une toile et le laisse s'y prendre doucement attendant tranquillement.

« Avec l’évènement qui se déroule ici, j’étais sure de vous rencontrer tôt ou tard. »

Habillé de mon boxer de bain bleuté, une chemise blanche immaculé entre-ouverte laissant voir mon torse sans nul défauts quelconque, je souris à la demoiselle qui s'adressait à moi. Sans m'en rendre compte, dans ma réflexion j'étais allé vers elle sans raisons...Alice sur mon épaule bougea dans un cliquetis sa tête et me regardais...Du coin de l'oeil je lui sourit puis j'en revins à la demoiselle...Qui était-elle ? Oh...Mais bien sûr...Je me souvins de sa tête...Un dossier fort plaisant...Rangiku Matsumoto...Surnommé par quelques guss du coin ces temps-ci a tempête enflammé...Une autre joueuse de poker ? Ma foi il semblerait que oui...Si elle est là...Je lui souris et ne me fit pas prier pour me présenter plus amplement pour en avoir le coeur net. Je me courba doucement vers l'avant et embrassa sa main de manière distinguée.

« Bonjour mademoiselle...Matsumoto si je ne me trompe ? Que me vaut le plaisir de vous croiser dans un endroit comme celui-ci ? La soleil ? La plage ? Tout ? Ou bien...Le tournoi de poker ? »


Un doux sourire malicieux se dessina doucement. Si elle était mon adversaire...Découvrirais-elle les astuce pour déchiffrer ma symphonie de mimiques ? Nous le verrons bien...J'attendais qu'elle me réponde, attendant aussi l'annonce des premiers heads-up...
Revenir en haut Aller en bas
Rangiku Matsumoto
Une Heure De Colle !
Une Heure De Colle !
avatar

Mon n'Age ? : 28
I Was Born : 29/09/1988
Inscription : 22/06/2011
Féminin Messages : 49
Ou Suis-Je ? : Sur la plage
Mes Humeurs : Excellente comme d'habitude
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: Qui a dit que le poker était une affaire d'hommes ? (PV M.Aokiji)   Sam 16 Juil - 7:53

La jeune blonde ne s'était pas trompée sur l'identité de la personne, c'était bien lui, M.Aokiji, le Sous-Directeur de l'Académie dans laquelle elle enseignait, la Gakuen Himitsu, un personnage quelque peu mystérieux, qui cachait surement quelque chose, mais on ne saurait la nature de cette chose. Elle avait aussi retenu son surnom qu'il lui avait dit un jour, lors d'une soirée: «Le Chapelier Fou ». Un surnom à prendre en compte et qui en pouvait dire long sur sa manière de jouer, était-il si fou que ça? Une technique ? Et pourquoi chapelier? Un style qu'il se serait attribué pour marquer les gens, une signature en quelque sorte, une chose fréquente dans des sports populaire comme le football ou le basketball et ça l'est aussi dans les jeux de cartes comme le poker. D'ailleurs on surnommait quelques fois la jeune blonde « L'Aphrodite », un surnom donné à la vite fait elle trouvait et surement pour sa beauté qui pouvait déstabiliser les autres joueurs qui la regardaient, surtout si elle y ajoutait son petit sourire élégant et charmeur, là à coup sûr, ils étaient troublés et ne pouvait pas bien jouer, cet atout l’aidait beaucoup dans nombreuses situations. Elle pouvait aussi compter sur ces deux pouvoir et ses aptitudes de croupière pour lui dominer la situation, elle réfléchissait vite, elle pouvait facilement savoir où se trouvent telle ou telle carte, sa télékinésie lui aidait bien, car elle pouvait comme scanner une carte ou savoir son nombre ainsi que sa couleur d’un jeu de cartes et ainsi choisir les celles qui lui feront gagner un maximum de jetons au cours de la partie. Cette technique pouvait être utilisé dans plusieurs situations, elle le faisait dans les tournois débutants, où il n’y avait pas de croupiers, les joueurs battaient les cartes et les distribuaient, lorsque c’était son tour, quelques fois, elle l’utilisait, par exemple quand elle avait peu de jetons, où au contraire, pour éliminer un autre joueur qui en avait peu ou qui lui gênait, au départ, il y a eu des situations où elle a failli se faire avoir de peu, mais à force d’entrainement, elle a pu maitriser cela et l’appliquer sans que personne ne s’en doute, elle peut aussi être utilisé, lorsqu’il y a un croupier, en effet, lorsque celui-ci distribue les cartes, elle les « scanne » lorsque le joueur finit de les voir et les pose devant lui. On combine tout cela avec ses différentes expériences qu’elle a acquis durant les différents tournois, ses tournois de prédilection étant les Face-à-face, elle les aimait car il fallait vraiment de la stratégie, la chance étant en seconde position, de plus, elle avait moins de cartes à « scanner » et son jeu agressif, ça faisait d’elle une joueuse qu’il ne vaudrait mieux pas sous-estimer, sous peine de se voir éliminer facilement, et qui a d’ailleurs gagné un tournoi de heads up à Las Vegas récemment.
Le « Chapelier Fou » se tenait devant elle, habillé en vêtement de plage, un short bleu et une chemise blanche entre-ouverte, il s’approcha, Rangiku se redressa pour se mettre en position assise, il fit un baisemain et prit la parole :


