AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Dim 26 Juin - 11:52

    Plusieurs jours sans trop encombres étaient passés depuis mon arrivée ici. J'avais rencontré quelques personnes, sympathisé avec les uns, ou pas avec les autres. Puis, le jour que j'avais tant redouté arriva. En effet, ma gorge me faisait souffrir depuis ce matin tellement elle était sèche. Ma soif deviendrait vite incontrôlable.. Cependant, j'étais arrivée à tenir jusque le soir. Après les cours, je courus m'enfermer dans une salle vide. Je sentais une affreuse douleur s'en prendre à mon âme. Je voulais du sang.. Pourquoi fallait-il que cela se passe maintenant.. Je cassai une fenêtre et passais par celle-ci pour sortir de l'établissement. De là, je me mis à courir vers le centre-ville. J'essayais de fuir de ma soif. Mais, c'était en vain. Comme si une chose pareille était possible. Je m'en allai vers la plage. Il était environ 22 heures.. Déjà ? Que le temps passait vite.. Pendant mon trajet, je fus soudainement stoppée par une odeur ma foi très alléchante. Un jeune homme se trouvant à une distance d'environ quelques mètres de moi était en train de saigner. Il devait avoir à peu près mon âge.. Son liquide vitale.. Il m'avait l'air sucré. Je voulais y goutter.. Non ! Il ne fallait pas..! Je mis mes mains sur mon crâne.. Il fallait à tout prix que je me retienne.. Non..! Il était pourtant seul dans une rue où peu d'âmes vivaient.. C'était l'occasion pour lui sauter dessus et l'emmener avec moi afin d'assouvir mon désir.. Pourquoi pensais-je à tout cela ? Il ne fallait pas.. Non..

    Sans m'en rendre compte, je venais déjà d'approcher le jeune homme et de le charmer. Nous étions déjà en train d'aller vers le lac. Pourquoi me suivait-il ? Qu'avais-je fait pour qu'il vienne ? Je ne m'en souvenais pas.. Ma nature de vampire avait encore agis seule.. Nous arrivions à la plage. Comme prévu, il n'y avait absolument personne. Je me rapprochais alors lentement de lui. Il me souriait.. Je le poussais contre un arbre et approchai lentement mon visage vers son cou. Il ne réagissait toujours pas. Pourquoi ne faisait-il rien ? A quoi s'attendait-il ? Je l'immobilisais subitement et plantais mes crocs aiguisés dans la peau mâte de son cou. Je fermai les yeux tandis qu'il échappa un léger cri de douleur. Personne ne viendrait.. Cela ne servait à rien de crier. Ils le savaient tous et pourtant.. Je commençais lentement à m'emparer de son sang. Comme je l'avais prévu, il avait un goût légèrement sucré. J'aimais beaucoup ce genre de saveur. Je lui enlevais peu à peu son liquide vital. Je le faisais mien. Plus ma soif s'étanchait, plus il devenait pâle et plus sa force le quittait. C'était si bon.. Si agréable que de boire du sang.. Il ne me résistait plus.. C'est alors que je revins à moi. Il ne fallait surtout pas le tuer ! Je retirai mes crocs assez violemment. J'arrachai un morceau de mes vêtements pour enrouler son cou et arrêter le saignement de sa plaie. C'est alors que j'entendis du bruit.

    « Quel gentil petit vampire que voilà.. Cependant, ce territoire est nôtre. Par conséquent, une correction sera la bienvenue.. »

    Ils étaient plusieurs. L'un d'eux commença à rire tandis que les autres se jetaient sauvagement sur moi. Quatre.. Ils étaient quatre en tout. Je sautai en l'air pour les éviter et m'agrippai à une branche de l'arbre. Je commençais à grimper assez rapidement afin de les fuir, mais ils étaient plus rapides que moi.. Arrivée à la cime, je me jetais sur la plage. Lorsque j'atterris, je fus encerclée par les quatre qui m'avaient poursuivie alors que le cinquième se tenait toujours à l'écart. Il devait surement être leur chef. Ils me sautèrent à nouveau dessus, mais je ne pus esquiver cette fois-ci. Ils m'immobilisèrent. Le jeune homme commença alors à s'approcher lentement de moi.. Qu'allait-il me faire..?


Dernière édition par Alissa C. Boiovski le Jeu 1 Sep - 7:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Iruka Seishi
Gossip Gaku's Powaa
Gossip Gaku's Powaa
avatar

Mon n'Age ? : 24
I Was Born : 12/07/1993
Inscription : 16/09/2010
Masculin Messages : 1096
Ou Suis-Je ? : Quelque part.
Mes Humeurs : Fatigué.
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Dim 26 Juin - 21:13

Une rose blanche tâchée de rouge...De la neige souillé par le sang...Une âme pur devenu corrompu...Comparez moi à ce que vous voulez, ou comme vous voulez je m'en fiche...Cela fait un petit moment que je suis devenu ce que je voulais être...Enfin dans une idée folle, et ce rêve c'est transformé en réalité...Pas de la manière attendue mais au fond le résultat est plus important vous trouvez pas ? Enfin bref..Tout ça pour dire que je suis passé de stade humain, le stade primitif, celui où l'on est inoffensif, la proie, le chassé...Au stade supérieur, celui de vampire...Stade évolué, là où on devient agressif souvent, le chassé devenant chasseur..Quelle ironie...Personnellement on penserait ça normalement, moi au fond je me qualifiais de simplement changé...Je reste Iruka...L'Iruka qui souris tout le temps, le petit ange qui c'est vu poussé des ailes de démon suite à un accident...Celui qui comme Icare c'est brûlé les ailes volant se rapprocher d'un soleil interdit, qui a sombré pour que tel le phénix, je renaisse de mes cendres...Voilà le résumé de mon histoire...Une joie, une déception, de l'amour, une fin, une renaissance...Tout aussi simple que ça....Mais passons...

En cette soirée d'été, je marchais doucement en ville, ne savant que trop faire...Pourquoi marcher la nuit ? Tout simplement parce que j'arrive pas à dormir, la chaleur m'étouffant dans mon lit...Même en me mettant nu, hors des draps, je n'arrive pas à trouver le repos qui m'est dût....Voyez le calvaire..Alors je me baladais..Habillé simplement, d'une chemise blanche tel la neige, qui bientôt sans que je le sache finira comme moi...Une blancheur immaculé qui sera teinte de rouge...Une chemise à moitié ouverte dévoilant cette peau au toucher satiné, lisse comme personne bref...Limite une peau parfaite je dirais...Un jean et des chaussures..Je n'avais pas mis de tong car pour marcher ou courir surtout c'est pas pratique....Si seulement je pouvais trouver un amusement, ou de quoi me distraire...Mais cela semble impossible.

C'est là qu'une odeur attira mon attention...Cette odeur épicé que j'adore tant depuis peu...Du sang...Le sang, liquide qui m'aura causé tant de soucis...J'en aurais versé du sang... Mais au final ce liquide maudit m'aura causé bien des avantages...Je souris doucement marchant en direction de la plage d'où émanait l'odeur si douce...Je souris et vis au loin six silhouettes se dessiner...Dont cinq sur six ne disant rien de bon étant donné que elles étaient autour d'une personne...Un combat entre créature de la nuit ? Quelle lâcheté que voilà...Je me demanda si je devais m'en mâlais ou non...Bizarrement j'avais que ça à faire....

Je me précipita grâce à ma vitesse entre eux...Faisant voler grâce à une décharge d'énergie dans les côtes un des quatre autour de cette personne...Celui-ci finissant K.O...Une telle charge de si proche dans un endroit pareil du corps...Fallait être comme Yu, ou Masa...Ou tout simplement un vampire ou créature bien résistante pour ne pas succomber...
Puis je retira doucement la personne allongé sur l'autre qui avait déjà enfoncé ses crocs depuis quelques secondes dans la chair d'une...Fille...

«  Vire... »


Je l'attrapa par le cou et l'envoya balader sans le mettre K.O. Celui-ci se rattrapa et les trois restant plus le chef sûrement mis à l'écart se mire en position..Un triangle autour de nous..Un à 12h, l'autre à 5h et le dernier à 7h....Je soupira doucement prenant la main de la jeune fille...Pour rapidement passer mes doigts sur sa blessure sur sa morsure qui laissait couler un peu de sang. Je le regarda couler sur mon doigt et le lécha doucement comme pour savourer la chose...Puis lui dit d'un ton neutre.

« Prépare toi...On va s'occuper d'eux...D'ac ? »

Je lui souris doucement ne savant pas ce dont elle était capable mais au fond...Je savais qu'elle n'avait rien d'humain...Son aura étant inexistante...Elle était une vampire...

______________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Lun 27 Juin - 3:51

    Ils me plaquèrent violemment sur le sable. Je ne pouvais plus bouger.. Le sang que j'avais bu n'avait pas encore rétabli toute mon énergie.. Il me fallait encore quelques minutes de plus. L'homme approchait encore, sur ordre de leur chef. Il était à présent face à moi. Il me fixait de ses yeux rouges. Cela m'évoqua un souvenir d'enfance qui avait sombré dans l'oubli. Ce fameux souvenir oublié était précisément le jour de ma transformation. Une douleur atroce s'empara de mon crâne. Qu'était-ce encore que cela ? Je fermais les yeux. J'avais arrêté de me débattre depuis un moment déjà. Après tout, réagir ne m'aurait servie à rien.. Le vampire était à présent au-dessus de moi. Il souriait sadiquement. Comme si j'allais avoir peur.. Moi aussi, je savais faire ce genre de choses. Je souriais à mon tour, tandis qu'il approcha ses lèvres de mon cou. Il planta ses crocs acérés dans ma peau satinée. La douleur qui survenu à ce moment-là me fit encore plus sourire. Pensait-il me faire mal ? Au contraire, je ressentis une once de plaisir assez étonnante. Le sang que j'avais volé était en train de m'être pris. Chacun prenait ce que l'autre avait gagné. Ma punition pour avoir chassé sur leur territoire se résumerait donc à une banale morsure de vampire ? Mon énergie revenait peu à peu, et s'envolait également.

    Soudain, j'entendis quelqu'un arriver. Je n'avais pas senti sa présence. Il fit valdinguer les hommes qui me retenaient au sol, assommant l'un d'eux d'une décharge électrique plutôt forte. Puis, il arracha celui qui buvait mon pseudo-sang et le lança un peu plus loin. Ma soif était revenue. Durant ce court laps de temps, j'avais à nouveau soif. Mais, cette fois-ci, je ne me retiendrais pas. La personne qui me sauva n'était qu'un jeune garçon. Non.. Un vampire. Je souris. Il m'aida à me relever. Le fait de connaître la raison pour laquelle il m'avait secourue ne me vint pas à l'esprit. Puis, ce n'était guère le moment. Mon sourire ne s'effaçait toujours pas. Puisqu'ils m'avaient interrompue lors de ma chasse, car une personne ne suffisait à éteindre mon envie de sang, alors je m'attaquerais à eux. Mon allié passa délicatement ses doigts sur ma plaie sanglante, goûtant le met précieux coulant le long de ma gorge. Je n'eus aucune réaction à cela. Comme si ça allait me gêner..


    « Prépare toi...On va s'occuper d'eux...D'ac ? »

    Un ton neutre pour une phrase qui ne l'était guère. Ce fut un drôle d'assortiment, il fallait le dire. Mais, une chose me choqua, cet étranger m'avait tutoyée. Je lui en toucherais deux mots plus tard, car l'heure était au massacre. Il me lança un doux sourire. Avait-il donc le temps pour ça ? Je fermais les yeux, visualisant la scène. Lui et moi, nous étions entourés par les trois hommes de main restant. Ils étaient en forme de triangle. Tiens, un lampadaire se trouvait à une distance raisonnable d'environ 156 mètres de ma personne. Parfait.. Mon plan était paré. Je souris en rouvrant lentement mes paupières. Le rouge de mes yeux brillait d'autant plus que ma soif s'accroissait. Mon regard devenait de plus en plus sombre. Je voulais du sang.. L'un d'eux se lança soudainement sur moi. D'une main vive, je l'attrapai pour le jeter loin devant moi. Par ma vitesse vampirique, je surgis près du lampadaire et le sortis de son emplacement. J'étais à présent armée et prête pour me battre. En effet, les combats à mains nues ne m'intéressaient pas tellement. Je lançais un regard à mon cher allié.

    « Je m'occupe de leur chef et de celui qui m'a sautée dessus, si cela ne vous dérange pas. Huhuhu ♥ »

    Je fixais le vampire qui les commandait. Il était toujours à l'écart. Il me narguait de son sourire. Après avoir massacré celui qui m'avait arrachée du sang et attaquée, je me ferais une joie de lui voler son liquide vital. J'avais hâte de poser mes lèvres sur sa peau.. Je me léchais doucement les lèvres, attendant une autre attaque de leur part..


Dernière édition par Alissa C. Boiovski le Jeu 1 Sep - 7:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Iruka Seishi
Gossip Gaku's Powaa
Gossip Gaku's Powaa
avatar

Mon n'Age ? : 24
I Was Born : 12/07/1993
Inscription : 16/09/2010
Masculin Messages : 1096
Ou Suis-Je ? : Quelque part.
Mes Humeurs : Fatigué.
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Lun 27 Juin - 9:10

Quelle soirée...Venir comme ça sur la plage pour improvisé limite un sauvetage...A vrai dire je me demandais ce qui m'avait attiré...L'instinct ou bien le hasard ? Sûrement un peu des deux..Après tout en temps normal si l'injustice du six contre un n'avait pas été là..J'aurais simplement tracé ma route...Mais non...Quelque chose m'avait attiré...Cette odeur de sang...Cette vampire était bonne au niveau sanguinaire...Je suis donc intervenu pour secourir...Lui prenant avec mes doigts quelques gouttes de sang...Elle resta indifférente à ça...Ce qui me fit sourire...Elle était belle vu comme ça mais je m'attarderais plus tard là dessus...Pour l'instant on se préparais au combat car il allait être imminent.

Je soupira doucement me demandant comment j'allais faire...Pour sa part elle se dirigea rapidement vers un lampadaire..Puis un homme accouru à elle pour se faire attraper par la demoiselle et renvoyer ailleurs..Je souris et là...Surprise elle souleva sans nul mal...le lanpadaire...Arrmé pour le combat...Waow...

« Je m'occupe de leur chef et de celui qui m'a sautée dessus, si cela ne vous dérange pas. Huhuhu ♥


Je lui souris tendrement et lui dit amusé regardant ma main encore tâché de son sang le léchouillant doucement ce sang et je souris.

