AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une rencontre imprévue [Mari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une rencontre imprévue [Mari]   Dim 26 Juin - 8:09

    La Gakuen Himitsu.. J’étais arrivée ce matin dans ce fameux lycée. Tous les élèves avaient l’air plutôt étrange.. Peut-être avaient-ils presque tous un point commun avec moi ? Enfin, je n’allais pas m’attarder sur une chose aussi futile.. Pour mon premier jour, je décidai de ne pas aller en classe, mais de visiter plutôt les environs. Ce lycée était vraiment gigantesque. Je parcourrai l'établissement, montant et descendant tous les escaliers. Il y avait de tout à l'intérieur. Cependant, je ne m'attardai nulle part. Je croisai des centaines de personnes dans chaque couloir. Cette Gakuen Himitsu était vraiment bien remplie.. Cela m'impressionnait presque. Mais, je restai tout de même impassible. Soudain, j'arrivai sur le toit. A ce moment-là, je fus stoppai dans mon élan de découverte par une splendeur vraiment étonnante. La vue que m'offrait cet endroit était extrêmement louable.. Je n'arrivai pas à croire qu'un tel spectacle pouvait réellement exister.. Mais, je n'allais pas rester éternellement ici. Je repartis par le chemin que j'avais emprunté pour venir. A la fin de mon petit voyage de découverte, je m'arrêtai un moment dans le jardin pour m'allonger un peu sur un banc. Je fixai le ciel qui me surplombait de sa couleur azurée. Le lycée était si grand.. Et il y avait tant de monde.. Comment ferais-je lorsque la soif s’emparerait de mon corps.. Peut-être allais-je arriver à me contrôler pour une fois ? Non.. Je ne pensais pas. Tant pis, je m’attaquerai à la première personne croisant mon chemin et je boirai son sang, sans pour autant la tuer. Après quelques pensées de la sorte, mon esprit s’évada complètement et je m'assoupis quelques instants.

    Une heure environ plus tard, je me réveillai et décidai de repartir à l'aventure. Je jetais mon dévolu sur le centre-ville. Je poursuivais donc ma ballade jusque là-bas. Je me promenais donc dans cette ville qui bordait la Gakuen Himitsu. Je passais devant des tas de magasins, bibliothèques, bijouteries, pâtisseries... Mais aucun n'attirait mon attention. Tout comme lorsque j'étais dans le lycée, il y avait énormément de personnes autour de moi. Mais, il ne risquait rien. En effet, la veille de mon entrée ici, j'étais partie chasser avec Mikhaël. Il craignait que je fasse une très mauvaise entrée si j'avais soif dès mon arrivée. Mais, cela n'allait pas duré éternellement. Ma soif allait revenir d'ici quelques jours. Je ne pouvais y échapper. A un moment, quelque chose attira mon regard, un restaurant nommé Sushi Bar. Il est vrai que je n'avais pas essayé de manger de nourriture humaine depuis le jour de ma transformation en vampire. Pourquoi ne pas tenter aujourd'hui ? Je décidai de tenter le coup, peu importe ce qui arriverait. C'est alors, qu'après avoir pris ma décision, je m'arrêtai brusquement. Et là, je me fis bousculer par quelqu'un..


Dernière édition par Alissa C. Boiovski le Jeu 1 Sep - 7:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mari I. Makinami
Allez, Gambate !
Allez, Gambate !
avatar

Mon n'Age ? : 25
I Was Born : 13/05/1992
Inscription : 18/06/2011
Féminin Messages : 227
Ou Suis-Je ? : Allongée sur mon lit
Mes Humeurs : Perverses
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: Une rencontre imprévue [Mari]   Sam 2 Juil - 3:30

