AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La plage est si belle quand on y va avec son amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La plage est si belle quand on y va avec son amour   Sam 25 Juin - 11:46

Par deux fois Morichi me sortit de ma torpeur. La première fois, il se mit à me parler de son pouvoir qui est lié au fait qu'il était épéiste. Ainsi il pouvait contrôler l'élément Terre lorsqu'il avait une arme. Impressionnant mais je ne réagis pas réellement, mon regard restant fixé sur les flammes dans la cheminée... Celles-ci crépitaient dans la cheminée et semblaient vouloir m'attaquer mais elles dansaient là et je les fixais sans un mot.

Mes mains s'approchaient lentement des flammes lorsque Morichi se mit à faire des remarques presque flippante. La cabane serait donc utilisé d'habitude selon lui ?

Je me levais d'un coup, c'est vrai qu'une odeur inconnue était omniprésente depuis le départ, la pluie battait son plein à l'extérieur mais elle était bien là. Je saisis nos vêtements déjà secs et lui dit de les enfiler en ajoutant :

« - Fais moi confiance c'est tout ».

J'enfilais mes vêtements et sortit à l'extérieur quelques instants, la pluie était vraiment violente, je me transformais petit à petit et écoutait les bruits alentours... Oui ils étaient là .. Je ne savais pas qui mais ils approchaient et très vite. Je rentrais toujours en neko et dit :

« - Il y a des hommes qui approche...Enfin c'est bizarre, j'ai l'impression qu'ils savent que nous sommes là.. Leur pas sont rapides mais pas bruts... »

Je soupirais et me laissais tomber à genoux sur le sol, la pluie était vraiment mon pire ennemi. Je souris et dis :

« On devrait...

-Tiens une neko & un épéiste. Bon butin ! »

Je tournais la tête face aux trois hommes qui nous regardaient, armés de fusils chargés tous et souriant comme de gros vicelards.
Décidément pourquoi fallait-il que cette journée dérive en ce cauchemar ?
Revenir en haut Aller en bas
Morichi Maku
Allez, Gambate !
Allez, Gambate !
avatar

Mon n'Age ? : 26
I Was Born : 31/05/1991
Inscription : 14/05/2011
Masculin Messages : 77
Ou Suis-Je ? : Quelque part pour plus longtemps

Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: La plage est si belle quand on y va avec son amour   Sam 25 Juin - 12:59

Sur mes dernière paroles, Miyuki semblait avoir réagi comme effrayée. Pourquoi autant d'affolement ? Elle s'était levé et avait pris nos vêtements. Elle m'avait ensuite lancé les miens avant de dire de m'habiller et de lui faire confiance. J'acquiesçai alors légèrement, ne comprenant pas trop ce qui se passait. Je me tournai alors et enlevai le drap que je portais avant de me rhabillai. Je l'entendis entre-temps sortir du cabanon. Puis elle revint quelques instants plus tard, sous sa forme de fille-chaton.

« - Il y a des hommes qui approche...Enfin c'est bizarre, j'ai l'impression qu'ils savent que nous sommes là.. Leur pas sont rapides mais pas bruts... »

Je fus complètement surpris de son annonce. Ils savaient qu'il y avait quelqu'un dans cette cabane ? Impossib... Non... J'ouvris grand les yeux sous le coup de la surprise. Des micros ! Il y avait certainement des micros par ici !

« On devrait... »

Je la regardai. Elle s'était laissé tomber sur les genoux. Malgré son sourire, elle semblait pas très en point. J'allais l'aider quand la porte s'ouvrit.

« -Tiens une neko & un épéiste. Bon butin ! »

Trois hommes étaient entrés, tous armés. Voilà donc pourquoi il n'y avait aucune balle ou munition par ici. Ils les avaient avec eux. Merde, cette cabane était un piège... et sans mon katana, impossible de s'en sortir.
L'un d'entre eux nous ordonna de sortir. La pluie était toujours aussi violente, mais le tonnerre était parti. Nous obéîmes tranquillement, sans moyen de se défendre. Mais je gardais mes dents serrés. Je maudissais ces types. Mais qui étaient-ils au juste ? C'est la question que je leur posai.

"Tu n'as pas besoin de le savoir. Mais tu sais que certains pays achètent à un bon prix de la main d'œuvre ? Toi, le gars, il est certain que tu vas leur être utile. Quand à la neko... je suis certain qu'ils te trouveront une utilité... alléchante."


La colère montait en moi. Comment osait-il dire une chose pareille à ma petite amie ? Et en plus en riant ainsi ?