« Comme tu veux...Tant qu'on est tranquille après pour parler...tout me va... »

Je lui souris les deux gars de qui je me devais m'occupaient fonçant sur moi..Je les regarda et d'un geste de main comme si une lame invisible avait fait un mouvement circulaire, ils furent repoussé avec une petite coupure. Puis je les regarda un air presque défiant.

« Venez messieurs... »


Je souris ceux-ci venant à moi une nouvelle fois de manière différentes...Ils m'urent cette fois...Le premier bloqué, l'autre me touchant au bras..M'ouvrant un peu..Je soupira...Qu'est ce que je disais....Cette chemise finirait tâché de sang...J'avais raison...Je me retourna et attrapa son visage pour l'envoyer balader contre l'autre..Puis doucement je cria étendant mes bras.

« SPIDER WEB.. »


Dès lors, grâce à des fils d'énergie invisible à leurs yeux...Ils furent immobilisés. Je m'avançais doucement mon bras me picotant...Ils m'avaient empoisonné ou quoi ? Je savais pas mais je devais faire ce que j'avais à faire...En finir..Je concentra une boule faite d'énergie et la maitrisais doucement m'apprêtant à l'abattre sur eux...Les tuer serte mais sinon ils nous rechercherons...

« Adieu... »


Une grande explosion eu lieu...Je ne savais pas si ça avait gêné la jeune fille mais de mon côté...J'avais gâché la plupart de mon énergie du sang me redonnera sûrement de la vitalité...Mais passons...Je regardais comment s'en sortait la belle...

Spoiler:
 

______________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Lun 27 Juin - 10:17

    Je faisais glisser ma main droite le long du lampadaire me servant d'arme. Le garçon venu m'aider sembla surpris lorsque je soulevai mon arme par défaut. Pourtant, il était vampire lui aussi, non ? Quoique, la force et la vitesse devaient surement changer par rapport à la personne.. Je n'en savais rien.. Enfin bref, je fermai à nouveau les yeux. Mes pensées, des idées, des divagations, des techniques, des tactiques, des maîtrises me traversèrent l'esprit. Puis, ma soif.. Voilà ce qui régnait en mon être en ce moment même. Je voulais leur sang, un point c'est tout. Je me mis à sourire en m'imaginant les vider à mort. Puis, un rire s'empara de ma voix. Tandis que ma folie l'emportait peu à peu, l'homme que j'avais envoyé valdinguer se jeta à nouveau sur moi. N'en avait-il pas eu assez ? Je rouvris lentement mes paupières. L'homme était en l'air, derrière moi. Je me retournai et lui administrai un coup de lampadaire dans le bas du ventre, le faisant voler contre un arbre. Lorsque mon outil toucha le corps du vampire, un bruit sourd s'en échappa. Cela me fit sourire. Je courus le rejoindre et le bloquer contre le végétal grâce à cette merveilleuse arme. Il se débattait, mais rien n'y faisait. J'avais trop soif pour le laisser s'échapper. Je posai mon pied sur son cou et commençai à appuyer légèrement. Il criait. Souffrait-il ? Tant mieux ♥. C'était le but recherché après tout. J'approchai mon front du sien et dit en un soufflement.

    « Bonne nuit ♥ »

    Je lâchais soudainement le lampadaire, me tenais sur le pied appuyé contre sa gorge et lui arrachais violemment le crâne. Le bruit de l'os de sa nuque se brisant retentit dans les environs. Un bruit extrêmement agréable à mon oreille d'ailleurs. Son sang se déversait rapidement. Avant qu'il ne lui en reste plus, je mis sa tête tranchée au-dessus de ma bouche afin d'ingurgiter le plus de sang possible. Comme c'était bon.. Son liquide vital était ma foi un peu épicé à mon goût, mais je m'en fichais un peu. Du moment que je pouvais assouvir mon désir, tout me suffisait. Vide, je jetais sa tête le plus loin possible de ma personne. Peu importe l'endroit où elle atterrissait. De toute façon, elle ne me servait plus à rien. Mon regard se tourna vers le chef. Mon visage ensanglanté ne le réjouissait pas. Il ne s'attendait surement pas à ce que je le finisse aussi vite, n'est-ce-pas ? Je m'approchai à pas lents de lui. Me léchant doucement les lèvres et me frottant la figure afin de me nettoyer au moins un peu, je le fixais avec une rage sans nom. Je ne l'aimais pas. Surement parce qu'il m'avait attaquée sans aucune vraie raison. C'est vrai quoi. SON territoire.. Il exagérait tout de même un peu, non ? Je souris..

    « Adieu... »

    Un bruit sourd. Une explosion suivant ses paroles. Il avait donc terminé avant moi. Ce bruit accentua le plaisir que je ressentais.. Je me rapprochais peu à peu de leur chef. Chaque pas me faisait d'autant plus sourire. Surtout qu'il ne bougeait absolument pas. Je me demandais quand même ce qu'il avait en tête. Je commençais soudainement à courir vers lui en positionnant mon lampadaire en arrière, lorsqu'il apparut derrière moi, attrapant mon arme et me frappant l'arrière du crâne avec. Je fus propulsée dans l'eau, désarmée. Il me rejoignit rapidement. Un combat marin prit place. A moitié sonnée, j'eus du mal à réfléchir à mes actes. Il me sauta dessus, essayant tant bien que mal de m'immobiliser. Profitant d'un moment d'inattention de sa part, j'attrapai son bras et le mordis le plus profondément. Il échappa une nuée de bulles d'air. Il allait remonter prendre de l'oxygène. C'était le moment où jamais d'agir. J'agrippai ses pieds afin de l'entraîner au fond du lac. Il ne tiendrait pas longtemps. Il ne me restait également que quelques minutes. Arrivés au fond du lac, j'attrapai un énorme rocher et lui explosai violemment le crâne. J'avais gagné.. Mais je n'avais plus d'air. Je m'allongeai sur le sable dans les profondeurs et fermai les yeux.. Je n'avais plus assez de forces pour bouger..


Dernière édition par Alissa C. Boiovski le Jeu 1 Sep - 7:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Iruka Seishi
Gossip Gaku's Powaa
Gossip Gaku's Powaa
avatar

Mon n'Age ? : 24
I Was Born : 12/07/1993
Inscription : 16/09/2010
Masculin Messages : 1096
Ou Suis-Je ? : Quelque part.
Mes Humeurs : Fatigué.
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Lun 27 Juin - 12:06

Un combat intéressant...De mon côté je restais concentré ne sentant que les douces odeurs sanglantes que produisait la douce vampire qui servait d'allié...Elle avait carrément arracher une tête et avait léché le sang qui sortait de sa tête..Elle était vraiment assoiffé..Nouvelle vampire ? Sûrement enfin bon..Je souriais doucement finissant avec les miens...Leur donnant droit à ma plus puissante attaque...Ceux-ci moururent sur le coup...Ouf...Je me retourna pour voir ce que faisais mon allié..Espérant que rien de mal lui arrive ce serait dommage...Après tout je l'aime bien pour x raison...

Je la vis faire..Elle se fit propulsé vers l'eau...Décidément...Je ne savais pas ce qui se passait mais au fond je savais que plus elle était sous l'eau moins ça irait...Je soupira et attendis...Dans mes pensées..La blessure infligeait commençait à se soigner mais elle laissait toujours autant de sang couler...Que devais-je en faire...

C'est là qu'elle revint à la surface...Se laissant apporter jusqu'à la plage...Encore faible je vint à elle pour m'accroupir et la regarder en détail..Un jean descendant jusqu'au bassins...Laissant une partie mise à nu...Laissant imaginer le croisement des jambes...Un ventre fin, plat et parfait, une poitrine...enfin passons...Et un visage quasiment angélique...Seul ses yeux étaient rouge...
Je lui souris et caressa sa joue pour la calmer un peu..Elle avait tout donné on dirait et suffoquerait vite sans don de sang...Je passa mes doigts sur ma plaie et appliqua mes doigts sur ses lèvres avant de murmurer doucement.

« Accepte ce sang...Pour vivre... »

Doucement je porta mon poignet à sa bouche et ouvris sa bouche pour la refermer sur mon poignet ses crocs pénétrant mes veines pour la laisser boire mon sang qui la rétablira vite...Je souris et lui dit doucement d'une voix comme pour la rassurer.

« C'est finit.... »


Doucement mon autre main caressa sa joue pour venir la séduire...Enfin façon de faire...Après tout...Une nuit avec une vampire peut être très douce comme très sanguinaire et elle, semblait ne pas se contrôler totalement...J'attendais qu'elle finisse pour faire plus ample connaissance...Avec la jeune vampire...Si douce...Ses cheveux...de la neige...Neige souillé de sang...

'Bois.."

______________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Mar 28 Juin - 5:29

    Je fermai lentement les yeux.. Que pouvais-je faire à présent ? Je n'avais même plus la force de nager pour reprendre ma respiration. Je lâchai à contrecœur les dernières bulles d'air qui me restaient. Je ne pouvais même plus les garder pour rester en vie. Je n'avais pourtant pas très envie de mourir.. Mais comment lutter quand on en n'a même pas la force ? Que pouvais-je bien faire à présent, à part attendre ? Ce combat sous-marin m'avait cruellement affaiblie. Je tendais mes bras de part-et-d'autre de mon corps. Je me laissais entraîner par un furtif courant. Plus je me faisais entraîner et plus mon corps était égratigné par les rochers environnants. Le courant m'amenait vers la berge. Tant mieux.. Je pourrais peut-être me rétablir une fois là-bas. J'attendais donc patiemment mon retour à la surface. Je me demandais comment se portait mon petit allié. Je me mis tout de même à battre stupidement des bras pour y arriver plus vite. Le courant m'emmena alors sur la berge. C'est alors que le jeune homme vint à moi. Il n'avait pas l'air très mal en point. Cependant, il était blessé, même si sa plaie se refermait peu à peu.. Il s'accroupit à mes côtés et commença à fixer mon corps.. Si je n'avais pas été aussi faible, il s'en serait ramassé une pour cet affront..! Cependant, il m'avait tout de même sauvée.. Je commençais à tousser. J'étais donc si affaiblie que cela ? Quelle honte.. Me montrais dans cet état à un inconnu.. Il me sourit et passa sa main sur ma joue. Je fermai les yeux, essayant de me concentrer sur ce contact pour me calmer. Je sentis sa main s'enlever. Que faisait-il ? Soudain, une douce saveur vint se poser délicatement sur mes lèvres. Était-ce son sang ? Il murmura soudainement des mots.

    « Accepte ce sang...Pour vivre... »

    Il m'ouvrit doucement la bouche pour y mettre son poignet. Il me la referma ensuite, faisant pénétrer mes crocs dans ses fines veines afin de me repaître de son sang. Je gardai mes paupières fermées. Ce moment était assez doux.. Un peu trop doux pour moi, il fallait l'avouer. Cela faisait longtemps.. Subitement, il se remit encore une fois à sourire. Il avait l'air d'être assez naïf. Mais je ne jugeais point les gens sur leur apparence.. J'attendrais de mieux le connaître pour faire ce genre de choses.. J'hésitais à aspirer ce sang qu'il m'offrait.. Il me parla à nouveau. Sa voix était douce. Voulait-il me rassurer ?

    « C'est finit.... »

    Sa main libre vint caresser ma joue. Qu'essayait-il de faire au juste ? Voulait-il me séduire ? Comme si ça arriverait. Mais j'avais soif.. Alors il faudrait bien que je termine d'achever cette soif incessante, non ? Il continuait de me regarder, puis me dit encore une fois de boire son sang. Soit, j'allais accéder à sa requête. Je plantais plus profondément mes canines de vampire de manière à transpercer ses veines. Son sang commença à se déverser lentement dans ma bouche. Il avait un goût assez spécial. Mais j'aimais bien.. Je déposais mes deux mains sur sa main et son poignet, entourant ainsi ma bouche. J'aspirai chaque goutte de sang m'étant offerte. C'était si bon.. Mon visage était paisible. J'avais toujours ce genre d'expression quand je buvais le sang de quelqu'un. On aurait pu croire que je m'étais endormie.. Mais j'étais tout simplement bien. Son sang quittait peu à peu ses veines. Je n'en prenais que peu afin qu'il ne soit pas trop affaibli à son tour. Il souriait toujours.. Pourquoi était-il aussi gentil avec moi ? C'était si désespérant.. Je n'aimais pas vraiment ce genre de personnes. Mais, il fallait avouer que c'était vraiment plaisant.. Ma soif enfin calmée, je retirai lentement mes crocs. Je passais ma langue sur mes lèvres, puis léchais la plaie faite. Je me redressais pour m'asseoir et me mis à le fixer, d'un air assez indifférent.

    « Merci.. »

    Je détournais vivement mon regard au loin. Je ne voulais pas le regarder. Une personne comme lui n'avait rien à faire avec quelqu'un comme moi. Pourquoi m'avoir secourue..? Ce n'était pourtant pas ses affaires que je sache. Cela me dépassait. J'aurais pu m'en sortir seule.. Enfin, je crois. Mais, là n'était pas la question..! J'enrageais de savoir que j'avais été aidée pour ce genre de choses. Je serrais mes poings.. Il faudrait que je règle ça un peu plus tard.. Je soupirai en serrant mes jambes contre mon torse. Je posais mon menton sur mes genoux et attendait une quelconque réaction de la part de mon interlocuteur..


Dernière édition par Alissa C. Boiovski le Jeu 1 Sep - 7:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Iruka Seishi
Gossip Gaku's Powaa
Gossip Gaku's Powaa
avatar

Mon n'Age ? : 24
I Was Born : 12/07/1993
Inscription : 16/09/2010
Masculin Messages : 1096
Ou Suis-Je ? : Quelque part.
Mes Humeurs : Fatigué.
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Mar 28 Juin - 9:59

Quelle soirée...L'envie de rien faire ou presque...Je ne savais que trop faire en ce soir et me voilà impliqué dans un combat qui n'est pas le mien...Du moins de manière direct...D'habitude je n'aurais rien fait mais là...Enfin passons. J'étais donc intervenu dans ce combat pour lui retirer une belle épine du pied...Après tout, même une vampire avéré ne peux pas faire grand chose contre trop de leurs confrères....Moi même si j'avais du les affronter, même avec mes pouvoirs je ne pouvais pas faire grand chose...Heureusement on s'était divisé le travail et cela avait payé...Au bout d'un moment nous finîmes enfin par vaincre...Les ennemies enfin hors d'état de nuire.