Arf, ce décalage horaire, une chose assez énervante dans ce monde, quand on y est pas habitué, et c'est mon cas, cela a de mauvaises conséquences, comme celui de se réveiller tard, alors que les cours avaient déja commencer depuis quelques heures. Voilà ce à quoi je pensais étant assis sur mon lit, a moitié endormie car je venais à peine de me réveiller, je regardais l'horloge de ma chambre, elle affichait le debut de l'après-midi, c'est à dire 15 h, à temps pour participer au dernier cour, mais je décidais de ne pas le faire, pour ne pas me faire remonter les bretelles, voir pire, de plus, si je suis absente toute la journée, je peux inventer comme excuse le fait que j'étais malade, ou quelque chose du genre, même si on peut douter de la crédibilité de celle-ci facilement, au pire, ils peuvent peut-être avoir pitié de moi, comme je suis toute nouvelle et que je débarque de l'étranger, ils comprendront le fait que le décalage horaire a de lourdes conséquences sur les gens. Bref, à mon habitude, je réfléchissais trop dès le matin, chose que je n'aimais pas beaucoup, mais que je faisais quand même. Je décidais de couper court à mes pensées, je pris une douche et prenais le temps de m'apprêter correctement pour une petite balade en ville, je mis des habits adaptés pour sortir, mes lunettes sur mon nez et ma barette à cheuveux, pris un petit sac et je sortis de mq chambre en prennant soin de vérifier si c'était bien fermé. Quelques minutes plus-tard j'étais à l'extérieur de la Gakuen Himitsu et je décidais d'utiliser mon pouvoir pour m'orienter; une petite goutte de sang coula, un petit effet secondaire de mon pouvoir, je l'essuyais avec un mouchoir, que je remis dans mon sac et je continuais ma route. Je passais dans tous les magasins intéressants pour moi, mais ce n'étais que pour le plaisir des yeux, car j'avais peu d'argent et je devais dépenser donc avec modestie. Quelques heures après mon ventre cria famine, je regardais autour de moi et apperçut un Sushi Bar, je me précipitais à l'intérieur, j'ouvris la porte et ne vis pas la personne qui se trouvait juste devant moi. Je la bousculai et mes lunettes tombèrent par terre, je pris la peine de m'excuser auprès de cette personne que je distinguais mal, car elle était tout près de moi, je semblais distinguer son visage à quelques centiètres du mien, je plissais les yeux, mais cela n'arrangeait en rien ma vue, mes mains et mes genoux tâtaient aussi quelque chose de froid, étions-nous tombées par terre et je me retrouvais à 4 pattes sur ses jambes, voir presque sur elle, son visage près du mien? Je ne pouvais pas bien distinguer cela.


Dernière édition par Mari I. Makinami le Dim 3 Juil - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre imprévue [Mari]   Sam 2 Juil - 5:55

    Un réflexe. Une esquive ? Ne pas tomber en avant. Ne pas m'écraser ainsi sur le sol. Une intuition peut-être. En plein vol, je me retournais. Cette masse ne m'avait pas poussée très fortement, c'est juste que j'avais été surprise et que j'avais donc perdu le peu d'équilibre me soutenant. J'eus l'impression que ma chute dura une éternité. J'aurais très bien pu me rattraper assez facilement, mais aujourd'hui.. J'avais un peu la flemme en fait. Je regardais autour de moi, sans bouger ma tête. Des passants nous fixaient. J'étais à présent face à cette personne qui m'avait bousculée. Un moment d'inattention que je lui ferais peut-être payer. Un aperçu de cette inconsciente. C'était une jeune fille. Peau légèrement mâte. Tiens, légèrement plus grande que moi. Aurais-je un complexe d'infériorité lié à la taille ? Je m'étonnais.. De longs cheveux d'une couleur plutôt belle. Mélangeant le brun et le violet. Fort appréciable. Plutôt fine. Une bonne poitrine, tout comme ses hanches d'ailleurs. Des jambes assez longues. Un visage féminin, forcément. De belles lèvres. Et.. Des lunettes. Mauvaise vue. Enfin, stoppons donc cette rapide vision de la chose m'ayant poussée et revenons à cette fameuse situation.

    Un bruit sourd. Une furtive douleur. Une chose à dire. Aïe. Mon derrière.. J'avais atterri sur mon postérieur. Lors de mon arrivée au sol, j'avais fermé les yeux. Quelque chose avait rebondi sur mon petit crâne. Appuyée sur mon coude gauche, je frottais le dessus de ma tête avec ma main droite. Rouvrant les yeux, je vis une paire de lunettes à côté de moi. Voilà ce qui m'avait cognée le haut de mon crâne. Je levais légèrement mes yeux. Le visage de la demoiselle était si proche du mien.. Rougissement immédiat. Je ne pus me retenir. Elle était tellement près de moi, à quatre pattes sur mes jambes. N'aurait-elle pas pu se relever ? Elle semblait perdue.. Mais oui ! Ses lunettes ! Je les attrapai assez brusquement et les lui mis vite fait sur le bout de son nez. Puis, je la poussais un peu pour pouvoir me relever et dépoussiérer mes vêtements. Je me redressais par la suite pour la fixer de haut.