« Bonjour mademoiselle...Matsumoto si je ne me trompe ? Que me vaut le plaisir de vous croiser dans un endroit comme celui-ci ? La soleil ? La plage ? Tout ? Ou bien...Le tournoi de poker ? »

Un sourire se dessina sur son visage, malicieux, il était amusé de me voir en ces lieux, la jeune femme fit de même, tout en arrangeant mes lunettes et le regardant de haut elle dit :

« La météo m’a fait venir ici, M.Aokiji. Je m’ennuyais chez moi, alors j’ai décidé de faire un tour et là j’ai vu qu’il y’avait un tournoi en cours de préparation et m’y suis inscrit pour le plaisir. »

Il est vrai que c’était pour la plaisir que la jeune championne s’était inscrite pour le plaisir et pour tuer l’ennui, car elle trouvait que ce tournoi était un peu comme une exhibition pour elle. Elle voulait juste s’amuser mais aussi s’afficher et prouver sa réputation de championne, d’ailleurs elle portait à la main son bracelet qu’on lui avait remis lors de ce tournoi, les connaisseurs de poker et ceux qui suivent l’actualité la reconnaitront.
Revenir en haut Aller en bas
Aokiji Arame Mizuiro
Check Mat ♪
Check Mat ♪
avatar

Mon n'Age ? : 28
I Was Born : 20/03/1989
Inscription : 12/03/2011
Masculin Messages : 93
Ou Suis-Je ? : Dans mon bureau, tu veux venir ? Entre donc et installe toi.
Mes Humeurs : Hum...Changeante.
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: Qui a dit que le poker était une affaire d'hommes ? (PV M.Aokiji)   Sam 16 Juil - 8:36

Une journée ensoleillée m'avait emmené sur cette plage. Le beau temps ? Pas uniquement en réalité, ce tournoi de poker. Aussi bien pour les pros que les débutants. Hors de question de manquer un pareil événement, car au fou, un tournoi tout niveau on risque pas de s'ennuyer car au pire on écrase facilement les mauvais au premier, second tour, puis par la suite on tombe sur les bons si on put dire. Au final j'étais gagnant dans tout les cas. Alors je m'y étais inscrit à la première heure pour pouvoir profiter de la matinée, en attendant le premier tour. C'est donc comme ça que une jeune femme m'avait rencontré....Enfin c'est un peu exagéré, j'étais assis et au final quelqu'un est venu à moi...Le destin ? Sûrement, on dit souvent que rien n'est dû au hasard...Alors que cela est faux...Enfin personnellement je ne suis pas de ceux qui disent que tout, absolument tout est écrit mais, une petite partie...Des choses comme la mort de certaines personnes, de manière naturels...Après les accident ou autre ne sont que des hasard, une accélération inattendue de ce destin qui nous est tous commun sauf pour les immortels et encore...