"Des marchands d'esclaves... je pensais que ça n'existait plus."
"Eh bah t'as tout faux le mioche ! Informe-toi avant de penser, boulet !" me disait un autre des trois hommes.

Je voulu serrer ma main. Mais je sentis celle de Miyuki la prendre discrètement. Puis je sentis rapidement après une sensation froide puis bientôt... autre chose. On dirait un manche... je touchai le reste. Au vu de la forme et de l'acier que j'avais détecté au toucher juste après... un katana ? Impossible, je ne l'avais pas apporté... Puis je me rappelai :

-Mon pouvoir consiste à rentrer au plus profond de l'âme des gens..et de matérialiser leur peurs ou plaisir...

Le pouvoir de Miyuki ! Elle avait vu mon envie et avait matérialiser une lame ! Magnifique ! Je reculai alors l'un de mes pieds puis dégaina le katana en tranchant l'un des fusils. Celui-ci tentai ensuite de m'attraper. Je reculai alors rapidement et tapa le sol avec le katana. La terre se déforma alors et une butte de terre frappa le ventre du gars. Celui-ci tomba à terre sans se relever. Un de neutralisé.
Un autre me visa. Le voyant, je fit un quart de tour à mon katana afin de faire apparaitre un mur de terre. Puis l'homme tira. La balle traversa le mur et m'égratigna. J'avais oublié, une balle de fusil est bien plus puissante que des normales. Mon mur n'était pas assez consistant. Je fis alors le tour rapidement de ce mur et tourna autour du type afin d'esquiver une deuxième balle. Je ripostai ensuite et le frappai au ventre avec le plat de la lame. Et de deux.

"Arrête-toi, ou ta copine va avoir un sacré trou dans sa tête."

Je regardai le dernier homme. Il tenait Miyuki et avait son fusil pointé vers sa tête. Miyuki semblait à bout de forces. Je me rappelai maintenant qu'elle n'aimait pas la pluie. Peut-être que cela affaiblissait les nekos...

"Bien. Maintenant, pose ton épée."

J'avais l'impression de revenir quelques années en arrière. L'homme était remplacé par une groupe de jeune garçon de mon âge. Il me disait de laisser mon épée à terre, en signe d'humiliation. Je serrai les dents et planta mon épée au sol. Le coup parti rapidement. Un pan de terre se leva alors et frappa au niveau de ses bijoux de famille. Endolori, il lâcha Miyuki et son pistolet. Je récupérai alors ma lame et assommai le dernier type. C'était terminé.

"Miyuki, ça va ?"

Je la rejoignis et lui pris les mains. Mon katana avait entre-temps disparu. Je regardai ensuite les types à terre. J'avais un peu de mal à respirer.

"Il faut les ligoter. J'ai vu une corde dans la cabane. Va la chercher... et appelle... la police..."

Je me sentais mal, comme vidé de mon énergie. Mon pouvoir avait donc lui aussi ses inconvénients et limites ? Il avait pris ma force afin de pouvoir manipuler la terre. Dire que je ne l'avais pas remarqué auparavant... Merde !
Je m'écroulai d'épuisement. J'étais maintenant au sol, haletant. Je sentais aussi le sang s'écoulait de mon épaule.

"Mi... Miyuki..."

Je m'évanouis alors.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La plage est si belle quand on y va avec son amour   Mar 28 Juin - 5:33

Tout s'enchaîna assez vite : ils pénétrèrent les lieux avec une rapidité surprenante, nous encerclant avec une agilité étonnante. Je n'arrivais pas très bien à les suivre du regard, dirons nous que j'étais légèrement affaibli par l'humidité de l'air mais je parvenais à rester plus ou moins sur mes jambes. Je les regardais tout en essayant de ne pas défaillir, c'était presque un challenge pour moi de ne pas m'évanouir... Ils parlaient d'esclaves, d'argents.. de nekos et d'épéistes... Ils allaient donc nous vendre ?
Après nous avoir emmené dehors, je sentais déjà mes forces me quitter, ironie du sort.. Ils savent très bien que nous ne supportons pas l'humidité.. Quels crétins !
Je saisissais discrètement la main de Morichi et fermait les yeux, autant mettre mes ultimes forces à profit... Il voulait une épée ?? Plus précisément la sienne et il souhaitait l'avoir maintenant ? ...Aucun soucis...