    « Vous devriez regarder où vous mettez vos pieds. »

    Ton froid et cassant. Un courant glacial sembla passer à proximité de nous deux. J'avais été surprise de m'écrouler ainsi parce qu'une simple jeune humaine m'avait bousculée. Moi et ma flemme ! Je soupirai.. Comment pouvaient-ils être aussi inconscients.. Aussi distraits.. Aussi étourdis.. Aussi maladroits..?! C'était tellement exaspérant.. Je la surplombais de toute ma hauteur. Moi, debout et elle assise. Quand allait-elle donc se relever et s'excuser ? Car, après tout, elle devait s'excuser.


Dernière édition par Alissa C. Boiovski le Jeu 1 Sep - 7:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mari I. Makinami
Allez, Gambate !
Allez, Gambate !
avatar

Mon n'Age ? : 25
I Was Born : 13/05/1992
Inscription : 18/06/2011
Féminin Messages : 227
Ou Suis-Je ? : Allongée sur mon lit
Mes Humeurs : Perverses
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: Une rencontre imprévue [Mari]   Sam 2 Juil - 9:07

Je restai dans cette position, un peu déboussolée à cause de ma mauvaise vue de près, mais au loin, je voyais quelques personnes nous regarder, surement à cause de cete situation qui était inhabituelle et surtout surement à cause de cette position dans laquelle nous nous sommes retrouvées toutes les deux, une position assez génante pourrait-on qualifier, mais sans mes lunettes, je ne pouvais pas bien me tirer de cette situation, par peur de se retrouver dans une situation encore plus génante pour nous deux.
Je vis quelque chose se rapprocher, une forme qui me semblais très familier et l'instant d'après, ma vue redevint normale, comme je le pensais, c'étaient mes lunettes que quelqu'un a mis à leur place habituelle et je voyais enfin de manière plus claire ce qui se passait. Lorsque je commencai à faire un mouvement pour me relever, j'entendis une voix me donnant un conseil. Je me stoppais net, cette voix, le tel ton ne me plaisait pas, le ton d'une personne qui se croyait supérieure aux autres et moi je détestais ce genre de personnes. Je continuai mom ascenssion afin de me remettre debout sur mes deux jambes. Un petit vertige me prit mais je maitrisa mon corps rapidement puis j'enlevai quelques poussières sur mes genoux et sur mes mains qui avaient toucher le sol, je remis ma barette à cheveux bien en place et mes lunettes bien droites. Puis je regarda la personne que j'avais bousculer. C'était une jeune femme, ayant le même âge que moi, un peu plus courte que moi, une peau blanchâtre, des cheveux blonds un peu courts, un corps qui semblait fragile, assez mince, mais que l'on peut classer dans la norme. Je ne pus remarqué ces yeux, ils avaient une couleur rougeâtre, était-ce mon imagination? J'arrangeais une seconde fois mes lunettes afin d'avoir une confirmation de mes constatations tout en disant:

"Excusez-moi pour ma maladresse, vous vous êtes arrêtée brusquement devant moi et je n'ai pas eu le temps de vous éviter."

Mes confirmations étaient exactes, ses yeux avaient un aspect rougeâtre, peut-être un vampire, ou simplement une personne avec des yeux d'une telle couleur. Je grimaçai légérement car mon corps se plaignait d'une douleur au genou gauche, probablement à cause de la chute, mais je ne fis pas attention, préférant arranger ma coiffure à l'aide de ma main en attendant la suite des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre imprévue [Mari]   Dim 3 Juil - 7:43