Je me retournais pour regarder cette personne limite comparable à une nymphe, une déesse, une aphrodite....Et je pèse mes mots. Ses traits étaient fins, dessinant une courbe des plus parfaite, rien n'était laissé au hasard, un front plat, des cils magnifique, avec en dessous des yeux...Non pas des yeux...Des saphirs, une beauté incomparable...Ont dit que les yeux sont les miroirs de l'âme, alors la sienne est pur comme l'eau des montagnes...Pour suivre, un nez fin et enfin pour finir, la bouche, une bouche fine et délicate, laissant presque sur place la personne en face à chaque syllabes prononcés, le tout entouré par des lèvres rosées et pulpeuses à souhait ne donnant qu'une envie...Vouloir décrocher un baiser tôt ou tard...Le tout, avec une chevelure blonde virant limite au roux. Une couleur splendide, qui avec les reflets du soleil voient leur beauté décuplé...Voilà pour le visage, un visage très plaisant il faut dire...
Pour le corps, comment décrire...Une telle perfection est-elle possible ? Sa beauté en était presque troublante..Son corps était assez grand, quasiment la même taille que moi. Une peau fine et sûrement douce au toucher, le tout d'une couleur assez claire avec tout de même quelques reflets bronzé. Pour ce qui est des détails, ses bras et ses jambes sont fin(e)s, son ventre assez plat sans parler d'anorexie mais ce qui frappe l'oeil sans vouloir être pervers sur les bords...C'est sa poitrine, ses habits dessinaient de magnifiques formes, des formes généreuses pour ne pas dire trop même....Une taille plus que raisonnable...Bref...Tout ce qu'il faut retenir c'est qu'elle semble parfaite et le démontre...

Doucement, sa voix se fit entendre, alors qu'un sourire ornait son doux visage, elle commença à déballer ses paroles, sur un ton des plus...Magnifiques. Tellement magnifiques, qu'on aurait cru boire du nectar, ou manger du miel...On ne voulait pas qu'elle s'arrête de parler...
Je dû secouer ma tête pour ne pas limite être en extase devant cela...Me trouble-t-elle tant ?

« La météo m’a fait venir ici, M.Aokiji. Je m’ennuyais chez moi, alors j’ai décidé de faire un tour et là j’ai vu qu’il y’avait un tournoi en cours de préparation et m’y suis inscrit pour le plaisir. »


Alors elle participait ? Voilà qui est intéressant...Je lui sourit et regarda par hasard sont bras...Sans passer par la case décolleté...Malgré que cela soit assez difficile faut avouer...Je remarqua alors un bracelet...Par n'importe quel bracelet...Une bracelet donné à un ou plutôt une championne récente de poker...était-elle la « tempête enflammé » ou alors..La célèbre...« Aphrodite » ?
Il semblerait que oui...Ce qui me fit sourire de joie...Jouer contre elle serait un vrai défit...Je m'en réjouissais d'avance. Relevant ma tête je lui dit doucement.

« Enchanté et heureux de vous revoir mademoiselle Matsumoto...
Dites moi très chère...Ne seriez-vous pas...L'Aphrodite ? De part votre exceptionnelle beauté mais aussi...Par ce bracelet ? »


Je voulais en avoir le coeur net...Après tout, une erreur est possible...Alors autant vérifier. Je sourit attendant de voir la suite. Une invitation à se dévoiler d'une certaine manière..Alors que les premiers tous allaient commencer...La liste des participant du premier tour apparaissant sur un tableau géant. Je détourna alors la tête et sourit.

« Il semblerait que cela commence bientôt....Après avoir eu ma réponse...Je ne peux que vous souhaiter bonne chance...Au plaisir de vous voir...Le plus tôt possible en head up... »

J'attendais sa réponse pour lui donner droit à un baise main des plus distingué et enfin m'éclipser...Pour combien de temps ? Jusqu'à ce que les victoires nous rassemble en face à face...
Revenir en haut Aller en bas
Rangiku Matsumoto
Une Heure De Colle !
Une Heure De Colle !
avatar

Mon n'Age ? : 28
I Was Born : 29/09/1988
Inscription : 22/06/2011
Féminin Messages : 49
Ou Suis-Je ? : Sur la plage
Mes Humeurs : Excellente comme d'habitude
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: Qui a dit que le poker était une affaire d'hommes ? (PV M.Aokiji)   Ven 29 Juil - 13:38