Je m'étais dirigé vers la demoiselle qui avait vraiment tout donné pour battre ses adversaires...Jusqu'à presque manquer d'air sous l'eau...Plutôt forte au final..Les vampires en général n'aimant pas l'eau..Allez savoir pourquoi..Celle-ci affaiblissait en général leurs pouvoirs, ou dons naturels...Pour X raison...Je la voyais remonter à la surface et dans la position de la planche presque inconsciente revenir sur le rivage porté par quelques vagues...Son corps s'échoua sur le bords de la plage et j'accourus tel un sauveteur d'alerte à malibu près d'elle...

Je lui offrais de mon sang par nécessité...Pas devoir je pouvais si je le désirais la laisser crever mais cela n'était pas juste...Je lui laissais boire alors de mon sang comme si j'avais pitié de son cas...Bien au contraire détrompez vous...Je n'ai point pitié d'elle bien au contraire. Je lui souris la laissant se régénérer un peu en buvant de ce nectar vitale...Après tout il est source de vie..Mais aussi de mort...En effet, nous vampire tuons pour ce liquide donnant vie...Sans lui on est rien mais d'autre devienne rien à cause de lui..Quelle ironie vous ne trouvez pas ?

Avec le temps...Je la voyais re ouvrir les yeux...Elle semblait mieux se porter...puis doucement elle se redressa..Assise. Je lui souris comme toujours me doutant qu'elle trouverait louche le fait que je souris tout le temps mais bon..Je suis comme ça..Un sourire qui se fait souvent sincère mais qui peut cacher d'autres choses...Je la regardais, ses cheveux flottant un peu dans le vent, ses yeux rouge/rubis éclairant la nuit sombre....Oui elle était belle enfin passons...Je l'entendis me dire merci...Au fond ce n'était rien j'avais fait ce que toute bonne personne aurait fait...L'aider dans se soucier de son sort enfin bon...

« De rien....Sa m'a fait tuer le temps...Et pas que lui... »

Je souris doucement la regardant dans sa position pensive....A quoi pensait-elle ? Je ne le savais pas mais bon...Je posa ma main sur son épaule doucement comme pour la rassurer ne savant que trop dire...Après tout je ne pouvais pas sortir n'importe quoi...Non...J'attendrais..

La lune nous éclairait doucement...Nous deux ne disions rien...Le silence nous berçant tel une douce mélodie, je brisa ce silence me tournant vers elle pour parler.

«  Il serait normal que je me présente...Iruka Seishi...Je suis à la Gakuen Himitsu...Et toi ? Désolé de t'avoir peut être vexé...Donner son sang entre vampire n'est pas toujours bien vu..Enfin passons.... »


Je soupira ne me rendant pas compte que je venais de lui avouer que j'étais un vampire comment réagirait-elle ?

______________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Mer 29 Juin - 7:20

    Une légère brise commença à souffler, faisant doucement danser mes cheveux dorés dans les airs. J'écoutais la douce mélodie que produisaient les vagues, faisant des allers-retours sur la berge où j'étais assise, à côté de mon interlocuteur. Elles venaient caresser mes cuisses, puis repartaient, revenaient longer le bas de mon dos, et s'en allaient une nouvelle fois.. Je ne savais pas vraiment de quelle manière j'étais sensée réagir au sauvetage de garçon. D'ailleurs, il ne me semblait pas être humain, autant par cette aura qu'il dégageait que par la saveur que son sang avait. Mais, s'il n'était pas humain, que pouvait-il donc être d'autre ? Aucune idée, pensée ou même divagation ne me vinrent à l'esprit. Je pense qu'il faudrait que je le lui demande, mais plus tard. Je fermai mes paupières, profitant un peu plus de cet air frais venant emplir mes poumons. Cela me faisait le plus grand bien. Cependant, le fait que je doive à présent quelque chose à ce garçon rendait l'atmosphère assez amère à mon goût.. Je lâchai un soupire furtif tout en rouvrant lentement mes paupières, dégageant ainsi ma vue. Je tournai légèrement mon regard en direction du jeune homme et le vit sourire une nouvelle fois. A croire qu'il ne faisait que cela : sourire.. N'avait-il donc pas d'autres expressions de visage ? C'était vraiment exaspérant.. Je n'aimais pas cette forme que pouvait prendre nos lèvres, même s'il m'arrivait de le faire moi aussi.. Toutefois, lorsque cela pouvait m'être utile, je souriais le plus sincèrement qu'il m'était possible de faire. Quelques-unes de mes mèches dorées s'immiscèrent devant mes yeux, brouillant quelque peu ma vue..

    Mes vêtements étaient complètement trempés.. Si je ne me séchais pas, je tomberais surement malade. Quand bien même je ne pouvais ressentir le froid, j'arrivais à détecter cette variation de la température par le biais de ma peau. Effectivement, celle-ci réagissait tout de même au froid, et j'avais la chair de poule. Cela signifiait donc qu'il faisait quand même assez frais et qu'étant mouillée, mon corps ne résisterait peut-être pas longtemps. Cependant, même en sachant cela, je n'agissais pas vraiment pour contrer cette situation. Que dire.. A part que je m'en fichais un peu..? Je ne désirais même pas regarder à quoi il ressemblait. Je commençais à légèrement trembler. De l'eau me dégoulinait de partout.. Et mes vêtements étant mouillés épousaient parfaitement les formes de mon corps.

    « De rien....Ça m'a fait tuer le temps...Et pas que lui... »

    Une phrase plutôt froide piquée d'un peu d'humour. Cela me fit sourire. Donc je devais son aide à de l'ennuie ? Tant mieux. Je ne désirais pas d'une autre raison.. Mais, tout de même, juste de l'ennuie ? Simplement pour tuer le temps. Je soupirai une nouvelle fois, assez affligée par ses paroles. Il me souriait encore.. Se moquait-il de moi ? Je commençai à rire discrètement. Faisait-il donc toujours cette tête de parfait ahuri ? Mes yeux brillaient toujours autant. Je détestais cette couleur qui en émanait. Mais, je ne pouvais rien y faire.. Je tendais mes bras en avant pour m'étirer tandis qu'il déposa soudainement sa main sur mon épaule. A quoi jouait-il donc ? Je tournai ma tête vers lui, surprise. Sans m'en rendre compte, je plongeai mon sombre regard dans le sien. Il me fixait d'un air doux.. Cela m'étonna. Ce garçon commençait à m'intriguer.. Pourquoi tous ces gestes amicales ? Nous ne nous connaissions pas à ce que je sache. Un léger silence s'était installé entre nous deux. Silence qu'il brisa assez rapidement..

    « Il serait normal que je me présente...Iruka Seishi...Je suis à la Gakuen Himitsu...Et toi ? Désolé de t'avoir peut être vexée...Donner son sang entre vampire n'est pas toujours bien vu..Enfin passons.... »

    Il se présenta. Toujours en souriant. Je voulais encastrer son visage dans un mur. Cependant, il avait de la chance, il n'y avait aucun bâtiment à proximité, donc nul endroit pour y projeter son petit crâne. Ce petit air niais qui réchappait de ce sourire commençait vraiment à me mettre hors de moi.. Soudainement, je me rendis compte de quelque chose.. Que venait-il de dire à l'instant ? Que cela pouvait être mal vu de quoi ? De donner son sang entre vampires ? Non.. Attends.. Il était donc un vampire ? Cela expliquait tout.. Enfin, pour moi en tout cas. Quoique, tout ce que j'avais réussi à détecter était le fait qu'il ne soit pas humain.. Je faisais une médiocre vampire. Mais bon, il fallait avouer que je n'avais pas encore réussi à chasser toutes mes habitudes d'être humain aussi.. Par exemple, j'avais toujours du mal à m'y faire à cette force gigantesque et à cette fabuleuse rapidité. Aussi, j'avais énormément de mal à dompter ma soif.. Mais bon, ça, il l'avait surement remarqué.. Je sentais quelques petits frissons parcourir mon corps. Le froid m'accablait donc.. Quelle honte, moi qui venait de Russie. Et de Tcheliabinsk en plus..

    « Enchantée. Alissa. »

    Je fus assez froide. Ma réponse fut nette, claire et précise. Il n'y avait rien à reprocher à cette petite façade. Je voulais tout simplement lui montrer que son petit sourire ne m'atteindrait pas aussi facilement. Je me laissais tomber en arrière telle une masse, m'allongeant sur le sable. Mon corps, ma chair, ma peau étaient glacés. Mon regard se fit vide. Je repensais à ce maudit combat..


Dernière édition par Alissa C. Boiovski le Jeu 1 Sep - 7:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Iruka Seishi
Gossip Gaku's Powaa
Gossip Gaku's Powaa
avatar

Mon n'Age ? : 24
I Was Born : 12/07/1993
Inscription : 16/09/2010
Masculin Messages : 1096
Ou Suis-Je ? : Quelque part.
Mes Humeurs : Fatigué.
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Mer 29 Juin - 12:53

Sourire...N'avez vous pas remarqué ? Je souris tout le temps ...Cela est dût à une seule chose...le passé...En effet on se demanderait presque pourquoi je souris tout le temps ? Regardez...Yumi quand elle a appris que j'étais un vampire m'a frappé...Ben je souriais doucement....Et pourtant suis pas maso...Bref...Je souris tout le temps mais il y a une raison à ça....Tout simplement les rires du passés, ceux qui se moquaient de moi de par mon apparence...Les insultes, bizutages, tout ça me rendait malade...Et pourtant je restais dans ma bulle...Silencieux...Je ne disais rien..Je souriais leur faisant croire que ça ne m'atteignais jamais...Oui jamais...Mais cela était faux....ça me touchait tout le temps...Et je ne dévoilais mes sentiments que une fois la nuit venue...Me confiant à la lune....

Voilà au fond ça continu en mille fois moins pire...Je souris que ça aille ou non...Pour cacher ms émotions...N'aimant pas changer d'expression bien que cela arrive faut pas croire...Voilà une grande partie de mon enfance révélé...Une souffrance perpétuelle que je n'assumais pas...Alors je souris...D'autre se plaignent, parlent, crient, se tuent...Moi je souris....Voilà la dur et triste réalité....

« Enchantée. Alissa. »

Quelle froid, ces paroles étaient prononcés d'un ton glaciale me disant presque de partir...Pourquoi donc ? Qu'avais-je fait ? Je soupira et la vit s'allonger de manière amusante au sol..Son corps trempé ses habit moulant ses formes...Oui elle était mignonne mais passons....Ainsi elle ne fera que attraper froid...Et moi me retrouverais avec une malade sur les bras...Donc bon...Je devais faire quelque chose question de principe...
Ma main droite se baissa doucement et se posa sur son ventre...Poser simplement, pas de caresse, pas de profite rien...Je souris doucement et influa en elle de l'énergie en elle...De sorte à ce que son corps rejette comme une vapeur...Inexplicable afin qu'elle se retrouve sèche d'un coup...Je la regarda d'un air devenu neutre.

«  Voilà..Tu n'auras pas froid comme ça... »

Que pouvais-je faire d'autre...Je ne savais pas trop m'ennuyant un peu...D'autre vampires ne rôderaient pas par là ? Arf non dommage...Je soupira t m'allongea à mon tour pour finalement regarder la lune..Je devais rompre ce silence...Dire quelque chose...Mais quoi ?...

« Tu sais quoi ? La lune je trouve ça...étonnant....C'est une chose que je maudit et pourtant...J'adore la regarder...Tu me comprend ou bien pas du tout ? »

Je détourna mon visage pour la regarder..Son visage ne représentant aucune expression..Le mien faisant de même...Une drôle de rencontre qui laisserait naitre qui sait..Une amitié...Enfin je ne voulais pas trop croire à n'importe quoi mais bon...L'espoir fait vivre comme on dit..Je ne faisais pas exception à la régle...

______________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Jeu 30 Juin - 1:30

    Il était donc un vampire.. D'un côté, cela m'étonna. Mais, d'un autre, je m'en étais légèrement doutée. En fait, je ne savais pas vraiment de quelle manière j'étais sensée réagir à ce fait. Bien qu'il m'était obligée de rencontrer des personnes comme moi dans ce lycée, je ne m'y étais pas réellement préparée.. Le sable commençait à se coller à ma peau.. J'ai l'impression qu'il fut assez choqué par le ton dont mes mots était emprunts. Parler d'un ton glacial n'était que ma barrière. Tout comme le sourire était le sien, je pense.. Je me mis à fixer le ciel. Il y avait des nuages. Quelques-uns cachaient péniblement la Lune. Cet astre nocturne absolument fabuleux. Je ne pus retenir un mince sourire.. Soudainement je vis sa main s'approcher de mon corps. Que comptait-il me faire ? Plusieurs pensées malsaines traversèrent mon esprit à une vitesse folle, mais absolument aucune réaction. Il la déposa simplement sur mon ventre. Je me sentis soudainement assez bizarre. Un flux d'énergie traversa tout mon être. Un courant chaud.. Je ne savais pas vraiment comment décrire ce que je ressentais en cet instant.. Était-ce lui qui faisait cela ? Vêtements, peau, cheveux. Tout fut sec en quelques secondes. Une légère vapeur d'eau se dégagea de mon corps. Que s'était-il passé au juste ? J'étais assez tourmentée par ce qu'il venait de faire.. Cette énergie avait dégagé un je-ne-sais-quoi de.. De doux et de chaleureux. Cela me faisait vraiment bizarre.. Il souriait encore.. Puis, il m'adressa la parole.

    « Voilà..Tu n'auras pas froid comme ça... »

    Ton neutre. Regard neutre. Et voici que je m'ennuie à présent. Cela se voyait. Il ne le cachait pas vraiment d'ailleurs. Il fallait aussi avouer que je n'étais pas très intéressante.. Je n'aimais pas réellement m'amuser comme une folle, parler de tout et de rien et faire comme les gens normaux. A vrai dire, je les enviais. Tout comme j'enviais ce sourire qu'arborait son visage. Quand bien même ce sourire pouvait être faux.. Je m'en fichais.. J'aurais tout simplement voulu pouvoir faire la même chose.. Était-ce trop demandé ? Il commença à lancer quelques regards discrets autour de lui. Que cherchait-il ? Il s'allongea à son tour, fixant lui aussi ce ciel.