    Mon regard était des plus sombres. Surtout en considérant toutes ces personnes qui nous fixaient en chuchotant, en se moquant, en rigolant. Je voulais tous les tuer, là, maintenant, tout de suite. Mais je n'étais pas du genre à le faire en vrai. Le faire par les pensées me suffisait largement. Quand bien même j'aimais faire couler le sang, le boire et torturer, tuer n'était pas dans mon vocabulaire. Oh que non. Je lançais des regards effrayants vers les gens qui nous entouraient. Mes yeux rouges brillaient de plus belle. Pas que j'avais soif, loin de là, mais j'étais quelque peu fâchée par cette petite mésaventure. Je n'avais pas l'habitude d'attirer l'attention sur moi comme aujourd'hui. Mais, c'était de sa faute. Je n'y étais pour rien. Ce n'était pas moi qui l'avais bousculée. C'était le contraire, et qu'elle ne l'oublie pas. Je soupirai encore une fois. J'étais complètement exaspérée par les événements. Je n'arrivais pas à les contrôler apparemment. C'était bien trop difficile pour moi. Je n'aimais vraiment pas ce qui était imprévisible.. Non, absolument pas. Elle se releva enfin, se dépoussiérant à son tour. Elle remit sa barrette correctement, ses lunettes bien droites. Elle voulait sans doute être la plus parfaite possible.. Elle me fixa. Elle regardait peut-être à quoi je ressemblais. Elle s'arrêta un instant sur mes yeux. Puis, elle arrangea une nouvelle fois ses lunettes avant de m'adresser la parole..

    "Excusez-moi pour ma maladresse, vous vous êtes arrêtée brusquement devant moi et je n'ai pas eu le temps de vous éviter."

    Elle toisa à nouveau mon regard. Non, mes yeux. Pourquoi les fixait-elle ainsi ? Elle détourna ensuite son attention, fit une grimace et se recoiffa tranquillement. Mais, quelque chose me tracassa. Pourquoi avoir fait une grimace ? Cela me chiffonnait un peu. Ma curiosité était quelque peu piquée également. Cependant, autre chose attira mon attention. Quand bien même je n'avais pas soif, cette odeur alléchant m'interpela. Je n'eus pas besoin de chercher sa provenance, mon odorat pouvait le calculer. Surement l'instinct. Son genou gauche était blessé. Tiens, peut-être était-ce pour cela qu'elle avait fait une grimace.. Je me décidai enfin à répondre à ses excuses quelque peu forcées.

    « J'accepte vos excuses, quand bien même elles ne sont pas très sincères. »

    J'avais lâché cette phrase dans un vif soupire. J'essayais de ne pas prêter attention à sa blessure. J'avais un peu de mal, mais le fait de ne pas avoir faim m'aidait beaucoup, il fallait l'avouer.. Je me retournée vers la porte du Sushi Bar. Nous bloquions l'entrée, alors il fallait rentrer maintenant. Je lui fis signe de me suivre et ouvris la porte de l'établissement. Je partis m'asseoir à une table où il y avait le moins de personnes, attendant qu'elle me rejoigne..


Dernière édition par Alissa C. Boiovski le Jeu 1 Sep - 7:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mari I. Makinami
Allez, Gambate !
Allez, Gambate !
avatar

Mon n'Age ? : 25
I Was Born : 13/05/1992
Inscription : 18/06/2011
Féminin Messages : 227
Ou Suis-Je ? : Allongée sur mon lit
Mes Humeurs : Perverses
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: Une rencontre imprévue [Mari]   Mar 5 Juil - 9:57

Je continuais à arranger ma coiffure, même si elle n'était pas très en désordre, il fallait que je puisse paraître au moins présentable, même si je ne me souciais peu de mon look à dire vrai, pas comme tous ces gens qui se mettent des couches de maquillage alors que sans tous ces artifices, ils ne sont personne, juste une illusion, une chose qu'il veulent nous faire croire car tout au fond d'eux, ils sont différents. Bref, je continuais encore jusqu'à attendre la réponse de celle que j'avais bousculée un peu plus tôt, tout en ayant cette douleur au genou qui me faisait mal, une sensation de pression désagréable et périodique, de plus je sentais quelque chose couler, du sang? Surement vu que mon genou avait heurté le sol et légèrement le gratter, je sentais cette goutte couler puis s'arrêter quelques secondes plus tard, si la jeune femme est un vampire, il fallait que je fasse attention, car cette goutte peut déclencher une pulsion chez ces êtres et peuvent devenir dangereux après, il ne fallait pas qu'une telle chose se produise dans un endroit comme celui-là, ce serait une catastrophe. Pendant que je réfléchissais, elle me lança:

« J'accepte vos excuses, quand bien même elles ne sont pas très sincères. »

Elle avait à moitié raison, ces excuses n'étaient pas très sincères, mais elle restaient dans le domaine de la sincérité, car je n'étais pas du genre à ne pas m'excuser, surtout que dans cette affaire, c'était moi la fautive, je respectais les règles de politesse. Je la regardais rentrer dans le Sushi Bar en me faisant signe de venir, elle voulait surement régler ce léger problème à l'interieur. Cela ne me dérangeait pas, je n'attendais personne, d'ailleurs elle aussi probablement puisqu'elle m'invitait à la rejoindre, je la suivit quelques instants plus tard, en commençant à marcher avec mon pied légèrement endolori pour vérifier si je pouvais marcher. Apparemment aucun problème, je continuais à marcher et rentra dans le Sushi Bar, prennant mon sac au passage et vins m'asseoir en face de la jeune femme, je fouillai dans dans mon sac et sortis mon mouchoir que j'avais utilisé avant. Je déposais mon sac sur le dossier de la chaise, croisa mes jambes en mettant celle qui est bléssée au dessus de l'autre afin d'essuyer le sang avec le mouchoir mais de manière assez discrète, puis en tenant le mouchoir appuyé sur la petite blessure, je la regardai et lui dit:

"Pas très sincères, vous dites, je ne suis pas de ces gens-là qui ne s'excusent pas lorsqu'ils ont fait quelque chose, surtout que c'est de ma faute et que je le reconnais, mais merci à vous de les avair acceptées"

Je sentais de légers picotements sur mon genou, mais rien de grave, c'était juste une légère égratinure qui allait se cicatriser rapidement. Je retirai le mouchoir puis mis mes bras sur la table en les croisant, tenant toujours le bout de tissu dans la main et je continuai à la regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre imprévue [Mari]   Jeu 4 Aoû - 2:38

    J'étais assise à une table plutôt isolée. Je n'aimais guère la compagnie des autres, surtout depuis ce qui s'était passé avec Iruka. J'étais énormément troublée par ces événements, c'était sans doute pour cette raison que je n'avais pas esquivé la jeune fille. Oui, j'en étais même sûre. Je fixais les environs. Les hommes me regardaient de manière charmée. J'étais navrée pour eux, mais les humains et leurs délices ne me plaisaient pas, seul leur sang m'intéressait. Elle mit un peu de temps à se décider de me rejoindre. Elle vérifia tout d'abord si elle pouvait marcher avec sa blessure, puis elle me vint à moi en titubant légèrement, son sac à la main. Elle devait se demander pourquoi je lui avais fait signe de venir et, à dire vrai, j'avais honte de cette raison.. Mais ça, vous le saurez bien assez tôt. Elle s'installa sur une chaise face à moi et posa ses effets à côté d'elle, en sortant un mouchoir. Surement pour nettoyer sa plaie, pensais-je. Mais, je m'en fichais. Je n'étais pas du genre à m'inquiéter pour une égratignure de la sorte. En effet, j'avais connu pire. Lorsque je me battais, il était rare que mon adversaire en sorte indemne, quand bien même tuer n'était ce que j'aimais. La violence non plus d'ailleurs, je préférais de loin les mots. Elle croisa ses jambes et me toisa.

    "Pas très sincères, vous dites, je ne suis pas de ces gens-là qui ne s'excusent pas lorsqu'ils ont fait quelque chose, surtout que c'est de ma faute et que je le reconnais, mais merci à vous de les avoir acceptées"

    Les accepter était la moindre des choses après tout. Être polie en toute circonstance était une des valeurs que je m'efforçais de respecter. Même lorsque j'étais en colère ou que je passais une mauvaise situation, je restais de marbre. J'étais ainsi, j'intériorisais tout. Et puis, à quoi bon montrer aux autres ce que je ressentais ? Cela ne servait absolument à rien. Je la fixais de manière assez profonde. M'intriguait-elle ? J'avais l'impression qu'elle ne savait pas QUI elle avait en face d'elle. C'est vrai que je n'étais pas très connue dans les environs, mais n'avait-elle pas entendu parlé de certaines disparitions ? Les vampires rôdaient un peu partout. Et j'en faisais partie, même si la moitié de mes proies en ressortaient vivantes. Je n'aimais vraiment pas prendre la vie des autres. Les trois premières vies prises m'avaient assez fait souffrir ainsi. Je posais mon coude sur la table et appuyais ma tête sur ma main. Je croisais également mes jambes, la fixant de manière assez.. tourmentée. Oui, j'étais tourmentée. C'est alors que je posais la question cruciale.