Rangiku continuait à le fixer du regard et ne le lâchait pas, il était souriant, un sourire qui exprimait son plaisir, sa joie, pourquoi donc? Peut-être à cause de la présence de l'ancienne championne, comme il me fixait aussi lorsque ce sourire restait sur ces lèvres, surtout que celle-ci s'était inscrite au tournoi de poker qui était organisé en ces lieux et qui d'ailleurs allait débuter très bientôt. Il aimait surement ce défi qui se présentait devant lui, en espérant bien sûr qu'il allait rencontrer ce défi, car tout peut se produire, le hasard est parfois cruel, mais ce n'est pas ce hasard qui compte dans le poker, mais le professionnalisme, la manière de jouer ses mains, et ce professionnalisme, elle en avait, ce bracelet de champion le montrait clairement, bien sûr, elle avait aussi gagner grâce à ses petits tours de magie, mais personne ne se doutait ça. Tout ça pour dire qu'elle ne le décevra pas et qu'il allait se rencontrer à une table, en face à face, dans ce tournoi, si bien sûr lui aussi ne soit pas éliminer avant. Il prit la parole:

« Enchanté et heureux de vous revoir mademoiselle Matsumoto...
Dites moi très chère...Ne seriez-vous pas...L'Aphrodite ? De part votre exceptionnelle beauté mais aussi...Par ce bracelet ? »


Cette phrase me fit sourire, cela faisait plaisir d'être connue et reconnue par certaines personnes, surtout dans un endroit assez banal comme celui-là, où il y a peu de gens qui pourront me reconnaitre, surtout que la majorité ne connaisse rien sur le poker, ni d'ailleurs sur l'actualité de celui-ci, mais le Sous-Directeur avait l’air de s’y connaitre dans ce domaine et ce qui m’étonnait pas beaucoup, car quand nous nous sommes rencontrés, il avait un grand intérêt pour les jeux de cartes comme la jeune blonde avait pu le constater. Elle gardait son sourire, il rajouta en détournant le regard :

« Il semblerait que cela commence bientôt....Après avoir eu ma réponse...Je ne peux que vous souhaiter bonne chance...Au plaisir de vous voir...Le plus tôt possible en head up... »



Rangiku tourna son regard dans la même direction que le jeune homme, il était vrai que le tournoi allait bientôt commencer, la liste des participants s’affichait sur un tableau et je devais me rhabiller pour être présentable devant le public qui va regarder attentivement ou non ce spectacle et de plus il avait l’honneur de recevoir une récente championne, ce qui est grand honneur pour eux. Elle tourna encore la tête vers lui et répondit de sa voix calme, assez amusée, légèrement excitée par le début de ce tournoi tant attendu depuis quelques minutes :

« Mon secret n’a pas tenu très longtemps face à vous, je vois que vous vous êtes bien renseigné, j’avoue, c’est bien moi l’Aphrodite, ou la Tempête Enflammée, on m’a attribué les deux surnoms, vous pouvez choisir le vôtre, ou donner le vôtre si vous voulez. La chance, ce n’est que pour les débutants, pour moi, c’est le professionnalisme et le talent qui comptent, la chance vient après. »

Elle commença à ranger petit à petit ses affaires dans son sac pour aller se préparer.
Revenir en haut Aller en bas
Aokiji Arame Mizuiro
Check Mat ♪
Check Mat ♪
avatar

Mon n'Age ? : 28
I Was Born : 20/03/1989
Inscription : 12/03/2011
Masculin Messages : 93
Ou Suis-Je ? : Dans mon bureau, tu veux venir ? Entre donc et installe toi.
Mes Humeurs : Hum...Changeante.
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: Qui a dit que le poker était une affaire d'hommes ? (PV M.Aokiji)   Ven 29 Juil - 23:50