    « Tu sais quoi ? La lune je trouve ça...étonnant....C'est une chose que je maudis et pourtant...J'adore la regarder...Tu me comprends ou bien pas du tout ? »

    Il tourna son visage vers le mien. Je n'avais aucune expression ce soir-là.. Il fit de même. Tiens, il arrêtait donc de sourire ? Dommage.. J'aimais bien le voir étirer ses lèvres afin de faire cette petite expression. Je me redressais soudainement et me mis à le fixer. Je m'accroupis à côté de son visage et posai mes mains sur ses joues. Je commençai alors à les tirer afin de le faire à nouveau sourire.

    « Le sourire est un gratuit, ne coute rien et apporte beaucoup. »

    La parole avait fusé rapidement, sur un ton glacial et cassant. Ce n’était cependant pas dit avec méchanceté, non, mais plutôt prononcé comme on parlerait à un inconnu qui vous importune quelque peu. Mes yeux étaient tournés vers lui. Cependant, je ne le regardais pas. Mon regard était en quelque sorte vide. Je parlais sans vraiment me rendre compte des mots qui sortaient de ma bouche. Je continuai alors sur ma lancée, ne lui laissant le temps de riposter à mes paroles.

    « Mais le sourire peut aussi tout simplement être un moyen de se familiariser avec les gens d’une manière aimable et plus simple en passant pour plus accessible... Ou alors il peut être barrière. Une sorte de barricade contre les autres et contre soi-même en cachant nos ressentiments premiers derrière une fausse apparence. Hypocrisie pour les uns. Courage pour les autres. Nécessité pour ceux qui l’utilisent. »

    Une pause, encore. Mais plus longue cette fois-ci. Deux ou trois minutes de silence s’écoulèrent alors entre le jeune homme et ma personne, rendant l’atmosphère presque palpable. On pouvait presque voir la bulle de silence qui nous entourait. Ce n’était pas que je voulais me montrer désagréable avec ma nouvelle connaissance, bien au contraire. C’est simplement que j'avais tendance à dire ce que je pensais. Et surtout, j'avais souvent la fâcheuse manie de prendre cinquante-sept chemins pour dire une chose simple… Sans doute parce que j'aimais parfois imager mes paroles. Ou peut-être parce que je les énonçais comme elles étaient peintes dans mon esprit, avec des mots, des couleurs et des sons. Dans toute cette tirade qui pouvait paraître bien désagréable, se résumait en réalité une simple phrase « Ne te forces pas trop à sourire quand tu n’en as pas l'envie ». Cependant, je venais encore une fois de manquer cruellement de tact. Lui dire une chose pareille.. Alors qu'il m'avait aidée.. Je soupirai.. J'étais vraiment idiote.. C'est ainsi que je décidai de me reprendre, sur un ton doux et de réprimande, mais envers moi-même.

    « Pff… J’ai tendance à trop dire ce que je pense. Incapable de tenir ma langue une fois que je parle. Si je t’ai vexé de quelque façon, sache que ce n’était en aucun cas mon but… »

    En parlant, je relâchais doucement ses joues, puis les caressais tranquillement afin d'effacer une quelconque douleur produite. Je levais ensuite ma tête vers la Lune. J'admirais vraiment la couleur qui en dégageait.. Je souriais sincèrement, la fixant d'un air doux. Le vent continuait de faire voler mes cheveux blonds..


Dernière édition par Alissa C. Boiovski le Jeu 1 Sep - 7:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Iruka Seishi
Gossip Gaku's Powaa
Gossip Gaku's Powaa
avatar

Mon n'Age ? : 24
I Was Born : 12/07/1993
Inscription : 16/09/2010
Masculin Messages : 1096
Ou Suis-Je ? : Quelque part.
Mes Humeurs : Fatigué.
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Jeu 30 Juin - 4:24

Mentir...Qu'est ce que mentir ? Est-ce au fond se protéger derrière un rideau de choses qui déforment la réalité ? Ou bien c'est dire le contraire de la réalié pour le plaisir ? Pour mar part je m'en fiche un peu..C'est plus la méthode de mentir..Certains mente grâce à des paroles...D'autre mentent grâce à à leur apparence...Moi j'en suis l'exemple...Sourire alors que tout ne vas pas tout le temps...Enfin bref revenons en à nos moutons...
Je venais de faire ce que je savais faire de mieux..La s&cher grâce à mon pouvoir...Celui-ci fonctionne simplement...Même si depuis ma transformation il est devenu plus complexe, par exemple ses effets...Avant je pouvais le concentrer dans des objets....Sans qu'ils soient affectés...Désormais cela est devenu trop dangereux...Les objets en question deviennent des sortes de bombes chargées à l'énergie. Rien de plus. Alors de ce côté là j'ai dépose les armes.
Pour ce qui est du contrôle à main nu, je l'ai amélioré..J'arrive plus à capter les énergie facilement, les auras ou autre...Tout ceci me donnant des possibilitées quasiment infinies. Guérisons, frappes, tout pleins de choses.

Je la regardais doucement cette jeune fille sur qui j'avais utilisé une partie de mon pouvoir pour la réchauffer instantanément et la sécher d'un coup. Elle laissa aparaitre un air étonné d'ailleurs. Chose qui me fit doucement sourire. Puis je m'allongea à mon tour ne savant que trop faire. Après tout il n'y avait plus rien à faire. Si ce n'est parler, faire connaissance, devenir ami qui sait....
Doucement elle s'approcha comme curieuse. Elle s'accroupit et et posa une main sur ma joue.

« Le sourire est un gratuit, ne coute rien et apporte beaucoup. »

Mon regard croisa le sien...En estimant qu'elle en avait un à ce moment. En effet, son regard était vritreux, sans émotions, rien. Un regard glacial comme son âme sûrement et pourtant je sentais une sorte de chaleur humaine au fond...Mais passons. Alors que j'allais lui répondre à la charmante demoiselle de ce soir...Elle ajouta continuant de parler comme en transe, sans se rendre compte que ça pouvait être blessant ou trop piquant à mon goût ou celui d'un autre.

« Mais le sourire peut aussi tout simplement être un moyen de se familiariser avec les gens d’une manière aimable et plus simple en passant pour plus accessible... Ou alors il peut être barrière. Une sorte de barricade contre les autres et contre soi-même en cachant nos ressentiments premiers derrière une fausse apparence. Hypocrisie pour les uns. Courage pour les autres. Nécessité pour ceux qui l’utilisent. »

Quelle pertinence dans ce mini discours...Elle savais parfaitement ce que je faisais. C'était exactement cela. Sourire pour pouvoir m'approcher des gens, qu'ils se disent que je suis souriant alors qu'ils viennent vers moi...Sinon d'un autre côté une barrière, un moyen de protection, pour cacher mes sentiments, une sorte d'hyporcrisie. Elle disait ça de manière si douce à mes oreilles j'en pleurait presque d'émotion tellement c'était beau, quelqu'un qui comprend mon ressentit...
Par la suite, elle prit doucement mes joues et les tiraient comme de la guimauve pour reformer ce sourire que j'avais perdu pour ne pas paraitre trop gentil...Je la laissa faire sentant tout de même une mini crampe naitre. Mais bon...Elle me lâcha au bout d'un instant me disant pendant que par réflexe je massa mes joues.

« Pff… J’ai tendance à trop dire ce que je pense. Incapable de tenir ma langue une fois que je parle. Si je t’ai vexé de quelque façon, sache que ce n’était en aucun cas mon but… »


Je souris amusé, elle qui semblait forte, fière, invincible, la voilà qui s'excuse d'une possible froideur à mon égard. Que c'est amusant, je ricana doucement et la regarda dans les yeux la voyant tourner sa tête vers la lune qui éclairait sa chevelure blonde aux teintes presque argenté.

" Vexé ? Non...Pas du tout. Au contraire tu as tout compris de mon sourire...En effet, il peut être sincère, tout comme hyprocrite à cause d'une partie de mon passé d'on j'ai la flemme de te parler. Mais sinon il me sert essentiellement à transmettre ma joie de vivre...Bien que oui, il me sert à dissimuler la tristesse mordant mon coeur par moment...N'aimant pas dire que je suis malheureux par moment, je sais c'est idiot..."

Je reposa la tête contre le sable et admira cette lune ne pipant mot. Après tout pourquoi briser cette instant...Il n'y avait pas de raison de le briser ce serait inhumain. Mais après un silence pesant et une belle admiration je lui dit.

" T'en fait pas. Tu sais les fois où j'ai rencontré des gens secs...Je les comptent plus..Mais je m'y fait...depuis le temps...moqueries, mots blessants...Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort pas vrai ?"


Je la regarda dans les yeux et dit doucement.

"J'ai oublié de demandé...Tout va bien ? Rien de cassé ? Pendant le combat ou autre ? Et enfin tu es à la Gakuen Himitsu ou pas ?"

______________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Ven 1 Juil - 5:44

    Je fixais cet astre nocturne. Je ne savais pas pourquoi.. Mais elle m'évoquait tout simplement de la douceur. De la chaleur. Elle, qui avait vu se produire les événements les plus mystérieux de ma vie. Les souvenirs que je ne pouvais pas partager, car ils avaient été effacés par mon esprit. Je fermai lentement mes yeux. Je ne pouvais apercevoir que quelques images de cette nuit-là.. Seule la Lune s'en souvenait.. Je me perdais peu à peu dans mes pensées. Je me laissais tomber doucement sur mes fesses et m'asseyais donc. Ma tête était toujours levée vers le ciel. Je pensais à tout ça.. La seule chose dont je me souvenais était d'avoir aperçu le visage de Mikhaël.. D'ailleurs, après qu'il ait appris que j'irais à la Gakuen Himitsu, il ne m'avait pas adressé la parole jusqu'à mon départ.. Cela m'avait énormément touchée. Depuis, j'éprouvais de la rancune à son égard.. Enfin, cela n'avait absolument rien à voir avec cette situation dans laquelle je me trouvais aujourd'hui.. Je rouvrais lentement mes paupières. Que pouvais-je faire pour me souvenir ? Non.. En fait, je n'avais pas envie de savoir. Et surtout pas de connaître cet affreux événement ayant tué Mère et Frère.. Je ne voulais rien savoir.. Une larme dégringola lentement de ma joue. Je ne fis rien pour l'arrêter. Après tout, il n'y avait rien à faire. Arrivée au bout de mon visage, elle s'envola, emportée par la faible brise. J'essuyais doucement mes yeux, espérant à ce moment-là de ne pas avoir été vue. Tandis que la mélancolie me portait vers elle, le garçon me souriait d'un air amusé. Je n'y pouvais rien si j'étais cruellement faible.. Il me regardait toujours autant.. Ce que cela pouvait être dérangeant.. Et le pire, c'est que sans m'en rendre compte.. Je l'avais tutoyé. C'était trop tard pour faire machine arrière maintenant.. Je devrais continuer à le tutoyer. Il brisa soudainement ce silence qui nous berçait, tout en me retirant cruellement de mes pensées.

    " Vexé ? Non...Pas du tout. Au contraire tu as tout compris de mon sourire...En effet, il peut être sincère, tout comme hypocrite à cause d'une partie de mon passé dont j'ai la flemme de te parler. Mais sinon il me sert essentiellement à transmettre ma joie de vivre...Bien que oui, il me sert à dissimuler la tristesse mordant mon cœur par moment...N'aimant pas dire que je suis malheureux par moment, je sais c'est idiot..."

    Je ne l'avais donc pas vexé. D'un côté, cela m'importait peu en fait. Cependant, je me sentis légèrement mieux quant à ses mots. J'avais donc clairement vu juste. Après tout, de par mon comportement, ne faisais-je pas la même chose que lui ? En ce bas monde, tous étaient hypocrites. Et personne ne faisait exception. J'avais quand même un peu de mal à m'en rendre compte.. Sauf que lui, il mentait presque tout le temps aux autres. Sourire chaque jour devait vraiment lui être douloureux, non ? Moi, je ne souriais pas tout le temps.. J'aurais aimé pouvoir le faire. Mais, ma barrière était ma froideur. Ma distance par rapport aux autres. Et cet air si fier et dangereux que je me donnais. Je ne pouvais rien faire d'autre. Je n'en avais pas vraiment la force.. Il fallait en avoir pour sourire même quand on ne le désirait pas. Cependant, c'est fou le nombre de gens qui mentait ainsi.. C'était impressionnant.. Il était le deuxième que je rencontrais à le faire, et ce en quelques jours à peine.. Peut-être y en avait-il bien d'autre, qui sait ? Il reposa lentement sa tête sur le sable qui devenait de plus en plus frais à son tour. Il commença à admirer l'astre nocturne qui surplombait nos petits êtres. Après un silence qui commençait à se faire sentir, il parla une nouvelle fois.

    " T'en fais pas. Tu sais les fois où j'ai rencontré des gens secs...Je les compte plus..Mais je m'y fais...depuis le temps...moqueries, mots blessants...Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, pas vrai ?"

    Donc, si j'analysais ses mots, durant son enfance, il avait été brimé par de nombreuses personnes ? Je ne savais pas ce qu'il avait pu ressentir, moi, qui avais été complètement abandonnée. Seuls mon frère, ma mère et Mikhaël avaient été à mes côtés. Mais, deux d'entre eux n'étaient plus de ce monde, et le troisième ne faisait plus partie de ma vie depuis mon entrée ici.. Je ne savais pas comment j'étais sensée réagir à ses paroles. Que dire à un garçon qui avait été blessé durant toute la majeure partie de sons existence ? Je n'étais pas du tout douée pour ce genre de choses. Ma faiblesse se faisait donc encore plus ressentir.. Mais, que pouvais-je y faire ? A part subir, rien n'était à faire.. Pourtant, dans son visage, il avait l'air d'avoir accepté ces moments-ci de sa vie. Moi, je n'aurais pu le faire. J'étais assez rancunière. Et, question vengeance, j'en avais des idées dans mon pauvre petit crâne. Je savais y faire.. Mais, ce n'était pas vraiment de ma faute, n'est-ce-pas ? C'était ma vie qui m'avait menée à savoir faire ce genre de choses.. Je n'en avais jamais voulu.. De cette froideur pesant sur mon existence. Je lâchai un soupire.. Tandis qu'il me regardait d'un air doux. C'était sensé nous rendre plus fort ? Que des paroles en l'air ! Comme si j'allais avaler de pareilles salades ! Il me sortit soudainement de mes pensées, encore une fois..

    "J'ai oublié de demander...Tout va bien ? Rien de cassé ? Pendant le combat ou autre ? Et enfin, tu es à la Gakuen Himitsu ou pas ?"