    « Avez-vous déjà mangé dans un endroit comme celui-ci ? Moi non.. J'aimerais que vous me montriez comment l'on fait, et je vous pardonnerais. »

    J'avais vraiment honte de dire ça. Mais, c'était mieux que de faire une quelconque bourde, non ? En plus, j'avais remarqué que je n'avais pas d'argent sur moi.. Après tout, je n'en avais jamais eu. Je n'avais jamais eu à m'en servir, il y avait toujours eu quelqu'un pour s'occuper de moi. Mais je préférais de loin le faire moi-même. La curiosité sans doute. Je me demandais comment elle allait réagir. Se moquer faisait partie des options que j'appréhendais. Mais, cela ne me ferait ni chaud ni froid. Je m'en fichais. Je désirais juste apprendre. Comme un enfant venant d'arriver dans un tout nouveau monde..


Dernière édition par Alissa C. Boiovski le Dim 9 Oct - 4:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mari I. Makinami
Allez, Gambate !
Allez, Gambate !
avatar

Mon n'Age ? : 25
I Was Born : 13/05/1992
Inscription : 18/06/2011
Féminin Messages : 227
Ou Suis-Je ? : Allongée sur mon lit
Mes Humeurs : Perverses
Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: Une rencontre imprévue [Mari]   Mar 30 Aoû - 14:13

Je continuais à la fixer du regard, un air sérieux s'affichant sur mon visage, essayant de ne pas me faire intimider par elle, si toute fois elle essayait de le faire car c'est la situation était un peu parti pour cela, il ne fallait pas que je me laisse faire, que je garde la tête un peu haute, j'avais ce caractère-là, quelque soit la personne, surtout si la jeune fille assise en face de moi était une de ces personnes qui se prenait pour le centre du monde, une de ces "Miss" comme je les appelle, qui sont son hautaines et se croient toutes permises, à sa manière de parler tout à l'heure, elle pouvait l'être, dire que mes excuses n'étaient pas très sincères était un peu un comble, ça pouvait être pire, je pouvais ne pas le dire, si je n'avais pas un respect pour les personnes qui m'entouraient souvent et j'avais reçu une bonne éducation.

Je la regardais donc, ces faits et gestes pour mieux l'identifier, gardant ce même air sur ma figure, mais celui-ci pris un aspect surpris, je m'attendais à toutes sortes de choses mais pas à une question telle que:

« Avez-vous déjà manger dans un endroit comme celui-ci ? Moi non.. J'aimerais que vous me montriez comment l'on fait, et je vous pardonnerais. »

Je gardais ce visage à moitié surpris pendant quelques secondes avant de reprendre un visage sérieux, tout en continuant à l’observer et je répondis d’une voix calme :

« C’est simple, il faut juste commander, puis on vous apporte le plat, vous mangez et vous payez puis partez »

Je la vouvoyais, pour paraitre plus polie envers elle, de plus je ne la connaissais que depuis quelques minutes, enfin il faudrait plutôt utiliser l’expression : « Rencontrer par hasard. » car c’était le cas, je ne connaissais rien de cet inconnue, même pas son prénom, ni d’où elle venait, il est vrai que tout cela ne me concernait pas, mais il me fallait quand même son prénom, alors je le lui demandai :

« Peut-être que je parais peu polie, mais puis-je connaitre au moins votre prénom, si nous continuons à nous parler, il faudrait au moins connaitre ce détail et l’homme a pour habitude de donner des noms à tout ce qu’il voit, sauf si cela vous dérange en quelque chose. »

Je ne savais pas si la jeune fille en face de moi allait répondre ou pas, je m’attendais à tout, elle pouvait refuser ou mentir, je m’en fichais un peu de toute façon, je pouvais donner le mien sans problème, mais j’attendais sa réponse d’abord.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre imprévue [Mari]   Dim 9 Oct - 7:18