Je fermais les yeux et après un instant, un flot de lumière jaillit de mes mains et je créais la copie conforme de son épée...Nous libérant, il se mit à se battre contre eux tandis que je me laissais échouer contre un arbre .
La pluie me trempait et je déglutis pour ne pas perdre le contrôle de mon pouvoir, j'étais faible à chaque seconde... Inconsciemment je ne sentis pas l'homme me saisir de ses mains et m'enlacer...Je ne sentis pas non plus son souffle chaud et son odeur pestilentielle .. Je ne sentis pas son étreinte lorsqu'il me porta pour faire du chantage à Morichi.. J'étais faible, de plus en plus et l'utilisation de mes pouvoirs n'arrangeait rien .

J'entendis Morichi grincer des dents,déposer son katana sur le sol et j'entendis le cri de douleur qui s'échappa des lèvres du mec qui m'avait tenu.. Mais je ne sentis pas mon corps tomber au sol...

Tout mes sens étaient désormais inactifs et mon mana permettant la création du katana s'épuisa littéralement dans un soupir.. J'avais besoin de dormir.. Oui c'est cela, dormir...

Je fermais les yeux sans entendre les appels de Morichi, je fermais les yeux et me laissait emporter par la douce chaleur qui envahissait mon corps..

{ELLIPSE}

«  - Hum ?? »

Mon visage ressentit une légère chaleur assez dérangeante . Ouvrant lentement les yeux, je me rendis compte assez vite que nous étions sur la plage de nouveau, mais dans un lieu assez retiré de tout... Etrange ? Que s'est-il passé avant ? Je ne me souviens de rien enfin si je me souviens mais je ne pourrais jamais ouvrir mes lèvres... Elle semble close..
Je regarde Morichi encore endormi à mes côtés et ais un léger pincement au cœur, que vais-je bien pouvoir lui dire ?!

Je me lève et regarde mes vêtements en lambeaux , mes cheveux tombant sur mes épaules.. Je rougis légèrement et commence à marcher vers l'eau gelée, plongeant dedans et remontant à la surface, je regardais se lever lentement le soleil tandis que je sentais au creux de mes reins, une douleur énorme... Combien de temps avais-je pu dormir ? Je ne le savais pas.

Sur le rivage, Morichi semblait s'éveiller lentement. Mon cœur battait si vite que j'en était paralysée.
Revenir en haut Aller en bas
Morichi Maku
Allez, Gambate !
Allez, Gambate !
avatar

Mon n'Age ? : 26
I Was Born : 31/05/1991
Inscription : 14/05/2011
Masculin Messages : 77
Ou Suis-Je ? : Quelque part pour plus longtemps

Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: La plage est si belle quand on y va avec son amour   Mar 28 Juin - 8:34

Je me sentais reprendre mes esprits. Mon réveil était difficile. Je ne savais pas combien de temps je m'étais évanoui. Je restai les yeux fermés, sans bouger, le temps que ma tête reprenne du service. Je me rappelai de ce qui s'était passé. Les trafiquants d'esclave, l'épée que Miyuki m'avait donné, mon combat, ma sensation d'épuisement... J'avais donc une limite sur ce pouvoir aussi. Il restait de toute façon dangereux. Je tentai alors, via mon ouïe et mon toucher, de savoir où je me trouvai. Le sol n'était pas très confortable, j'étais sur un sol dur. Je sentais aussi le vent. J'étais encore dehors ? Mais où ? D'après ce que j'entendais, la mer ne semblait pas très loin. Mais il n'y avait à peine plus de bruit sinon. J'ouvrai alors légèrement les yeux. J'étais face contre terre, comme je l'avais senti, et comme je l'avais été lorsque je m'étais effondré. Pourtant, je n'étais plus au même endroit. Je sentais d'ailleurs que la pluie s'était arrêtée. Je regardai alors devant moi. Je voyais du sable. La plage ? Qu'est-ce que je fais là ? Ce n'était qu'un rêve, ce combat ?
Je me redressai alors en position assise et senti la douleur de mon épaule. Non, ce n'était pas un rêve. Je regardai là où la balle m'avait égratigné. Cela avait légèrement cicatrisé, mais au vu de la taille c'est plus sérieux qu'une égratignure. J'enlevai alors ma veste et mon tee-shirt, qui avaient tout deux du sang au niveau de mon épaule gauche. Il fallait laisser ma blessure à l'air afin que ça cicatrise plus vite. Je regardai alors la plage.