    Ses mots furent prononcés d'un ton doux. Voir autant de questions en une seule phrase me choqua quelque peu.. Pourquoi me demander tant de choses à la fois ? Et, qu'est-ce que cela pouvait-il bien lui faire que j'aille bien ou non ? Que je sois blessée ou non ? Être aussi prévenant.. Je n'aimais pas cette attitude. Il n'avait pas à se comporter ainsi avec moi. Personne n'avait été comme ça, alors pourquoi l'était-il, lui ? Lui, que je ne connaissais absolument pas ? Et puis, pourquoi me fixait-il de manière aussi intensive ? Pourquoi sa voix était-elle presque tout le temps douce et chaleureuse. Je détournais mon regard du sien pour à nouveau contempler la Lune. Cette douce amie. Cette douce confidente. Comme elle pouvait être belle et ravissante ce soir. Elle, qui m'accompagnait toujours lors de mes chasses pour assouvir ma soif. Qui me réchauffait le cœur, ne me jugeant jamais. Il est vrai que, parfois, elle pouvait paraître froide, mais je l'admirais quand même. J'aimais la regarder les soirs de pleine Lune. Enfin, tout le temps en fait..

    Je refermais mes paupières quelques instants, sentant une seconde larme perler. Je l'enlevais avant qu'elle ne puisse être repérée par le jeune homme. Je prenais plaisir à sentir le vent caresser mon visage. Quelques-unes de mes mèches blondes dansaient dans cette brise nocturne. Le bruit des vagues me berçait lentement. Quelques oiseaux passèrent au-dessus de nos têtes. Les feuilles des arbres bruissaient. Je pris une légère inspiration. J'arrivais à déceler plusieurs odeurs.. C'était vraiment agréable.. Je rouvrais à nouveau mes paupières. Un long silence avait fait son nid. J'aimais le silence.. Mais, cela pouvait parfois rendre des personnes nerveuses. J'espérais que cela ne gêne pas mon interlocuteur. Il avait tout de même l'air pressé d'entendre mes réponses.. Soit, alors je devais rompre cette douce mélodie silencieuse qui chantait en moi. Je tournais légèrement mon regard vers le sien. Ma mie, la Lune, se reflétait dans mes yeux couleur de sang. Un léger soupire. Une légère désespérance. Puis une parole. Quelques phrases.. Je me devais de lui répondre. Au moins, par pure politesse.

    « Je vais bien. Je n'ai rien de cassé. Je n'ai pas été blessée durant le combat. Je viens bel et bien de la Gakuen Himitsu. »

    Je le fixais. Mes mots fusèrent de manière plutôt froide. Mais, c'était seulement les réponses à ses questions, bien qu'il ait surement d'autres choses à me demander.. Qu'il pose donc toutes ses questions, qu'on en finisse.. Cette nouvelle connaissance m'avait l'air assez curieux. Moi aussi, il m'arrivait de l'être. Parfois. De temps en temps. Mais, quand cela m'arrivait, je ne l'étais pas autant.. Je posais mes mains sur mes cuisses, allongeant mes jambes sur le sable. Un soupire. Aussi léger fut-il, il dura assez longtemps. Un long soupire donc. Je ne savais quoi faire. Je me remis à le contempler. Il n'avait pas l'air d'être très grand, ni très vieux. Quel âge avait-il ? En âge humain et en âge corporel..? Moi, j'avais exactement le même âge et ce, pour les deux.. J'avais laissé mon corps grandir, suivant mon âge humain. Mais peut-être allais-je ralentir cette croissance exaspérante. Il avait un visage assez enfantin. Cela me fit légèrement sourire. Avoir le visage ressemblant à celui d'un enfant me semblait marrant.. Mais, je n'allais tout de même pas me moquer de lui, n'est-ce-pas ?

    « Au fait, je ne sais pas pourquoi tu maudis la Lune, mais saches qu'elle n'y est pour rien. »

    Des paroles en l'air. Sans doute c'était-il passé quelque chose sous les yeux de ce bel astre. Et forcément, il ne pouvait rien faire. Il ne pouvait pas protéger. Il ne pouvait pas agir. Moi aussi, j'aurais aimé que la Lune me défende de mon terrible destin cette nuit-là. Mais, il ne fallait pas oublier qu'elle n'était pas humaine. Elle ne pouvait absolument rien faire pour nous aider. J'aurais tellement aimé que quelqu'un ou quelque chose agisse ce soir-là. Cette fois-ci, mes paroles furent étrangement douces. Presque chaudes. Apaisantes. Sans doute parce que je parlais de la Lune.. Oui, c'était surement pour cela..


Dernière édition par Alissa C. Boiovski le Jeu 1 Sep - 7:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Iruka Seishi
Gossip Gaku's Powaa
Gossip Gaku's Powaa
avatar

Mon n'Age ? : 24
I Was Born : 12/07/1993
Inscription : 16/09/2010
Masculin Messages : 1096
Ou Suis-Je ? : Quelque part.
Mes Humeurs : Fatigué.
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Ven 1 Juil - 7:18

Le froid...La Lune...Le sable...Le sang, tout ces ingrédient étaient réunis en ce lieu des plus magnifique souillé par ces détails...
Le froid, parce que malgré tout ce que j'avais fait, mon comportement « gentil » et tout, je la sentais comme distante, froide quoi...
La lune, parce que oui, une fois de plus, cet astre lunaire brillait de mille feux dans le ciel, illuminant la plage de ses rayons immaculés, me procurant toujours autant de douleur à son égard...
Le sable, parce que oui encore une fois, je le sentais sous mon corps...
Et enfin le sang, je sentais son odeur des plus alléchante tout autour de nous. Cette odeur ferrique emplissant mes narines, me donnant lentement envie d'en prendre...Mais où ? A qui ? Enfin bref, tout ceci ayant bercé mon enfance, ainsi que mon adolescence me faisant souffrir.

Je ne l'entendais pas retournant dans mes pensées repensant à ce passé si horrible, mais que je cachais...Ces jours soit disant heureux alors que tout allait mal...

[flashback]

Un jour de juillet...Le soleil brillait de tout ses feux...nous procurant chaleur et bronzage comme jamais. J'étais seul comme souvent marchant sur le chemin de ma maison, jusqu'à retrouver cette fille...Une fille aux cheveux de feu, ceux-ci dansant dans l'espace grâce au vent qui les portaient. C'était si doux de la voir même de dos...Depuis longtemps je l'aimais...Je l'avais toujours aimé depuis le primaire...A en mourir mais jamais je lui avouais...Jusqu'à ce que ma soeur s'en soit mêlé...Me conseillant fortement d' aller chose que je fit sous ces encouragement si chaleureux...Je m'étais avancé vers elle repensant à tout ces moments...Dans la classe j'étais tout le temps traité de monstre, la plupart ayant eu vent que je faisais des choses pas très normal..Comme déplacer violemment des objets, ou dire que je voyais leurs corps brûler désignant dans cette comparaison leur aura...Mais eux état normal ils ne pouvaient me comprendre et me considéraient comme un monstre...Une personne qui est malade dans sa tête, qui se prend pour quelqu'un avec des pouvoirs de la mort qui tue alors que cela est faux..
Puis soudain je m'arrêta...Pourquoi ? La jeune fille c'était retourné...M'ayant sentit. Elle me regardais de ces yeux violet et je sentais déjà cette sensation blessante, un regard qui ne trompe pas...Pas besoin de mots, elle me voyait elle aussi comme un monstre...Je baissa la tête jusqu'à ce qu'elle parle...étrangement comme toute les filles elle avait capté ce que je pensais...Devinant que je l'aimais, mais là ce fut la descente aux enfers...Elle m'avoua qu'elle ne m'aimait pas. Loin de là même, elle me haïssait pour ce que je suis, c'est à dire d'après ses mots un être abject...Puis après avoir avoué cela...Elle partit en courant...

La journée continua de passer, jusqu'à ce que la lune elle même vienne trôner sur le ciel. Je rentrais chez moi et après un court instant j'entendais un bruit suspect...Je monta pour aller dans la chambre de Haku ma soeur...et je la vis écroulé pleurant...Elle aussi était dans le même état que moi...Souvent rejeté par son côté différent...Et là...Elle pleurait...Je m'avança pour me mettre à genoux et l'enlacer de mes bras pour lui chuchoter de se calmer...Elle pleurait de chaudes larmes me brisant le coeur, cette personne que j'aimais...Ma soeur...

Et le seul témoins à cette scène la lune...Qui ne faisait rien...Rien pour nous changer les idées...Elle observait de sa blancheur, restant la même....Je la maudissais...Oui...Même si cela est idiot...

« Tu verras Haku...On sera heureux...un jour.... »

[fin du flash back]

Je la regardais doucement, elle, me confirmant doucement qu'elle allait bien et que oui elle était à la Gakuen Himitsu....Chose peu étonnante au final mais bon...

« Au fait, je ne sais pas pourquoi tu maudis la Lune, mais saches qu'elle n'y est pour rien. »


D'un seul coup je ne sais pas pourquoi je me sentais frémir et la vit s'essuyer quelque chose perlant sur son visage...Mentait-elle ou disait-elle quelque chose sachant très bien que c'est l'inverse ou qu'elle a tort ? Je soupira et lui dit.

« Elle est témoin de grand nombre de souffrances mais ne dit rien malgré sa présence apaisante...Elle m'intrigue mais pour une raison que j'ignore quoi que...Je la déteste...Voulant à la fois la toucher et la voir disparaître...Quelle utopie tu ne trouve pas ? Mais laisse moi te montrer en détails...Tu me comprendra peut être un peu plus... »

Je posa alors ma main sur la sienne et ferma les yeux lui montrant ces images, ma soeur...a genoux...pleurant, cette matinée...Des mots fusant....des images défilant doucement accompagnés de mots concordant... « Monstre, meurt, personne ne t'aimeras, tristesse, douleur, encore, quitter... ».

Je lui faisais ressentir ce que j'avais ressentis en ce jour lui laissant imaginer ce que ça fait de subit cela une majeure partie de sa vie....Puis je stoppa le contact pour pas qu'elle s'emporte...sait-on jamais...

« Voilà...tu sais beaucoup de choses maintenant...Sauf la plus importante...qui justifie ma haine lunaire...Ce soir où je suis devenu vampire... »

______________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Sam 2 Juil - 10:05

    Parfois, je me demandais pourquoi j'étais toujours distante et froide envers les autres.. Il m'était souvent arrivé d'essayer de changer comme ça, du jour au lendemain. Mais, c'était bien trop dur. Un simple sourire me donnait envie de pleurer. De pleurer ce monde absolument injuste. Absolument répugnant. Absolument écœurant.. Lorsque j'essayais de changer.. Les gens me regardaient bizarrement. Surement à cause de ma différence. Si rien ne s'était passé, peut-être serais-je une personne normale avec un caractère totalement différent, qui sait ? J'aimerais beaucoup l'être. Différente. Mais c'est bien trop dur.. Sourire, juste comme ça, me ferait bien trop souffrir.. Et puis, j'avais déjà une barrière glaciale. Une barrière qui me ferait un peu moins souffrir que d'étirer chaque jour mon visage.. Il me regardait. Ses yeux.. Ils étaient beaux. Sans doute parce qu'ils n'étaient pas miens. Je les admirais donc. J'éternuai soudainement. Une poussière peut-être. Ou le froid ? Ma peau ne réagissait pas pourtant.. Je n'y prêtais pas vraiment d'attention aussi.. Je plongeais mes yeux dans les siens. Mon regard s'y noyait, s'y asphyxiait complètement. Il soupira. Pourquoi ? Avais-je fait quelque chose de particulier ? Ou alors était-ce mes paroles ? Il me parla.

    « Elle est témoin de grand nombre de souffrances, mais ne dit rien malgré sa présence apaisante...Elle m'intrigue, mais pour une raison que j'ignore quoi que...Je la déteste...Voulant à la fois la toucher et la voir disparaître...Quelle utopie, tu ne trouves pas ? Mais laisses-moi te montrer en détails...Tu me comprendras peut être un peu plus... »

    Je comprenais ce sentiment. Même si je ne détestais pas vraiment cet astre, j'arrivais à comprendre ses mots. Moi aussi, j'aimerais tant pouvoir la toucher, la caresser, la presser dans mes bras jusqu'à la réduire en une simple bouillie. Mais, ça n'était pas possible. C'était de la pure folie. Qu'une simple utopie, comme il l'avait si bien dit. Cependant, une partie de ses paroles me tourmenta quelque peu. Il voulait me montrer quelque chose en détail.. Quoi ? Ce qu'il cachait ? Ce qu'il voulait oublier ? Un triste souvenir, ou alors un heureux gâché ? Je ne comprenais pas vraiment ce qu'il voulait me dire.. Il s'approcha légèrement de moi, sa main se déposa sur la mienne. Je ressentis un petit frisson me parcourir le corps. Je rougis. Un peu, mais cela se voyait quand même.. Il ferma lentement ses yeux. Je fis de même, joignant légèrement mes deux paupières. Des images commencèrent à apparaître et à fuser les unes derrière les autres. Une histoire. Un souvenir. Une profonde douleur. Je sentis mon cœur se déchirer. J'entendis même le bruit que cette plaie produisit en se formant. Monstre.. Monstre.. Monstre..!

    Des larmes.. Cela me rappelait à quelques instants ce que j'avais pu vivre en compagnie de mon père.. Ainsi que la question que je pouvais me répéter lorsque j'étais enfant.. Si je n'avais pas existé, cela aurait-il été mieux ? Si je n'étais pas née, mon père aurait-il été plus heureux ? Si mon existence n'était qu'un grand vide.. Des larmes.. Des milliers de larmes. Je ne pouvais me retenir intérieurement. Cependant, mon visage restait purement de marbre. J'étais bien trop atteinte par les sentiments m'envahissant pour pouvoir réagir.. Il me prendrait certainement pour une personne sans cœur. Je n'y pouvais rien. Lorsque les sentiments étaient trop forts, rien ne se passait. Mon cœur me faisait atrocement souffrir. Puis, d'autres images apparurent. Ce n'était plus ce petit garçon.. Non. Je vis une petite fille blonde aux yeux bleus. Faux. Ses yeux étaient rouges. Pourquoi ? Sa mère et son père étaient allongés par terre. Les corps entourés de sang encerclés la jeune fille tenant un petit garçon entre ses mains. Elle.. Mes yeux s'écarquillèrent brusquement. Mon visage prit un air à la fois choqué et blessé. Elle.. Buvait son sang. Qu'était-ce ? Que se passait-il ? Mes.. Souvenirs ? Ma respiration s'accéléra brusquement. Il avait lâché ma main depuis un petit moment déjà. Il avait même parlé. Je n'entendais pas sa voix.. Mes pensées étaient restées avec cette petite fille. Elle avait pourtant l'air si pure, mais elle avait déjà été souillée..