    Mon regard était plongé dans le sien. Je la fixais, mon visage légèrement crispé. Même si je m’attendais à une réaction de moquerie de sa part, j’étais tourmentée par ce fait. Je décroisai mes jambes et commençai à les balancer doucement d’avant en arrière. Je serrai mes doigts contre ma joue. J’étais stressée. Pourquoi l’étais-je ? Ce n’était pas comme si j’avais posé une question peu banale, non ? Elle me regardait d’un air sérieux. Puis, sa figure prit une expression de surprise. Etait-ce si impressionnant que je demande ce genre de choses ? Je le pris plutôt mal. Elle aurait au moins pu cacher sa surprise et faire comme si c’était normal, non ? Elle reprit rapidement un air sérieux. Pensait-elle que je ne l’avais pas vu arborer l’autre expression ? Soit, je ferais fis de tout ça alors. J’arrêtai de balancer mes jambes et mis mes pieds sous ma chaise. Le bar n’était pas plein. Il était même presque vide. Tant mieux. Je remarquai également qu’il n’y avait pratiquement que des hommes ici. Ils nous regardaient de manière perverse. Mais qu’ils viennent ces sales porcs que je leur défonce leur sale gueule. Je leur lançais un regard glacial et ils regardèrent tous dans une autre direction. M’ouais, si la situation s’empirait, je m’occuperai d’eux. C’est alors que la voix de la jeune fille m’extirpa de mes pensées.

    « C’est simple, il faut juste commander, puis on vous apporte le plat, vous mangez et vous payez puis partez »

    Elle me vouvoyait elle aussi. Son ton était calme. Elle m’expliqua la démarche à suivre en une seule phrase. C’était donc si simple que cela ? Commander, manger et payer. Un sourire s’afficha sur mon visage. Donc il ne fallait simplement faire que ces trois petites choses ? Tant mieux que ce ne soit pas long, car ma mémoire n’était pas extrêmement bonne non plus. Je la regardais à nouveau. Je trouvais ses yeux particulièrement beaux. Une couleur magnifique. Cette jeune fille que je venais juste de rencontrer m’intriguait assez. Tout d’un coup, son visage me sembla familier. Tiens, l’avais-je déjà croisée quelque part ? Sans doute dans l’académie. Alors, elle serait là-bas elle aussi ? Bah, je lui poserai la question en temps voulu. Elle m’adressa une nouvelle fois la parole.

    « Peut-être que je parais peu polie, mais puis-je connaitre au moins votre prénom, si nous continuons à nous parler, il faudrait au moins connaitre ce détail et l’homme a pour habitude de donner des noms à tout ce qu’il voit, sauf si cela vous dérange en quelque chose. »

    Elle voulait donc savoir comment je me nommais. Soit, je consentirai à le lui dire. Cependant, pourquoi avait-elle dis qu’elle pouvait paraître peu polie ? C’était plutôt moi qui ne l’avais pas été en omettant de lui dire quel était mon nom. Je me grattais légèrement la joue et rougissant de honte. Pourquoi ne m’étais-je donc pas présentée ? Je croisai à nouveau mes jambes, puis fis de même avec mes bras en me tenant la plus droite possible. Je levai légèrement la tête et lui dis d’une voix aussi calme qu’une onde de rivière.

    « Alissa Chernavska Boiovski. Mais vous pouvez m’appeler Alissa ou Chernavska selon votre préférence. Je vous demande pardon de ne pas m’être présentée plus tôt et votre nom par la même occasion, si vous le voulez bien. Et je tiens à vous remercier pour votre explication, quand bien même je la trouve un peu courte. »

    Un sourire s’afficha sur mon visage. J’étais fière de mon nom, même si je détestais l’homme qui me l’avait donné. Alissa Chernavska. J’aimais vraiment beaucoup. Puis, il y avait même une rime. Maintenant, j’attendais qu’elle me réponde, mais le ferait-elle ? Bah, elle semblait être une personne avec beaucoup de courtoisie. Alors il m’était avis qu’elle le ferait. Je plongeais mon regard dans le sien tandis que je replaçais une de mes mèches dorées derrière mon oreille droite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre imprévue [Mari]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre imprévue [Mari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ψ Restaurations : A Table :: Sushi Bar-