Ce bracelet...Un souvenir ? Si on peut dire. Je me souviens avoir vu ou plutôt entendu parler de ce bracelet. Dernièrement remporté par une joueuse serte, mais de manière écrasante...Or c'était tout de même un tournoi pour les pros..En y repensant j'avais un peu les nerfs car je n'avais pas pu y participer...Empêchement de dernière minute mais qui sait...Peut être que si je n'avais pas eu cet empêchement, j'aurais eu ce bracelet...Tout ça pour dire qu'au fond si elle a ce bracelet, c'est qu'elle est bonne mais d'après les rumeurs..Pas qu'un peu...Elle en deviendrais presque dangereuse.
Je sourit regardant le fameux panneaux. Les premières rencontres étant déjà annoncé. Pas de chance, nous nous voyons pas au premier tour. Nous serions pas prêt de nous rencontrer car nous étions tout deux à l'opposé...Le seul moyen de gagner aurait été...D'arriver chacun en final...L'espoir fait vivre et pourtant...Je sentais que le destin en cette douce journée nous jouerait un joli tour. La combattre avec l'esprit, user de mes tours de passe passe serait un véritable plaisir...Nous tester serait jouissif si on peut dire...

« Mon secret n’a pas tenu très longtemps face à vous, je vois que vous vous êtes bien renseigné, j’avoue, c’est bien moi l’Aphrodite, ou la Tempête Enflammée, on m’a attribué les deux surnoms, vous pouvez choisir le vôtre, ou donner le vôtre si vous voulez. La chance, ce n’est que pour les débutants, pour moi, c’est le professionnalisme et le talent qui comptent, la chance vient après. »

Durant un court instant je la regarda faire, ranger ses affaires se préparant pour la suite..Assez pressé de la revoir je sourit et profita d'un bref regard pour l'hypnotiser un court instant et lui faire croire que des lianes épineuses l'entourèrent doucement comme pour lui faire un câlin, les épines ne la touchant point. Puis au bout de chaque tiges, une rose apparus. Pour au final qu'une de ces fleur lui susurrent doucement à l'oreille.

« La rose ou Aphrodite suffira amplement...Sur ce je ne peux qu'espérer vous voir...en final très chère... »


Par la suite, tel des lucioles, les lianes disparurent sous forme de petite boule lumineuse..Visible qu'à ses yeux, Mon hypnose pouvait marcher sur d'autre mais je ne voulais pas m'épuiser...Puis par la suite je me retourna alors pour aller vers ma table...

Pour suivre, le temps passa assez vite, le soleil poursuivant sa course infinie dans le ciel. Le temps coulait comme du sable dans un sablier, inlassable. Ces mots se répétèrent toute la journée « Je suis, Je me couche, Je relance, Me couche, Je double la mise... »...Des mots donnant naissance à une symphonie si douce à mes oreilles...Ces mots brisaient le silence qui était imposé dans ces parties...Les autres joueurs se succédant, chacun ayant son style mais aucun n'était ce qu'on peut appeler des gens sérieux...C'est alors que vint la finale..Il était désormais 17H...Le soleil commençant à descendre vers la mer au loin. Laissant une couleur orangé et non jaunâtre...Je m'assaillit à la table attendant l'adversaire...Le dernier ou la dernière d'une longue série...Je n'avais pas regardé le tableau des scores pour avoir un peu de suspens et je releva mon regard vers la demoiselle qui venait de s'asseoir, un sourire se dessinant aussitôt.

« Comme le monde est petit..N'est ce pas.. chère Aphrodite... »

Elle était donc arrivé à gagner...Au fond cela ne me surprenais pas. Mais bon...Je me disais qu'enfin la partie allait commencer. Une vraie partie où les nerfs seront mis à rude épreuve...Surtout les siens car quand je veux devenir barbant pour faire perdre le sang froid de mon adversaire...Je peu devenir aussi chiant qu'un gosse..Tout comme le pire des père....Mais quand était-il pour elle ? Comment s'y prenait-elle pour déstabiliser l'adversaire ? Je pouvais en avoir une légère idée mais j'espérais que c'était pas ça...Car ce serait un sacré avantage pour elle...Souriant comme jamais je lui dit alors.

« Avant de commencer...Que diriez vous d'un pari ? Cela mettra du piment à la rencontre...Quand dites vous ? Si je gagne...Vous m'accompagnerais sur le chemin du retour pour faire plus ample connaissance...Si vous gagnez..Je vous paie un restaurant...Quand pensez vous très chère ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui a dit que le poker était une affaire d'hommes ? (PV M.Aokiji)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Qui a dit que le poker était une affaire d'hommes ? (PV M.Aokiji)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Plage : Viva la Playa-