Je vis Miyuki devant moi, un peu plus loin, apparemment elle avait nagé un peu. Ma tête ne pensait pour le moment au pourquoi je n'étais qu'ici. Je restai assis un moment, sans parler, reprenant tranquillement des forces. Puis je demandai à Miyuki :

"Comment se fait-il qu'on soit ici ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La plage est si belle quand on y va avec son amour   Mer 29 Juin - 10:11

Nous nous étions retrouvés de nouveau sur la plage après l'incident de la cabane. Il n'y avait qu'une simple explication à cela et elle se trouvait devant moi.. En effet pendant que je me baignais, le spectre de ma mère apparut et m'enlaça en chantonnant quelques musiques puis disparut aussi vite lorsque la voix de Morichi résonna à mes oreilles. Il m'avait rejoint sans se rendre compte que j'étais dans l'eau.

Je l'enlaçais, dissimulant mes larmes et l'embrassais au coin des lèvres en disant que j'étais désolé, oui je n'étais capable que de cela pour l'instant . Je reculais un peu et mes lèvres laissèrent s'échapper quelques mots :

«  -J...je crois que c'est moi.. »


Morichi me regardait sans trop comprendre, je soupirais et fit apparaître le spectre de ma mère et déclara avec un sourire gêné :

« - C'est mon désir incontrôlable. J'ai l'impression qu'elle peut faire ce qu'elle veut. »


Il me fixait mais je me demandais comment lui dire tout mon passé sans le froisser,le blesser. Il semblait perdu face à ma mère qui souriait naivement et lui tendait les mains avec chaleur. Je me mis entre eux et la fit disparaître avant qu'elle le refasse disparaître et le fixait en disant :

« -.. Elle a dut nous amener ici. »


je me dirigeais ainsi vers le rivage et marchait sur le béton sans un mot et dit :

« -je ferais mieux de rentrer ».


je le regardais, attendant une réponse de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Morichi Maku
Allez, Gambate !
Allez, Gambate !
avatar

Mon n'Age ? : 26
I Was Born : 31/05/1991
Inscription : 14/05/2011
Masculin Messages : 77
Ou Suis-Je ? : Quelque part pour plus longtemps

Petit Plus ?
♦ Ce que j'fais ?:

MessageSujet: Re: La plage est si belle quand on y va avec son amour   Mar 5 Juil - 10:14

Je ne savais pas quoi penser, en réalité. C'était entre l'incompréhension et la frustration. Nous n'étions pas au moindre endroit que j'aurais pu penser. Surtout avec les évènements qui se sont passés. De plus, il était certain que ce n'était pas un rêve : ma blessure à l'épaule est bien là, elle.

« -J...je crois que c'est moi.. »

Que c'était elle ? Je ne compris pas tout de suite ce qu'elle voulait dire. Je doute qu'elle aurait pu réussir à me porter jusque là, combien même elle aurait été en forme. Ce qui n'était pas le cas. Puis je sursautai d'un seul coup. Une personne venait d'apparaitre. Elle pouvait faire apparaitre des personnes, maintenant ?
Mais en y regardant plus attentivement, il s'agissait d'un fantôme. Cette femme avait d'ailleurs les même cheveux roses que Miyuki. Peut-être quelqu'un de sa famille qui était mort. Au vu de l'âge de la personne, une grande sœur ou sa mère, peut-être.

« - C'est mon désir incontrôlable. J'ai l'impression qu'elle peut faire ce qu'elle veut. »

J'écarquillai les yeux. C'était ce qu'elle voulait dire, quand elle n'arrivait pas à contrôler parfaitement son pouvoir ? A cause de ce spectre qui l'habitait ? Je voulais d'un coup serrer mon amour dans mes bras, mais j'étais restait parfaitement immobile. Certainement stupéfait. Ce spectre tendait les mains vers moi, mais disparu dès que Miyuki s'interposait.

« -.. Elle a dut nous amener ici. »

Voilà donc l'explication du pourquoi nous sommes revenu par ici, à la plage. C'était l'explication la plus logique. Mais si cela signifiait que Miyuki avait le don caché de téléportation avec ce spectre... Non, il fallait éviter d'émettre des hypothèses. Du moins pour le moment.

« -je ferais mieux de rentrer ».
"Oui. Nous devrions mieux retourner à la Gakuen. Par contre je dois récupérer ma moto, donc je ne ferais qu'une partie du chemin avec toi."

Je retournai près d'elle, l'enlaçai et l'embrassai doucement. Puis je relâchai mon étreinte rapidement. Je l'accompagnais ensuite, lui tenant la main, marchant tranquillement, sans forcer. Puis je quitta sa compagnie plusieurs rues plus loin. Quel journée quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La plage est si belle quand on y va avec son amour   

Revenir en haut Aller en bas
 

La plage est si belle quand on y va avec son amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Plage : Viva la Playa-