    Cette image disparut et la vision se stoppa. J'étais essoufflée. J'avais le souffle coupé. J'avais le cœur qui battait. Ma poitrine allait-elle exploser ? Je ne savais pas quoi faire.. Je restais là, à fixer le néant. Mon regard était vide. Je ne bougeais pas. J'étais immobile telle une statue.. Non, j'étais tétanisée. J'avais peur. Au fond du néant de mon regard, on pouvait y distinguer de la peur. Une profonde frayeur mélangée à plusieurs milliers de larmes. Mais, ces larmes étaient faites de sang. Ce sang que j'avais vu. Ce sang coulant dans ma gorge. Ce sang quittant le corps du petit garçon si heureux de voir la petite fille.. Non..! Que tout ceci cesse ! Que toutes ces pensées prennent fin ! Je commençais soudainement à trembler.. Je levais lentement mes deux mains en face de mon visage. Je les voyais pleines de sang.. Non..! Non..! Non ! Je hurlais tout en m'attrapant la tête et en la baissant, front contre le sable. Mes larmes coulaient.. Qu'était-ce encore que cette affreuse douleur ? Cette affreuse pensée ? Non ! Je voulais que ça s'arrête !


Dernière édition par Alissa C. Boiovski le Jeu 1 Sep - 7:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Iruka Seishi
Gossip Gaku's Powaa
Gossip Gaku's Powaa
avatar

Mon n'Age ? : 24
I Was Born : 12/07/1993
Inscription : 16/09/2010
Masculin Messages : 1096
Ou Suis-Je ? : Quelque part.
Mes Humeurs : Fatigué.
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Dim 3 Juil - 3:57

Quelle fille...Son air froid me faisait remonter dans le temps presque, ce visage, froid sans expressions spéciales...Bref malgré qu'elle soir disons bien faite, cet air là ne me plaisait guère...On est comme on est serte mais bon...Un sourire aussi peu sincère soit-il fait plaisir...De temps à autre...
Pour ma part je restais le même, quoi qu'un peu changé, je souriais moins...Après tout pourquoi me casser le derrière alors qu'il y a peu elle a découvert ou a compris ma manière d'être...Sourire coute que coute, que ce qui m'entoure soit positif ou négatif, que sa aille ou non. Histoire de ne pas faire plaisir à ceux qui veulent me faire chier..Ceux qui veulent me faire souffrir. Bref. Je m'étais contenté de lui montrer mes souvenirs histoire qu'elle me comprenne vraiment, que pendant un court instant, elle ressente ce que j'ai sentit durant ces années seul, enfermé dans une prison intérieur avec pour seul compagnie ma famille et encore, celle-ci était peu au courant, au final je devrais remercier ma soeur, c'est elle qui m'a empêché de faire une quelconque connerie à cet âge...Sans elle je serais sûrement un jeune homme enfermé sur lui même, qui irait seulement dans les coins de la pièce à sourire regardant les autres jouer, rires entre eux...Un enfant qui ne ferait que admirer la joie des autres sans avoir un minuscule espoir de pouvoir y goûter une seconde...

Je retirais doucement ma main de la sienne ne faisant pas plus attention que ça à ses rougeurs...Elle avait vu cette scène, face à la lune où j'avais réconforté ma soeur malgré mon état à moi aussi assez touché. Preuve de solidarité ? Non, preuve d'amour fraternel. « Haku...Où est-tu ? Tu me manques... »Voilà les paroles qui ces temps-ci me traversaient l'esprit malgré ces jours qui au fond outre le fait d'être ennuyeux, passent bien. Je re-ouvrais doucement les yeux pour la regarder...Mais là je remarquais que quelque chose clochait...ou allait clocher...
En effet, ses yeux étaient vitreux, comme un vampire lorsqu'il est comme en transe quand il boit du sang et commence à perdre le contrôle...Ou tout simplement lorsque l'on pense à un souvenir profond. Là elle était dans ce cas, mais elle ne resta pas dans cet état très longtemps...Très vite, elle posa ses mains sur son visage, sur ses yeux si je ne me trompe pas, commençant à crier..A se débattre comme si elle était assaillit par quelque chose, une bête surgissant du passé ? Avait-elle fait quelque chose dans le passé qu'elle avait oublié et qui là à cause de mon pouvoir l'avait fait subitement resurgir ? Sûrement..Elle perdait le contrôle de soi...Et je craignais au pire des cas en faire les frais très bientôt...Je me décida alors à me protéger et à la calmer par la même occasion...

Je me plaça derrière elle et pour l'immobiliser attrapa ses bras par l'arrière. L'empêchant de bouger, mes pieds vinrent se mettre entre les siens pour l'immobiliser aussi bien au niveau de bras que au niveau des jambes...Puis je lui chuchotais doucement.

« Calme toi...S'il te plait...C'est finit... »


Doucement je posa alors ma main sur son front pour me décider d'entrer dans son esprit...Même si elle n'était pas d'accords, ou si elle ne m'avait pas donné celui-ci j'entra de force dans sa tête...Arrivant en plein milieu de ce rêve...Ou plutôt cauchemar contenu dans son esprit, ce souvenir qui la troublait...Devant moi, deux enfin au total quatre personnes dans une pièce, deux allongées, une personne à genoux et enfin moi...Deux personnes au sol qui baignaient doucement dans leur sang, par chance, étant un rêve je ne pouvais sentir quoi que ce soit...Par contre, c'était comme si je réecrivais son rêve...La jeune fille pouvait me voir et me toucher voir même me tuer..Mais bien sûr tuer mentalement...Si elle me tue, cela ne me tuera pas vraiment...Je sortirais juste brutalement de son rêve...
Je la regardais, cette petite fille aux cheveux blond comme les champs de blé qui était penché sur le cou des personnes allongées...Alors...Elle avait tué jeune ? Je la regardais et lui demanda d'un ton calme.

« Que c'est-il passé ici ? Tu es Alissa non ? »

______________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Lun 4 Juil - 2:17

    Une affreuse douleur s'empara de mon crâne. J'avais l'impression que l'on me déchiquetait le cerveau.. Du sang commença à couler de mes narines. Les larmes fusaient au coin de mes yeux. J'avais du mal à respirer, tout mon corps commençait à me faire souffrir. Je pressais fortement mes mains contre ma tête. Je les enfonçais violemment dans ma peau. Les images continuaient de défiler dans mon esprit.. Je voulais que tout ceci cesse au plus vite. Qui était cette petite fille ? Était-ce moi ? Elle me ressemblait tellement.. Le jour où j'avais perdu ma pureté, mon innocence. Le jour où j'avais réellement ouvert les yeux. Mon cœur me faisait tellement mal.. Comme s'il se brisait lentement. J'avais enfoncé le haut de ma tête dans le sable. Je voulais m'enfouir, me cacher.. J'agrippais farouchement mes cheveux, commençant alors à les tirer légèrement. Je voulais que cette douleur se stoppe. J'avais mal. Je souffrais tellement.. J'hurlais une deuxième fois. Mon corps brûlait. Je voulais me jeter dans le lac et ne jamais en sortir. Je voulais en finir avec cette maudite souffrance..

    Quelqu'un m'attrapa les bras. Surement le jeune homme nommé Iruka. Il m'immobilisa. Je ne lui avais pourtant rien demandé. Ses actions accentuèrent la douleur qui s'était emparée de mon corps. Il s'occupa ensuite de mes pieds, plaçant les siens de telle manière que je ne puisse les bouger. J'étais à présent maîtrisée. Comme si j'allais lui faire quelque chose.. Non, j'aurais plutôt mutilé mon propre corps pour faire taire cette douleur. Attaquer la souffrance par sa jumelle était pour moi la meilleure solution. Mais, maintenant, je ne pouvais plus rien faire.. Il chuchota enfin quelques mots à mon oreille..

    « Calme toi...S'il te plait...C'est finit... »

    Me calmer.. Je rêve ou il voulait que je me calme ?! Et comment étais-je sensée faire au juste ? Cette douleur n'en finissait pas.. S’il arrivait à la faire taire, soit, je me calmerais sans doute. Mais il ne pourrait pas le faire. Alors, je continuerais. Je me redressais au moins. Mon dos était collé contre son torse. Pourquoi faisait-il cela.. Pourquoi m'empêchait-il de trouver une solution à ce problème ? Pourquoi se mêlait-il de ce qui ne le regardait pas ? Je ne savais pas quoi faire à part subir. Oui, je ne faisais que subir. Tout le temps. Pourquoi étais-je si faible.. Il posa alors sa main sur mon front. Que faisait-il ? Je sentis une seconde douleur. Mais.. Une douleur apaisante ? Ce fut comme si mon corps ne me répondait plus. Je plongeais dans ces souvenirs perdus..

    A l'intérieur de mon esprit. A l'intérieur de mon cauchemar. Ce rêve sans fin, troublant l'infini.

    Une jeune fille de 12 ans. Des cheveux blonds lui arrivant juste au-dessus des épaules. Une peau pâle et lumineuse. Un sourire si joli. Mais des yeux si rouges. Debout, tenant dans ses bras un jeune garçon de son âge, lui ressemblant presque trait pour trait. Elle se trouvait dans le salon. Immense pièce. Composée d'une cheminée allumée, d'un grand canapé et d'une télévision située en face, d'un piano et d'une grande table. Différents tableaux sur les murs. Des photographies, des peintures, des dessins, des images. Du sang. Il y en avait de partout. Deux corps gisait sur le sol, des morsures sur le coup, du sang coulait encore de leurs plaies. La jeune fille avait ses crocs plantés dans la gorge du petit garçon. Elle avait pourtant les larmes aux yeux, mais ne pleurait pas. Lorsqu'elle eut fini, elle lâcha le corps qui s'écrasa au sol. Son visage était souillé par le sang. Elle sentit soudainement une présence. Pourtant, il y a quelques instants, elle était la seule personne vivante de cette pièce. Elle se tourna vers cette apparition. Un autre garçon. Plus grand qu'elle. Des yeux bleus/gris assez charmants. Des cheveux d'une couleur plutôt amusante. Bleue. Il la regardait. Elle sourit. Ses yeux lançaient des regards sadiques. Ne ressentait-elle donc rien après ce massacre ? Qui pouvait-elle être.. Elle me ressemblait tellement.. Elle se mit à rire, mais les paroles du jeune homme la stoppèrent.

    « Que s'est-il passé ici ? Tu es Alissa, non ? »

    Encore un sourire. Pourquoi souriait-elle autant ? Était-elle si fière de son œuvre ? Elle s'approchait lentement du jeune garçon. Marchant sans crainte et sans honte sur les corps devant elle. Elle lui attrapa le visage avec ses deux mains pour le faire se baisser et posa son front contre le sien. Toujours souriante, elle lui lécha le bout du nez. Elle rigola une nouvelle fois, ne lâchant pas la tête du jeune homme. Elle plongea alors son regard dans le sien.

    « Alissa ? Comment connaissez-vous cette personne, vampire ? »

    Un autre sourire. Elle approcha ses lèvres de la joue du garçon et fit deux entailles grâce à ses crocs. Elle vint ensuite lécher le sang qui s'en échappa, dégustant chaque goutte qui lui était offerte. Comment avait-elle pu deviner qu'il était comme elle ? Un vampire.. D'où tenait-elle cette information ? N'était-ce pas la première fois qu'elle le voyait.. Elle continuait de le fixer, d'un air froid et provocateur.


Dernière édition par Alissa C. Boiovski le Jeu 1 Sep - 7:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Iruka Seishi
Gossip Gaku's Powaa
Gossip Gaku's Powaa
avatar

Mon n'Age ? : 24
I Was Born : 12/07/1993
Inscription : 16/09/2010
Masculin Messages : 1096
Ou Suis-Je ? : Quelque part.
Mes Humeurs : Fatigué.
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Lun 4 Juil - 2:45

Le pouvoir de l'esprit...Je l'utilisais très rarement après tout je ne voyais pas grand intêrés que d'aller dans la tête des gens pour aller voir leurs souvenirs qui pouvait les troubler un maximum...Je ne faisais qu'en cas d'extrême urgence car cela était souvent efficace. Cela permettais d'en apprendre plus avec la personne, investiguer dans son esprit mais surtout manipuler son souvenir...Tout ce que je faisais dans sa tête pourrait si je le voulais être comme sauvegardé...En gros je peux si je veux faire partit à part entière de son histoire...Faire croire ce que je veux du moins je pense mais après je ne vois pas de grands intérêts à faire cela...Outre devenir une ordure...Bref.
J'étais entré dans cet esprit pour atterrir dans ce souvenir des plus macabres, une scène insolite qui me laissa assez choqué sur le coup...Une jeune fille se tenant à genoux en train de mordre un jeune garçon...Les larmes aux yeux sans pleurer..Et deux personnes inertes au sol baignant dans leur sang...Elle avait donc massacré ses parents ? Sa famille ? Quelle horreur..Bien que je restais de marbre, j'étais comme horrifié...Pas étonnant qu'on soit froid après un tel acte...

Je soupira gardant mon regard dans celui de l'enfant....Celui-ci semblait un tout petit peu étonné de mon apparition si soudaine...Je soupira et la vis se lever doucement pour marcher d'un pas lent mais précis dans ma direction. Elle se trouva rapidement devant moi et sans mal elle m'attrapa le visage pour m'abaisser et poser son front pour un face à face des plus intéressant...Allais-je moi aussi faire les frais ? Elle me lécha le nez en rigolant me laissant une légère teint rouge sur le nez...Sa langue étant encore imbibée de sang frais...

« Alissa ? Comment connaissez-vous cette personne, vampire ? »

D'un air froid et provocateur elle entailla ma joue avec ses canines léchant mon sang...Arf dommage j'avais oublié ce détail...Moi je ne ressentais rien, pas d'odeurs, pas le toucher ni la douleur dans son esprit mais elle pouvait tout sentir...Elle me tranchais la gorge, je sortirais brutalement de son esprit choqué si ça se trouve mais elle pourra goûter mon sang...Tout en sentant un goût...Comme si j'étais un fantôme à sens unique...Mais ce "mode" cachait un autre secret...Celui de l'imagination...On est dans sa tête, rien de tout cela est réel comme la présence ici....

Doucement je l'attrapa par la gorge la soulevant doucement pour éviter qu'elle morde mon cou puis l'envoya contre le mur...Un coussin type pouf apparaissant comme par magie. Pour ma part je fit apparaître comme un trône...Oui je voulais m'asseoir confortablement et alors ? J'utilisais juste cette capacité qu'est le pouvoir de l'esprit...Je contrôlais tout mais pas moi uniquement...Je lui souris doucement comme pour lui donner un indice je lui dit.

« Comment je te connais ? Je suis disons quelqu'un de l'extérieur...Tout ce qui est ici n'est autre qu'un souvenir dans ta propre tête...En espérant que tu comprennes...Je suis simplement venu ici pour comprendre le mal d'Alissa en ce moment dans la vie réel...Interrompt moi si tu as une question... »


Je craignais juste une chose car au fond bien que l'imagination me donne l'avantage...C'était aussi mon talon d'Achille...Car elle aussi pouvait utiliser cette capacité étant dans son esprit...Qui sait...Peut être comprendra-t-elle cela et essaiera de me tuer pour savourer plus de sang....Je sent que les ennuis ne font que commencer...Je soupira me préparant au pire.

« Pourquoi as-tu tué toutes ces personnes qui te sont chères ? As-tu faim ? »

Je cherchais à comprendre et l'apaiser avec pour but de simplement raisonner cette Alissa du passé...Pour arriver à un but...L'effacement naturel de ce rêve cauchemardesque qui semble l'hanter.
La tuer ne ferait rien, elle devait parler et disparaître d'elle même...Voilà le secret...Arriverais-je à mon but et la calmer par la même occasion ? Nous le verrons bien...

______________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Lun 4 Juil - 5:19

    La jeune fille se lécha doucement les lèvres. Elle trouva sans doute la saveur de son sang à son goût. Il n'eut cependant aucune réaction. Était-il réellement là ? N'était-ce pas plutôt un fantôme ? Pourtant, la jeune fille n'avait pas l'air de réagir à cela, quand bien même elle l'avait compris depuis son arrivée. Moi, je n'étais dans la peau d'aucun des protagonistes, je voyais juste la scène. Mais, en même temps, je ressentais un peu la même chose que la jeune fille.. C'était plutôt bizarre et effrayant, il fallait l'avouer. Je me demandais vraiment ce qu'il se passait. Était-ce un souvenir ? Pourquoi Iruka était-il apparu dedans ? Pourquoi ne pouvais-je retourner à la réalité ? Cela se situait dans mon esprit.. Dans ce cas, ne pouvais-je donc rien faire ? Il l'attrapa doucement par la gorge. Elle se laissa faire, amusée. Il la souleva lentement, ses pieds ne touchant plus le sol. Il avait peut-être peur d'être mordu. Il l'envoya valser contre un mur. Non, contre un coussin, un genre de pouf, qui apparut comme par magie. Mais oui ! C'était mon esprit ! Peut-être pouvais-je réagir ainsi, non ? En créant des choses pour les arrêter.. Il sourit, après avoir fait apparaître de la même manière un trône sur lequel il s'assit. En attendant, la jeune fille rebondit sur le pouf et atterrit sur ses pieds, toujours souriante.

    « Comment je te connais ? Je suis disons quelqu'un de l'extérieur...Tout ce qui est ici n'est autre qu'un souvenir dans ta propre tête...En espérant que tu comprennes...Je suis simplement venu ici pour comprendre le mal d'Alissa en ce moment dans la vie réel...Interrompt moi si tu as une question... »

    Quelqu'un de l'extérieur ? Elle n'avait pas l'air de comprendre.. Donc, c'était bien quelque chose se passant dans ma tête.. Soudainement le regard de la jeune fille s'éclaircit. Que lui arrivait-il ? Elle sourit gaiement tout en levant légèrement ses mains en l'air, s'étirant. Qu'avait-elle donc en tête ? Quand bien même je pouvais ressentir la même chose qu'elle, je ne pouvais savoir ce à quoi elle pensait.. Elle s'accroupit, palpant légèrement le sol. Pourquoi faisait-elle ceci ? Elle souriait encore. Elle se releva. Elle avait l'air d'être contente. Avait-elle compris elle aussi ? C'était bizarre.. Pile au moment où je m'en étais rendue compte, elle avait commencé à sourire ainsi. Mes pensées lui étaient-elles transmises ? Elle se remit à fixer Iruka. Elle avait surement quelques idées en tête, mais quoi ? Elle s'approcha de quelques pas, restant tout de même à une certaine distance de lui. Il soupira..

    « Pourquoi as-tu tué toutes ces personnes qui te sont chères ? As-tu faim ? »

    Pourquoi ces questions ? Que voulait-il faire ? Je ne comprenais plus rien.. La jeune fille, elle, semblait trouver ça amusant. Elle ferma les yeux tout en souriant. Puis, elle tapa des mains. Le décor ne changea pas, mais le sol se déroba. Que se passait-il ? Iruka tomba. La fille aussi. Mais, elle n'avait aucune réaction. Elle rigola. Cela sembla lui plaire. Soudain, elle regarda en l'air. Elle ferma les yeux et, lorsqu'elle les rouvrit, ce fut comme si j'étais en elle. Même si je ne savais toujours pas ce qu'elle voulait faire, j'avais l'impression d'être elle. A moins qu'elle ne soit moi ? Elle tapa une nouvelle fois des mains et le trône se mit à brûler, ainsi que tous les meubles alentour. Était-ce mon imagination ? Je ressentais toute la chaleur qui était produite. Elle rigolait de plus belle. Elle s'approcha du jeune homme et lui donna un coup de poing. Elle ne frappa pas fort, mais assez pour l'envoyer contre le mur. Elle apparut derrière lui et posa son pied sur sa tête, le forçant à manger le sol, enfin ce qu'il en restait. Elle s'assit sur lui. Posant ses mains sur les oreilles du garçon. Des insectes firent leur apparition, se dirigeant en sa direction.

    « Ha ha ha ! Dis-moi, tu aimes ? Ce pouvoir est si amusant ! Mais, tu n'as toujours pas répondu à ma question ! ♥ »

    Elle riait encore et toujours. Était-ce réellement si amusant ? Je trouvais tout cela répugnant.. Mais, je ressentais une joie immense, un plaisir gigantesque. Ce sentiment.. Je peine à vous le décrire. Les différents insectes grimpèrent sur le corps du garçon, ne faisant nullement attention à la jeune fille. Cette dernière se pencha vers le visage d'Iruka, lui tournant la tête pour pouvoir le regarder dans les yeux. Elle lui lécha les lèvres, d'un regard tout autant répugnant. Elle s'amusait comme une folle. Peut-être n'aurait-il pas du intervenir. Pourquoi avait-il fait cela ? Quelle folie s'était-elle emparée de son corps ? Pourquoi.. Je ne comprenais pas.


Dernière édition par Alissa C. Boiovski le Jeu 1 Sep - 7:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Iruka Seishi
Gossip Gaku's Powaa
Gossip Gaku's Powaa
avatar

Mon n'Age ? : 24
I Was Born : 12/07/1993
Inscription : 16/09/2010
Masculin Messages : 1096
Ou Suis-Je ? : Quelque part.
Mes Humeurs : Fatigué.
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Lun 4 Juil - 6:27

Quelle idée au final..Pourquoi avais-je infiltré son esprit...Rien qu'à regarder cette jeune fille je sentais émaner d'elle une aura si noire, que même la mienne n'était pas assez claire pour éclairer un peu la sienne...La convaincre de disparaître de sa tête sera difficile pour ne pas dire impossible...Je me demandais comment j'allais faire pour y arriver...Déjà si elle découvre la petite astuce qui était de penser à ce qu'elle voulait pour l'obtenir ici...Cela sera dur..Enfin bon...J'attendais doucement de voir sa réaction, moi trônant au centre de la pièce sur ce trône justement...Oui je sais..Jm'en fait pas..Et alors ? Comme les rillettes Bordeaux Chenel, nous n'avons pas les même valeurs...Bref...

Elle réagis enfin..Tapant des mains...Et là le sol disparut..Nous nous mîmes pas à tomber dans un vide mais bon...ça faisait un peu bizarre tout de même...Je soupira toujours aussi las de la voir ainsi...Allait-elle parler ? Doucement elle retapa des main pour brûler tout autour de nous, mon trône, les meubles, les corps...Tout. Moi je ne ressentais pas la chaleur ni la douleur mais bon...Elle avait découvert le moyen de maitriser l'esprit..Ce sera donc un combat d'esprit...Celui avec la plus grande volonté gagnera...Doucement enfin que dis-je...Rapidement elle me frappa assez fortement pour m'envoyer voler contre le mur...Je ne ressentais rien mais bon...Elle voulait la bagarre...Elle apparu et me fit manger le sol...Décidément elle en voulait la petite...Des insectes firent alors leurs apparitions...Blates, mites, araignées, fourmis...Bref de tout...Beurk...

« Ha ha ha ! Dis-moi, tu aimes ? Ce pouvoir est si amusant ! Mais, tu n'as toujours pas répondu à ma question ! ♥ »

je soupira ces bestioles répugnantes montant sur mon corps...Pour ma part je faisais que rester docile pensant doucement à quelque chose...Doucement les bestioles brûlèrent d'elles même...Sans dégager une quelconque chaleur...Comme si son imagination à elle avait été supprimé...Après tout est possible ici...Je soupira et l'envoya miraculeusement voler contre le plafond...La cognant fortement au niveau du dos...Pour la voir se rétamer au sol...Ne faisant pas attention à la douleur qu'elle pouvait ressentir...Je n'avais pas que ça à faire...
Je fis par la suite apparaitre une chaise plus simpliste pour m'asseoir face à elle et dire d'un ton moqueur.

« Le plafond était bon ou on doit recommencer ? »

J'affichais mon air las...Après tout je n'avais que ça à montrer...Elle s'amusait à vouloir me faire souffrir ou même me torturer, moi je n'étais point venu pour ça...Au contraire je voulais discuter...Alors faisant apparaître des sorte de câbles depuis les ombres de la pièce je l'accrocha de partout pour l'immobiliser dans la même position que Jésus lors de sa cruxification, c'est à dire en T. Puis je la regardais doucement assis sur ma chaise...Puis je lui lâcha doucement ces quelques mots.

« Je suis là pour te raisonner...Pas te battre facilement...Donc soi tu m'écoutes...Ou alors on se bat mais au cas ou tu t'en serait pas rendu compte je ne ressent rien tandis que toi je pense que oui...Si tu veux des explications...Cesse de penser à quoi que ce soit, imaginer n'importe quoi...Et parlons...Pigé ? »

A tout problème sa solution....Pire qu'un pion je l'avais comme punis lui parlant sèchement...Comme quoi faut pas m'emmerder...Je la regarda dans les yeux attendant un truc...Rho et puis zut...Je prenais mes précautions...Je décida de faire apparaître trois choses en même temps...Une guillotine au dessus de sa tête, une sorte de bélier très bien tendu et enfin une arbalète automatique relié à son bras et ses jambes...Au moindre mouvement cette arbalète se déclenche..Puis je lui dit.

« Si tu essaye de faire disparaître une seule chose...Ou de t'échapper par la violence...Ces choses se déclenche...Tu ne mourras pas...Mais je peux te dire que ça piquera un peu je pense...Alors maintenant on peut parler tranquillement ? Ou bien je dois garder ces choses en mon contrôle pour te forcer à parler tranquillement ? »

______________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Lun 1 Aoû - 1:47

    Je n'en pouvais plus. J'avais l'impression que l'on me détruisait de l'intérieur. Cette jeune fille me faisait trembler de peur, de terreur et d'horreur. Mais c'était moi. Et je ne pouvais rien faire contre cette vérité absolue. Iruka ne réagissait pas. Et elle, elle s'amusait. Elle savait pourtant qu'il ne sentait rien. Alors, pourquoi faisait-elle tout ça ? Peut-être voulait-elle s'échapper de la réalité ? Peut-être voulait-elle oublier ce qu'elle venait de faire ? Après tout, elle avait tué toute sa famille. Comment ne pas être épris de folie après de tels actes ? Il ne comprenait sans doute pas. S'il voulait la faire souffrir, alors elle se laisserait faire. Alors elle serait docile. Espérant que toute souffrance puisse apaiser celle de son cœur. Elle pensait comme moi, je pensais comme elle. Après tout, elle était moi, et j'étais elle. Je pense que, si je le voulais, je pourrais tout stopper et le renvoyer de force hors de ma mémoire. Mais je ne le faisais pas. Pour l'instant, je me contentais de regarder et de souffrir en silence. En un soupire, tout ce qu'elle avait imaginé disparut et elle fut envoyée brutalement contre le plafond. Un léger craquement sourd se fit entendre. Son dos surement. Je ressentis sa douleur émanant de sa blessure. Elle ferma les yeux et retomba sur le sol. Celui lui fit beaucoup de bien. Souffrir m'aidait beaucoup à retourner à la réalité. Alors, forcément, pour elle aussi ça ne faisait que l'aider. Il se fichait complètement d'elle. Une chaise fit son apparition face à elle et elle s'y installa, pour ensuite annoncer d'un ton moqueur.

    « Le plafond était bon ou on doit recommencer ? »

    Elle se fit attacher par d'énormes câbles sortant de nulle part. Elle restait docile. Détachée du monde, elle mettait son âme à l'abri. Enfin, ce qu'il restait de son âme. C'est-à-dire, pas grand chose. Dire qu'en parlant d'elle, je parlais aussi de moi.. Cela me faisait plutôt drôle. Elle ne pouvait plus bouger, mais cela ne la gênait pas vraiment. Ses yeux ne dégageaient aucune lumière, même pas de l'obscurité. Ils étaient complètement vides. On aurait dit des yeux de cadavre. Les mêmes yeux que son frère mort. Il continuait de la toiser d'un air ennuyant. Il en avait marre ? Elle aussi. Moi aussi.

    « Je suis là pour te raisonner...Pas te battre facilement...Donc soi tu m'écoutes...Ou alors on se bat mais au cas ou tu t'en serait pas rendu compte je ne ressent rien tandis que toi je pense que oui...Si tu veux des explications...Cesse de penser à quoi que ce soit, imaginer n'importe quoi...Et parlons...Pigé ? »

    Il n'avait sans doute pas remarqué qu'elle était devenue une sorte de coquille vide. Elle ne réagissait plus. Elle se laissait aller. Elle avait également envie de pleurer, envie de hurler et envie de mourir. S'il voulait la faire souffrir, alors elle ne ferait que sourire à chaque blessure infligée, le remerciant du plus profond de son cœur. Après tout, elle était trop faible pour faire quoique-ce-soit d'autre.. Ses paroles étaient sèches. Parler ainsi à une enfant de 12 ans.. Il était vraiment dur. Il continuait de la fixer, s'attendant surement à quelque chose de sa part. N'avait-il pas vu qu'elle s'était déjà résignée ? Une guillotine apparut. Suivi d'un bélier, puis d'une arbalète automatique. Ne pouvait-il donc pas lui faire confiance ? Enfin, elle non plus ne pouvait plus croire en quelqu'un d'autre. Les gens étaient si répugnants envers les autres. Il ne fallait pas s'attacher à eux. Mais, c'était beaucoup trop difficile de vivre seule..

    « Si tu essaye de faire disparaître une seule chose...Ou de t'échapper par la violence...Ces choses se déclenche...Tu ne mourras pas...Mais je peux te dire que ça piquera un peu je pense...Alors maintenant on peut parler tranquillement ? Ou bien je dois garder ces choses en mon contrôle pour te forcer à parler tranquillement ? »

    Il avait beau essayer de lui faire peur, aucune réaction. Elle ne l'écoutait même plus. Elle n'avait pas besoin de l'entendre pour le comprendre de toute façon.. Elle savait parfaitement ce qu'il se passerait si elle essayait de bouger. Elle ferma lentement les yeux. Elle ne pensait à rien. Enfin, peut-être à sa propre mort ? Elle ne savait pas quoi faire. Alors elle ne faisait rien. A quoi bon ? Voilà ce qu'elle se répétait à longueur de temps.. Elle aurait voulu remonter le temps.. Et je le voulais encore. J'aurais aimé ne pas naître. Cela aurait été bien mieux, non ? Surement.. Sans doute. J'en étais même sure et certaine. Du sang commença à dégouliner de ses lèvres. Que faisait-elle ? Essayait-elle de se tuer pensivement ? Mon cœur se resserra. Une douleur s'empara de moi. Était-ce ce qu'elle était en train de s'infliger ? Elle était aussi folle que moi.. Voire même plus encore.. Cela ne m'étonnait guère.. Mais, comment Iruka allait-il réagir à ce suicide mental ?


Dernière édition par Alissa C. Boiovski le Jeu 1 Sep - 7:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Iruka Seishi
Gossip Gaku's Powaa
Gossip Gaku's Powaa
avatar

Mon n'Age ? : 24
I Was Born : 12/07/1993
Inscription : 16/09/2010
Masculin Messages : 1096
Ou Suis-Je ? : Quelque part.
Mes Humeurs : Fatigué.
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Lun 1 Aoû - 3:04

Quelle histoire...Dire que je lui avais parlé de mon passé, mais maintenant je me retrouvé dans son esprit. J'avais vu des choses pour le moins affreux. A commencer par l'assassina de sa famille par la soif. Elle les avaient vidés de leur sang et semblait avoir aucun scrupule. Mais aussi cruel cela soit-il sous l'effet de soif, on ne se rend pas compte de ce qu'il se passe..Je soupira me trouvant stupide d'en arriver là...Devoir la piéger comme ça, la menacer limite juste pour pouvoir parler...Enfin, la menacer je ne comptais pas faire ce que je disais ce serait méchant de ma part, mais j'espérais que cette fille de douze ans soit craintive avec ce coup...Quelle me parle …

Je la regardais doucement dans les yeux, elle qui restait désormais silencieuse. Un silence pesant avec le temps...que faisait-elle ? Se repentissant-elle de ses actes ? Je ne savais pas mais à mon grand malheur, je fut très vite fixé...Depuis tout à l'heure elle ne parlait plus, son regard s'était vidé d'émotions, comme une coquille vide n'attendant que la mort. Et malheureusement avec le pouvoir de cet endroit, si elle y pensait fort, elle pouvait se suicider mentalement...Mais cela n'est pas sans risque. Mon but était qu'elle disparaisse serte, mais de manière consentante, qu'elle soit sereine qu'elle se dise enfin que malgré tout, tout n'est pas de sa faute. Du sang coula le long de ses lèvres...Elle avait déjà commencé son affaire...

« ALISSA... »

Dès lors, toute les « protections ou menaces » disparurent pour que ma personne puisse avancer, la saisissant par les épaules non pas pour la secouer mais espérer faire un contact...Réveiller la partie qui dormait en elle...Elle qui devait sûrement observer ça depuis tout à l'heure...Je ne voulais pas qu'elle meurt, pas comme ça et encore moins maintenant./ Elle pouvait prendre le dessus...Et je ne voulais que ça. Qu'elle reprenne le dessus sur son corps qu'elle stop ce processus bien trop malheureux. Mourir comme ça c'est idiot.

« Bat toi Alissa...Je veux t'aider...Tout ce temps tu as dû être seule, je le sais je sais ce que ça fait...Les gens t'évitent, ils te haïssent, il ne t'aime pas tout ceci je sais ce que c'est alors s'il te plait...Il te reste encore des choses à vivre...Ok ton passé n'est pas rose mais il est encore temps de le changer...Changer ton futur...S'il te plait Alissa entend ma parole...Pitié... »


Je regardais ces yeux vides...Elle n'avait aucune volonté, rien dans ce corps...C'est alors que je la gifla dans un claquement sourd et lui dit les larmes aux yeux.

« VIE BON SANG...MÊME SI TU AS FAIT ÇA TU MÉRITE DE VIVRE...ET MOI JE SERAIS TOUJOURS LA PARCE QUE TU ES UNE AMIE POUR MOI... »

Je venais de lui avouer...L'amitié pour moi est une chose incroyable, malgré tout les tracas de la vie, l'amitié est toujours là pour nous, tout comme l'amour. J'espérais qu'elle m'écoute et qu'elle fasse le bon choix...Qu'elle vive...

______________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Dim 28 Aoû - 8:51

    Le sang continuait de couler le long de son menton, puis de son coup. Tout un filet de sang, comme si jamais il n'allait s'arrêter. Tout disparut autour de la petite fille et Iruka accourut vers elle. Il la saisit par les épaules. Qu'essayait-il de faire ? Il ouvrit la bouche. Disait-il quelque chose ? Je n'entendais déjà plus rien. Ma vue se troublait peu à peu. Après tout, si elle se tuait, peut-être allais-je disparaître avec elle ? C'était un fait à ne pas négliger. Il mit une baffe à mon moi passé. Il pleurait. Pourquoi ? Il n'avait aucune raison d'agir ainsi pourtant.. Le visage d'Iruka en pleurs. Ce fut la dernière chose que je vis avant de sombrer dans un autre endroit sans doute inventé par mon esprit...

    Je n'entendais rien. Je ne voyais rien. Je ne sentais rien. Je ne bougeais pas. J'étais assise en tailleur sur le sol.. C'était le vide complet dans mon esprit. Je ne pensais absolument à rien. Le néant. Oui, c'était le néant. Rien d'autre que le néant. J'avais même perdu la notion du temps. Je sentis soudainement la présence de quelqu'un. La petite fille de douze ans était dans la même position que moi et nous étions dos à dos. Aucune de nous deux ne disait quelque chose. Aucune de nous deux ne pensait à quelque chose. Le silence nous entourait et le temps s'écoulait le plus lentement possible. Chacune de nous deux fixait droit devant elle. Nous n'avions rien à nous dire. Puis, pouvant lire dans les pensées l'une de l'autre, parler ne servirait à rien. Nous nous demandions où nous pouvions bien être. Un endroit aussi noir que celui-ci était à la fois rassurant et effrayant. C'est alors qu'un léger bruit se fit entendre. La petite fille s'était agenouillée et avait posé ses mains sur mes yeux, les cachant. Je fermais mes paupières, me laissant aller au silence. Elle fit de même. Nous eûmes tout à coup l'impression que le sol se déroba sous nos corps. Cependant, nous restâmes immobiles, telles des statues. Je mis mes mains sur les siennes. Des larmes commencèrent à couler le long de nos joues. Lorsqu'elle enleva ses mains de mes yeux, la lumière revint... Iruka était devant la petite fille. Elle lui attrapa soudainement le visage.


    « Bouh ! »

    Nous fûmes tous projetés en-dehors de mes pensées. J'étais à nouveau à genoux dans le sable glacé. Il faisait toujours nuit. C'est comme si le temps ne s'était pas écoulé. Comme s'il s'était soudainement stoppé. Ma douleur s'était elle aussi arrêtée. Tant mieux. Je laissais échapper un soupire. Je ne savais pas trop comment nous étions revenus à la réalité, mais je ne voulais pas savoir de toute façon.. Nous étions dans la même position qu'avant qu'il ne rentre dans mon esprit. Une position tout de même un peu gênante à mon goût.. Je ne pus m'empêcher de rougir en m'en rendant compte, mais ne lui dis rien... Je me dégageais de sa prise et me mis en tailleur en face de lui. Je ne savais pas trop quoi dire après ce qu'il venait de se passer... Je le fixais. Je me demandais ce qu'il allait faire après ça. Je me sentais très mal à l'aise, je ne voulais pas qu'il me regarde. Personne n'avait jamais su à propos de mon passé et j'aurais aimé que personne ne sache. Mais le destin en avait décidé autrement apparemment ...


Dernière édition par Alissa C. Boiovski le Jeu 1 Sep - 7:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Iruka Seishi
Gossip Gaku's Powaa
Gossip Gaku's Powaa
avatar

Mon n'Age ? : 24
I Was Born : 12/07/1993
Inscription : 16/09/2010
Masculin Messages : 1096
Ou Suis-Je ? : Quelque part.
Mes Humeurs : Fatigué.
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Lun 29 Aoû - 2:51

Quel moment...décidément, j'avais rencontre cette fille qui se trouvait être une vampire comme moi..enfin presque je ne savais pas si elle etait mordu ou vampire de sang pur..Bref on s'en fichais. Après cela on a discute jusqu'à ce que on engage un combat mental. Mou voulant découvrir sonos et ce qui la tracassais énormément. J'avais découvert donc son passe assez trouble ainsi que terrifiant. Elle avait tue ses parents ainsi que sa famille pour se nourrir. Boire leur sang sans scrupule...décidément quelle histoire. Je voulais l'aider. Lui effacer ce moment dramatique de sa vie mais le destin en voulait autrement. La petite fille du passe reprenais le dessus sur elle et commençait. Se suicider mentalement et donc mourir tuent avec elle la fille du présent. Moi lui hurlant dessus pour ne pas quelle meurt je soupira encore et encore jusqu'à ce que nous tombions sans le noir...soudain je me retrouva entre la petite fille et la grande mais celle ci ne fit rien...nous revimes miraculeusement au présent hors de son esprit...je n'avais pas réussis a lui effacer cet instant tragique mais maintenant je savais son passe...je soupira un grand coup la votant se reculer puis je lui sur dune voix de coulât douce pour la rassurer.

" Rien de casse ? Désole je ne voulais pas te faire de mal...je ne dirais rien a personne ton passe reste dans ta tête et moi motus et bouche cousue...."

Je lui sourit et me rapprocha la sentant frissonner...tremblante pas dessus ne marche. Décidément on avait eu peur l'un lautre surtout moi. J ai cru la perdre un moment et heureusement je me trompais.

______________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   Mer 31 Aoû - 10:21

    Je ne savais pas trop quoi faire. Je ne savais pas trop quoi dire. En ce moment, je voulais me cacher. Dire qu'un inconnu, en plus de m'avoir vue faible, avait aperçu ce passé qui me rongeait depuis longtemps... Je me grattai machinalement la joue, ne remarquant pas trop que j'étais toujours un peu rouge. Il ne disait rien. Sans doute repensait-il à tout ce qui venait de se passer... Je faisais de même. Je fermai lentement mes paupières, passant dans ma mémoire tout ce qui s'était passé au ralenti. Il avait vraiment tout vu... Je posais mes mains sur mon visage, frottai mes yeux et les posai sur mes mollets en le regardant discrètement. Que pouvais-je faire à présent ? Qu'allait-il penser de moi..? Je me sentais absolument misérable... Dire que j'avais anéanti toute ma famille. Quand bien même je n'avais aucun regret d'avoir tué mon père, pour ce qui était d'avoir massacré ma mère et mon frère... Je ne préférais pas y penser. Je pris une grande inspiration, voulant briser ce silence. Cependant, il me prit de court et le fit lui-même...

    " Rien de casse ? Désole je ne voulais pas te faire de mal...je ne dirais rien a personne ton passe reste dans ta tête et moi motus et bouche cousue...."

    Il souriait. Il n'allait donc pas me juger là-dessus ? Ou alors, faisait-il tout simplement semblant..? Il s'approcha lentement de moi. J'essayais de cacher les frissons qui parcouraient mon corps en vain... J'avais peur. Ce n'était non pas une peur due à ce qui venait de se produire, mais une peur due à la façon dont il pourrait réagir. Je ne voulais pas qu'il me rejette. Même si je me montrais froide envers les autres, rester seule était ma plus grande peur. Je ne voulais pas être abandonnée... Je ne voulais pas être inutile, être un objet cassé et mis à la poubelle. J'avais toujours été une sorte de pantin, utilisé par les autres... C'est pour cette raison que j'étais devenue ainsi et que je voulais revendiquer mon indépendance... Enfin, j'avais du mal à faire confiance aux autres. J'étais loin de croire aux contes de fée et autres histoires pour enfants. Je me reculais une nouvelle fois, mettant un peu plus de distance entre nous... Que dire ? Que faire ? Je voulais m'enfuir... M'enfuir très loin. Je commençais même à regretter d'être venue ici ce soir... Était-ce une mauvaise chose que d'avoir peur ? Était-ce une mauvaise chose que de craindre la souffrance ? Que de craindre le rejet ? Sans m'en rendre totalement compte, des larmes commencèrent à fuser le long de mes joues... Je restais muette à fixer le sable que je venais de prendre dans mes mains. Je regardais les quelques grains qui tombaient sur le sol...


Dernière édition par Alissa C. Boiovski le Jeu 1 Sep - 7:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre chevaleresque [Seishi-san]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Plage : Viva la Playa-